AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Callahan Jun
avatar
Admin ♦ belongs to Lauly


That's my job : Serveur au Owl-ways en compagnie d'un beau cuisinier ~
That's where I live : Juhei
.
.
.

MessageSujet: there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju   Lun 24 Oct - 22:44


Yeon Ju & Jun
there's a strong shadow behind me ...




Par chance, il finissait le travail à l'heure aujourd'hui. Ce n'était pas lui qui était de corvée de fermeture – et heureusement. Il n'aimait vraiment pas ça.
Il partit se changer, avant de quitter le restaurant. Il observa quelques instants le ciel une fois dehors, scrutant vaguement les quelques nuages qui le décoraient. Un fin soupir tremblant s'échappa de sa bouche, alors que ses mains se précipitaient à l'intérieur de ses poches. Il faisait bien trop froid pour lui. Le faible vent qui venait lui chatouiller les joues suffisait à le faire trembler de la tête aux pieds. Il avait beau essayer de cacher la partie basse de son visage derrière son gilet, la fraîcheur du vent arrivait tout de même à lui caresser la nuque. Il agita légèrement ses doigts dans ses poches, comme pour tenter de les réchauffer – ça ne servait à rien cela dit, il avait toujours aussi froid.
Il longea alors lentement la rue devant lui, surveillant ce qu'il se passait devant tout en jetant quelques regards en arrière. Quelques personnes se promenaient ici et là. Certaines accompagnées, d'autres seules. Et il ne saurait dire lequel était le plus suspect entre les deux.
Certains individus étaient seuls, mais ils avaient la force de dix. Ils avaient toute la cruauté de dix personnes, aussi.
Il aurait bien voulu que Tetsuo soit là aujourd'hui. Il aurait bien voulu qu'il l'accompagne chez lui, ou qu'il lui tienne compagnie. Hors son grand frère était occupé. A cause de son travail. Il ne lui en voulait pas. Il faisait bien assez pour lui tout au long de l'année, et il était content de savoir qu'il exerçait un métier qui lui plaisait et dans lequel il était doué. Il avait l'air de bien s'entendre avec ses collègues aussi.
Quand il y pensait, ils étaient tous les deux tellement différents... C'était réellement à se demander s'ils étaient frères. Leurs traits physiques n'étaient pas les mêmes, et leurs caractères encore moins. Jun était renfermé, plutôt distant, et gardait un faux sourire sur ses lèvres pour le travail et devant ses amis. Tetsuo, lui, était ouvert, énergique, chaleureux et avait toujours le sourire aux lèvres – un vrai. Les gens lui faisaient rapidement confiance, ils lui parlaient avec facilité. Tout comme lui allait rapidement vers les gens. Il avait été comme ça, aussi, à une époque. Une époque bien révolue maintenant. Peut-être que si cet homme ne l'avait pas kidnappé, il serait comme Tetsuo aujourd'hui.
Ce n'était pas important de toute façon. Il ne pouvait pas changer le passé. S'il le pouvait, il l'aurait fait depuis bien longtemps.

Il se retrouva soudainement seul dans la rue, comme si toutes les personnes venaient de déserter rapidement. Hors il entendait des pas derrière lui. Il se tourna alors, laissant son regard glisser. Il déglutit doucement – il n'y avait personne. Il inspira profondément, serrant les poings dans ses poches et reprit sa marche, non sans accélérer quelque peu. Et à nouveau il entendit ces mêmes bruits de pas. Il n'était pas fou au point de les inventer pas vrai ? Alors pourquoi n'y avait-il de nouveau personne quand il se retourna une nouvelle fois ?
Son cœur rata un battement, avant de se mettre à tambouriner violemment contre son torse. Il était là. Il était de nouveau là. Et il le suivait. Il le narguait. Il s'amusait de sa peur. Il prenait du plaisir à la terroriser, jusqu'au bout.
Il reprit sa marche, accélérant encore, et il courait plus qu'il ne marchait à dire vrai. Son souffle était court, et chaotique. Ses pupilles étaient rondes brillant de panique alors que son cœur cognait dans tous les sens sous sa peau.
Il devait rentrer. Et vite.

Sauf que sous la panique, il perdit toute notion de l'espace. Il ne savait plus où il ne se trouvait, ni où il devait aller. Il ne savait plus les rues qu'il devait emprunter pour rentrer chez lui. Il sentait son corps trembler. Mais pas à cause du froid cette fois. La peur. Elle glissait dans ses veines comme un poison, l'empêchait de penser rationnellement à tout ça.
Il s'engouffra à corps perdu dans une ruelle, s'arrêtant brutalement, ses yeux rivés sur le mur devant lui. Une impasse.
Il se tourna alors, reculant en entendant les pas s'approcher, collant son dos contre le mur gelé derrière lui.
Il était essoufflé, à cause de sa course. Mais aussi à cause de cette angoisse qui ne faisait que grandir. Son cœur pulsait à vivre allure et sa respiration n'avait plus aucune logique. Sa vue se brouilla, s'humidifiant, alors qu'il leva ses prunelles vers la silhouette devant lui. Il n'arrivait même pas à voir le visage de la personne tellement sa vision était trouble.

« Vous approchez pas... », murmura-t-il d'une voix tremblante, « S'il vous plaît », ajouta-t-il dans une légère plainte, « Laissez-moi », demanda-t-il, supplia-t-il plutôt.

Allait-on encore l'emmener de force ? Allait-on encore lui faire du mal ?
Soudainement, il ne se trouvait plus à Nikkou. Et il n'avait plus 27 ans. Soudainement, il avait 14 ans, et était à Otsu.
luckyred.



_________________


   
   
if only
Memories are dangerous things. You turn them over and over, until you know every touch and corner, but still you'll find an edge to cut you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Oh Yeon Ju
avatar


That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju   Dim 6 Nov - 14:31


   

   
there's a strong shadow behind me ...

   
   Jun & Yeon Ju
   
La frontière est mince entre une prudence avisée et la paranoïa. △
Petit pas, petit pas … Attention ! Je me cache derrière un arbre. Petit pas, petit pas … Et hop je m’engouffre à l’entrée d’une boutique. Et maintenant on continue. Haaa non-demis tours, il se retourne. Ouf …. J’ai eu chaud … Encore un peu et j’étais grille ….

Je sais, vous devez vous dire que cette pensée est bizarre. Mieux encore en me voyant agir ainsi dans la rue vous devez très probablement me prendre pour une cinglée. Mais je ne suis pas folle !! Pas encore du moins. En ce moment j’effectue simplement ma mission de ninja du jour.

Comment ça les ninjas n’existent pas ? Bien sûr que si, vous n’avez donc pas étudié l’histoire du Japon ? Haaaaa, vous l’avez pris au pied de la lettre ? Non mais je ne suis pas une vraie Ninja, simplement un médecin qui ne sait pas dire non.

Vous savez, j’ai pour habitude de toujours m’aventure dans des histoires pas possibles et aujourd’hui n’a pas fait exception à la lettre. Pour dire vrai, ce début d’histoire à commencer bien avant ce matin. Un jour où j’ai écouté les confidences d’un de mes collègues sur l’histoire impensable de son frère. Ce jour où quand il m’a demandé de garde un œil sur sa moitié, je n’ai pas su dire non.

Alors bien sûr, ce matin quand il m’a demandé de surveiller son petit frère, car il n’allait pas pouvoir l’accompagner, je n’ai pas su me défiler. D’une part parce que je suis trop gentille et de l’autre parce que je lui avais fait une promesse.

Alors oui, je sais cela n’explique pas pourquoi je me cache. Il serait certainement plus facile pour vous de simplement lui proposer de faire un bout de chemin ensemble. Cependant, pour moi, cela entraîne de devoir nouer un lien avec Jun. Un lien qui, comme je suis faible, finirai par dévier sur une amitié puisque je suis condamné à garder un œil sur lui à vie et qui donc conduira sa destinée vers le chemin d’une mort précoce.

Commence ça mes pensées son lugubre ? Je ne fais que dire l’exacte vérité. Toutes les personnes que j’ai pu aimer, adorer ou apprécier, on finit par me laisser, tomber ou bien mourir. Ce n’est simplement que la réalité de ma vie. Et puis que je n’ai pas envie de revivre ce genre de chose, ni encore moins faire subir d’horrible évènement à des personnes innocentes et bien je me contente d’agir tel un ninja.

Seulement, vu le comportement de Jun, je ne dois pas être très doué en ceci concerne la profession de ninja. Plus les secondes passent, plus le jeune homme se retourne dans ma direction l’air paniqué. Pourtant habituellement, j’arrive à le surveiller sans qu’il ne soupçonne ma présence…. Du moins…. Je crois…. Il faut croire que l’observer par la fenêtre de son travail est mille fois plus simple que de le suivre en rue ….

Pourtant avec le monde qu’il y a il ne devrait pas…. Une minute ….. Pourquoi il n’y a soudain plus personne dans cette rue et pourquoi ….. Pourquoi Jun se met-il à courir !!!! ???

-« haaaa pourquoi courir ? Je déteste courir !!! » Hurlais-je avant de me mettre à sa poursuite, ne voulant pas le perdre de vue et bien consciente que c’est probablement ma faute si ce jeune garçon est parti si soudainement dans un sprint. De toute façon, il sait déjà qu’une personne le suit et au vu son passé, il est préférable que je le rattrape pour le rassurer avant qu’il ne fasse une bêtise.

Pour ma part et détestant le sport, j’ai l’impression que cette course-poursuite dure une éternité. Ma respiration devient saccadée et ma respiration de plus en plus difficile à récupérer. Par chance pour moi, j’aperçois au loin Jun s’aventurer dans une ruelle dont je sais qu’elle est sans issue. Je décide donc de ralentir le pas, essuya la sueur qui perle sur mon front tout en reprenant difficilement ma respiration avant de m’aventurer à mon tour dans cette petite rue.

M’avançant avec prudence, je remarque bien vite le garçon dos au mur complètement paniqué. Aille …. Pour le coup j’ai vraiment raté ma mission. Pire encore pour la discrétion je pourrais repasser. Moi qui devait faire en sorte que toute ce passe bien pour lui, son frère me tuera surement en apprenant dans quel était j’ai mis son frère en le suivant …

-« Jun du calme ce n’est que moi, prononçais-je calmement tout en levant les mains pour essayer de le rassurer, c’est Oh Yeong Ju …. La collègue de ton frère … »

Non mais quelle idée j’ai eu aussi de suivre un garçon qui sait fait kidnapper dans son enfance. Plus traumatiser que ça après tu meurs. Sérieusement, je me donnerais des claques si je pouvais.

-« Tout va bien ? Je suis désolée si je t’ai fait peur …. Ce n’était pas mon intention »
©BESIDETHECROCODILE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Callahan Jun
avatar
Admin ♦ belongs to Lauly


That's my job : Serveur au Owl-ways en compagnie d'un beau cuisinier ~
That's where I live : Juhei
.
.
.

MessageSujet: Re: there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju   Jeu 10 Nov - 22:09


Yeon Ju & Jun
there's a strong shadow behind me ...




Le froid de ce mur derrière lui glissait sur son dos dans une vague de fraîcheur, leur arrachant plusieurs frissons incontrôlés. Il se glissait sous sa peau, rampant soigneusement dans chacun de ses membres, et jusqu'au bout de ses doigts. Ces derniers tremblaient. De froid, mais de peur aussi. Ils n'arrêtaient pas de s'agiter dans des vibrations sans aucun rythme. Son cœur suivait la même cadence, cognant un peu plus douloureusement sa peau à chaque fois, éveillant un peu plus cette nausée qui le prenait. Ce mal-être qu'il ressentait constamment mais qui explosait littéralement en ce moment. Et l'organe vital décida d'entraîner sa respiration. Son torse se soulevait de plus en plus rapidement, de plus en plus violemment, mais pas une seule bouffée d'air n'arrivait totalement jusqu'à ses poumons. Une moitié mourait dans sa gorge, et laissait à peine le reste passer. Sa gorge était nouée. Elle était tellement serrée que ça commençait à lui brûler. Il suffoquait. De léger sons faisaient vibrer ses cordes vocales, des sons plaintifs, des sons apeurés, des sons de douleur. Comme s'il était blessé. Comme s'il était en train de souffrir le martyr. Ce n'en était pas loin cela dit.
Il avait peur. Plus que ça même. Son corps entier tremblait sous la panique tandis que sa vue se brouillait de plus en plus. Il ne voyait plus clairement, il n'entendait plus clairement non plus. Il ne voyait qu'une silhouette qui s'approchait dangereusement de lui. Il ne pouvait rien faire. Il ne pouvait qu'attendre. Ce mur l'empêchait de poursuivre sa fuite, l'empêchait de fuir dans un endroit plus sûr. La panique n'aidait pas non plus. Elle l'immobilisait sur place, crispant ses muscles dans une douleur sourde. Pourtant son corps continuait de trembler.
Et dans tout ça son esprit s'amusait à déformer l'ombre devant lui, l'agrandissant parfois, la rapetissant d'autres fois. Il ne réfléchissait pas. Cela ne pouvait être que lui. Il était revenu. Il l'avait retrouvé. Il allait lui faire du mal. Encore. Il allait l'emmener avec lui. Encore. Il allait le garder prisonnier, dans le froid et la solitude. Encore. N'avait-il pas assez détruit sa vie ? Ne lui avait-il pas fait assez de mal ?
Il en oubliait soudainement qu'il se trouvait sur Gensou. A Nikkou plus précisément. Il en oubliait qu'il n'était plus au Japon, et qu'il était loin d'Otsu. Il était loin de ce trottoir mouillé de son petit quartier paisible. Il était loin de cet homme et de son sourire malsain. Il était tout loin de ça physiquement. Psychologiquement, il était juste à côté. Ou plutôt, il revivait la scène. Les images défilaient derrière son regard pétrifié, le paralysant un peu plus de peur et d'angoisse. Il ne pleuvait pas, le sol était sec tout autour de lui, pourtant il le distinguait. Le son de la pluie qui s'effondrait sur le sol. Il le distinguait un peu trop clairement même, mais il était bien là. Il entendait même le bruit de ses pas sur le sol mouillé. Le bruit de ses pas qui résonnaient sur le trottoir humide et trempé. Il avait froid. Comme ce jour-là. Il était trempé à cause de la pluie, et il avait froid. Il n'avait qu'une seule hâte, celle de rentrer. Celle de s'engouffrer dans la chaleur de sa maison. Celle de se retrouver enrouler dans plusieurs couvertures.

Un hoquet de surprise brûla soudainement ses lèvres et son corps voulut reculer un peu plus. Mais il y avait toujours ce maudit mur. Il ne rentrera jamais chez lui. On ne le laissera même pas atteindre la petite barrière devant sa maison. On ne le laissera même pas saluer sa mère, revoir son père, rire avec son frère. On l'emprisonnera, pendant plus de deux ans... Pour quoi, au juste ? Pour aucune raison particulière, si ce n'était l'envie perverse et sombre d'un esprit dérangé.

Il entendit une voix à son oreille et il fronça les sourcils dans une grimace. La voix paraissait bien trop douce pour être celle de cet homme... Mais pourquoi l'entendait-il lui aussi alors ? Il tenta de mieux comprendre, et redressa lentement ses prunelles vers la jeune femme devant lui. Son regard s'égara ensuite sur la rue autour de lui. Son cœur battait toujours aussi fort. Sa respiration faisait toujours des siennes. Son corps tremblait encore.

« Qui ? », parvint-il à dire dans un souffle court et saccadé.

Elle avait bien parlé de son frère. Pourquoi parlait-elle de Tetsuo ? Qui était-elle, exactement ? Sa vision se troublait de plus en plus et il ne comprenait plus rien. Pourquoi était-elle là ? Avait-elle fait disparaître son ravisseur ? Non. Il était encore là. Il pouvait encore entendre sa voix l'appeler.
Doucement, il se laissa glisser le long du mur, n'arrivant plus à tenir debout. Ses lèvres restaient écartées à la recherche d'un minimum d'air. Il ramena automatiquement ses jambes contre son torse, pour se protéger. Et sa tête tomba en arrière contre le mur dans un bruit sourd. Il ferma les yeux, laissant ses doigts agripper le tissu de son pantalon.

« Ne vous approchez pas » qu'il siffla entre ses dents tel un animal à terre, blessé, terrorisé.

Il avait besoin de Tetsuo. Ses prunelles dévisagèrent la femme face à lui, déviant leur trajectoire, tombant sur la ruelle vide derrière lui à plusieurs reprises avant de revenir vers elle. Tetsuo...
Il était occupé. Il était au travail. Il ne pouvait pas l'appeler. Il ne pouvait pas le déranger. Il n'avait pas le droit.
Il se mordit la lèvre, resserrant ses doigts contre le tissu. Une légère plainte résonna dans le fond de sa gorge alors qu'il essayait de retrouver son souffle.

Il ne pouvait pas croire ce qu'elle lui racontait néanmoins. Il ne se souvenait pas d'elle. Il avait beau la regarder en cet instant il n'arrivait pas à la replacer dans sa mémoire. Sans doute parce que son visage était flou. Sans doute parce que la panique l'animait encore trop et qu'elle secouait sa mémoire, ne lui rappelant que les moments difficiles. Ne lui rappelant que le visage de cet homme.

« Pourquoi... », commença-t-il, « Pourquoi vous me suivez ? Qu'est-ce que vous voulez ? », et sa gorge brûlante lui arracha une grimace, « Qu'est-ce que vous voulez... », répéta-t-il les lèvres tremblantes, une larme roulant sur sa joue.

Pourquoi ne le laissait-on pas rentrer chez lui en paix bon sang !?
luckyred.



_________________


   
   
if only
Memories are dangerous things. You turn them over and over, until you know every touch and corner, but still you'll find an edge to cut you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Oh Yeon Ju
avatar


That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju   Dim 13 Nov - 15:14


   

   
there's a strong shadow behind me ...

   
   Jun & Yeon Ju
   
La frontière est mince entre une prudence avisée et la paranoïa. △
Vraiment la question stupide du siècle. Semble-t-il aller bien ? Une personne qui irait bien aurait-elle du mal à me reconnaitre ? Tremblerait-elle comme s’il fessait moins 10 ? Aurait-elle du mal à respirer comme si elle venait de faire un marathon ? Bien sûr que non ! Bon peut-être sauf le dernière point ce qui me concerne  mais …. Ce n’est pas de moi qu’il s’agit mais bien Jun. Et dans son cas ce n’est pas aller bien. D’ailleurs pourquoi poser la question alors que je connais déjà la réponse ? En espérant me tromper ? Et bien dans ce cas-ci tout espoir est vint. Jamais je n’entendrais la phrase «  Tout va bien » tant espérée. Jamais il n’ira bien parce que je viens de le traumatiser à nouveau à vie.

-« Oh Yeong Ju » lui répondis-je tout en espérant que son cerveau s’éveille à l’entente de mon prénom. Malheureusement mon nom n’eut aucun effet sur lui. Pire encore. Alors que je prononce c’est mot je le vois soudain s’écrouler au sol.

La panique me gagne alors. Ne sachant que faire je regard alors vivement d’un côté puis de l’autre à la recherche d’une potentielle personne invisible qui serait présente parmi nous. Personne. Que faire alors ? Je ne peux définitivement pas le laisser ainsi. Dans la panique je fais un demis tours sur moi-même voulant aller chercher de l’aide dans une rue voisine. Seulement pas de chance, une poubelle se trouve dans mon chemin. Je me cogne dans ma lancé violement à elle tandis qu’elle s’écraser au sol dans un violent fracas. Bien sur ce bruit ne fait sans doute qu’accentuer d’avantage la panique de Jun qui se répercute instinctivement sur moi.

-«  Ca … ça va aller ne panique pas je vais chercher de l’aide. »

Reprenant mon chemin, je fini par m’arrêter assez vite. Aurais-je oublié que je suis médecin ? Qui d’autre est plus apte que moi à le calmer et éventuellement diagnostiquer d’éventuelle blessure ? Personne. Alors pourquoi aller chercher de l’aide ? Comme si un inconnu allait pouvoir le calmer. Non mais sérieusement où avais-je la tête ? S’il panique déjà devant moi, je n’imagine même pas devant un inconnu.

Retournant donc au côté du petit frère de mon collègue, je souffle un bon coup avant de me mettre à sa hauteur. Surtout ne pas paniquer, garder la tête froide et tout ira bien.

Il ne me reconnait pas et me prend visiblement pour une autre personne …. Certainement son ancien agresseur donc, ne pas prendre ce qu’il dit pour moi et essayer de le ramener doucement à la réalité.

Dans un premier temps, puisqu’il est en état de choc le couvrir pour ne pas qu’il prenne froid. N’ayant pas de couverture avec moi, j’enlève délicatement mon manteau sans faire de geste brusque et le pose sur ses épaules après avoir pris soin de l’informer de mon geste.

-«  Pour le moment je veux juste que tu te calme Jun » Lui répondis-je une nouvelle fois tout en employant la plus douce et rassurante de mes voix. Au vue de son état, il va m’être compliqué de le ramener à lui rapidement. Je dois donc garder dans un coin de ma tête l’option d’un appel urgent à son frère si les choses ne s’arrangent pas.

-«  Dans un premier temps essaye de reprendre ta respiration … Tu te trouves à Uetani dans une ruelle en plein cœur de l’automne et il n’y a aucun danger. »

Pour le coup, tempi pour le secret que son frère m’a confié. Si je veux que les choses s’arrange je dois absolument lui faire comprendre qu’il n’est pas bloqué dans son passé et que les choses ne sont pas occupées à se reproduire.

-«  Tu as 27 ans et tu as pris peur parce que moi, Yeong Ju, collègue de ton frère j’empruntais depuis un moment le même chemin que toi. »

Bon ça ce n’est pas tout à faire la vérité mais je ne vais pas non plus lui dire que son frère m’a demandé de le garder à l’œil. La situation est déjà suffisamment étrange sans que je rajoute une info aussi douteuse par-dessus.

-«  Allez Jun, calme toi » tentais-je à nouveau tout en posant délicatement ma main sur la sienne
©BESIDETHECROCODILE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Contenu sponsorisé


.
.
.

MessageSujet: Re: there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju   



Revenir en haut Aller en bas
 

there's a strong shadow behind me ... | ft Yeon Ju

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Castlevania : Lords of Shadow (PS3, XBOX 360)
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» [McFadyen, Cody] Shadow man
» Strong World !! haha
» Danny Strong dans How I Met Your Mother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Uetani-