AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nakano Hiroki - just your average loss cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Nakano Hiroki
avatar
Makes love with the staff ~


That's my job : Votre mécano-man vendeur d'herbe du bonheur
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Dim 23 Oct - 14:04


 
Nakano Hiroki feat Huang Zi Tao

 
Qui je suis

+ Anecdotes +
Il porte une attention particulière, depuis plus de vingt-quatre ans, à ne jamais mentionner le nom de ses parents + Dans sa première famille d’accueil, il a découvert la guitare et n’a jamais cessé d’en jouer depuis. Il joue excessivement bien, compose même, mais il n’a pour public que sa propre personne. + Il est amateur de moto, de voitures, bref, de n’importe quoi avec des roues, et idéalement avec des filles en petite tenue + Il ne s’est jamais rien brisé, étonnant vue de nombres de bagarres qu’il a commencé … et fini. + Il déteste la bière, il ne boit que du fort, pour la peine, il est ivre …souvent? + Lorsqu’il a commencé à consommer un dérivé de morphine, il savait très bien, trop bien, quels en seraient les effets secondaires, mais il l’a fait malgré tout. + Une partie de lui-même essai sans arrêt de saboter ses chances de joie, d’ailleurs, il ne se bat jamais pour rien + Il parle beaucoup mais, devant les soucis, il est plus rapide à prendre la fuite que le roadrunner + Il a déjà été amoureux, une fois, mais elle était comme les autres, trop bien pour lui + Malgré ses talents de casanova, il avait vingt ans lorsqu’il a perdu sa virginité, un secret honteux qu’il apportera jusqu’à la tombe + Il ne pourrait pas cuisiner même si sa vie en dépendait.

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Surnom: HiroAge: 28 y.o.Ville de naissance: Kyoto, JaponMétier/études: mécanicienOrientation sexuelle: hétérosexuelSituation amoureuse: célibataire endurciGroupe: Lost souls
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Moi c'est reirei again  et j'ai 26 ans. J'ai connu le forum grâce à lauly love. Mon personnage est un inventé et viva el kitties!


en savoir un peu plus sur moi

 
+ Caractère

Méfiant + Dysfonctionnel amoureux  + Coureur de jupon  + Minutieux  + Bon sens de l’humour  + Débrouillard  + Futé, trop même pour viser là où ça fait mal  + Généreux refoulé  + Très, probablement trop sensible  + Souriant, même s’ils sont faux.

+ Histoire

On dit que rencontrer son âme sœur est le plus grand bonheur accessible sur cette terre…. Mais personne ne vous met jamais en garde sur le cauchemar qui peut s’en suivre... Nakano Hiromu (38 y.o.) a fait la connaissance de Huang Lin (23 y.o.) et fille unique que son associé d’affaire chinois, rien n’aurait pu les prédisposer à s’amouracher. Si les quinze années qui les séparaient et la haine fortement verbalisée de notre étalon pour toute forme d’engagement auraient dû agir comme la plus brutale ceinture de chasteté jamais inventée, il n’en fut rien. Une seconde, une seule, c’est tout ce qu’il lui avait fallu pour tomber irrémédiablement sous le charme de cette tornade chinoise. Lin avait un caractère enflammé, une répartie cuisante et surtout, elle n’acceptait pas « non » comme excuse. Pour notre type rangé, borné dans ses habitudes et complait dans son malheur, elle devint le plus grand objet de tentation, et d’horreur, puisqu’il refusait de laisser cette relation franchir le cap du professionnalisme, elle était dans ses pattes pour l’aider avec l’implantation chinoise de son entreprise, pour faire ses photocopies, pas pour alléger son vieux cœur… Et pourtant, les deux mois initiaux prévu en terre rouge devinrent des années, de vile tentatrice, Lin devint sa confidente, sa complice d’une quantité phénoménale de nuit d’insomnie, sa plus grande motivation à travailler plus fort, à tout donner… et sans distinct, sa plus grande source de bonheur. Lorsque, trois années après leur rencontre, et sans qu’aucun d’eux n’ait accordé plus d’importance à quoi que ce soit, ou à qui que ce soit, qu’à cette relation platonique, Lin revint à charge. Et cette fois, juste celle-là, Hiromu fut assez bête pour la croire, quand elle lui ouvrit son cœur.

En une fraction de seconde, une seule, toutes ses résolutions s’envolèrent et ses sentiments si longuement combattus, la culpabilité, la gêne, tout, il ne reste qu’elle, cette petite flamme qui avait donné un sens à son existence dès le moment où leurs regards s’étaient croisés. Ils se marièrent en secret le mois suivant. Une cérémonie sobre, rapide, pratiquement aucun invité et une fureur familiale, et en moins d’un an, ils avaient regagné le japon – Lin ayant tourné définitivement le dos à sa famille pour cet affront, ils étaient installés dans une maison paisible et luxueuse et accueillaient leur premier enfant : Nakano Hiroki. Jamais gamin n’a été plus désiré que celui-là, franchement, la famille Nakano était l’exemple typique d’une union réussie, un véritable bonheur palpable, ils étaient heureux. Quel dommage cependant, que ces années soient floues dans l’esprit de notre bridé... Bien déterminés à enchainer les joies, le couple se mis en mode fabrication d’un second enfant… Un long projet qui dura quatre ans. Quatre longues années de déception, d’efforts, pour finalement se solder par la naissance précaire et prématurée d’une toute petite fille, qui emporta sa mère aux oubliettes.

Les semaines qui suivirent ne furent que torpeur. Le premier jour, on lui annonça le décès de sa mère et il rencontra sa jeune sœur, sous les yeux presque haineux de son père. Son géniteur n’a pas posé une seule main sur le poupon – cette horrible vermine responsable de la mort de sa femme - , pas un regard, et lorsqu’on lui a demandé de le nommer, il a quitté la pièce sans un mot, laissant son fils ainé en tête à tête avec sa petite guerrière de sœur, qu’il prénomma « Lin » en l’honneur de leur mère. Le second jour, c’est un inspecteur de police qui vint le chercher, lui et le bébé, à la demande d’une infirmière qui l’avait vu errer dans les couloirs, sans parents… Hiromu était introuvable. Les jours suivant furent une chaine de présentation, de salles silencieuse, et des hurlements de Lin qui demandait à être étreinte par nul autre que son frère… déjà si jeunes, et si proche. Puis, vint le septième jour, après une semaine de recherches, après des discussions à peine camouflées sur leur sort, le verdict tomba : on avait trouvé Hiromu, sans vie, il s’était pendu dans la chapelle où, cinq années plus tôt, il avait uni sa vie à la mère de ses enfants.

Son enfance fut un constant changement de familles d’accueil, des visages dont il ne se souviendrait pas même sous la torture, des gens qui les prenaient pour un mois, six mois, mais avaient toujours une bonne excuse de les jeter. Au fond, il le savait, même à cet âge, il n’avait personne sur qui compter, personne d’autre que la petite furie qui le suivait partout et le regardait comme s’il était le centre de son univers. Puis le jour de ses douze ans, un vieil homme aigri est venu les chercher en se présentant comme leur grand-père maternel – Huang Wu. – leur demanda de faire leurs bagages et de le suivre. Déboussolés, les orphelins Nakano se retrouvèrent nouveaux résidents de Tokyo, dans l’énorme appartement de leurs grands-parents. Tout ce qui avait pu leur manquer, les bonnes écoles, les câlins, tout tombait avec abondances désormais, comme si ses vieux râleurs qui avaient toujours été absent de leur vie avaient le droit de se manifester soudainement et de tenter de réparer les pots cassés…

Si Lin s’adaptait parfaitement à tant d’attention – le fait qu’elle soit le sosie de leur défunte fille lui méritait une partialité indéniable après de ses grands-parents – Hiro avait trop longtemps été privé d’affection pour avoir la moindre fibre naïve. Et son papi… autant dire que d’avoir le visage d’Hiromu ne lui valait aucune adoration, sinon des reproches et des regards parfois méprisants… Le fait qu’ils aient le même sang ne suffisait pas à lui inspirer de la confiance, ou à lui donner envie de leur pardonner leurs huit années d’absence. N’eut été de Lin qui semblait s’y faire, il aurait mis les voiles. Contre toute attente, sa nouvelle école lui permis de rencontrer celui qui deviendrait son meilleur ami, son frère de parents différents… Roy. Ce type de bonne famille lui avait fait baisser sa garde. Ensemble ils firent les quatre cent coups, littéralement, au point où, même au plus bas, même quand les disputes avec son grand-père avaient atteint un tel sommet qu’âgé de dix-huit ans, il abandonna leur logement sans se retourner, il n’y avait que ce type, qui était là.

Livré à lui-même, plus misérable que jamais, plus obsédé à l’idée de remplir ce maudit vide affectif qu’on lui avait si longtemps creusé, et devant la merdique situation économique ambiante, Hiro n’eut d’autre choix que de fréquenter les mauvaises personnes. Des petits dealers, des crapules pas trop dangereuses… puis des gens plus importants dans le crime organisé. De vendeur de drogue amiable, il se fit lentement mais surement accrocher et intégrer dans des stratagèmes beaucoup plus complexes… Il aurait y rester… probablement, une partie de lui l’espérait. Il était tellement seul. Si seul en fait, que lorsque Lin décida de quitter ses grands-parents pour entreprendre des études – et accessoirement se mettre à traiter avec ses fréquentations douteuses, à lui, il ne l’en empêcha pas… même lorsqu’elle s’éprit d’un type qu’il savait être le diable incarné. Sa vie, à cette époque, c’était l’alcool, les fêtes, le boulot de merde … et Roy. Roy qui s’était fait une copine, une femme bien, vraiment, Roy qui semblait remonter la pente… jusqu’à ce que cette fille ne crève elle aussi.

Peut-être était-ce la haine qu’il avait si longuement refoulé à l’égard de son père, qui les avaient abandonnés seuls, si jeunes, si dépourvu, et cet homme avait été égoïste au point de s’enlever la vie sans penser à ce qui adviendrait d’eux, peut-être était-ce le bloc de glace qu’il avait à la place du cœur… toujours est-il que, jamais ô grand jamais, il ne lui pardonnerait. Et encore moins en voyant l’état misérable dans lequel elle avait plongé son ami. Pour la première fois de sa vie, il eut envie d’être là pour quelqu’un, de l’épauler dans les moindres conneries, de lui changer les idées et même, de faire passer quelqu’un devant lui. C’est dans cette optique que, lorsqu’il eut une chance de monter sur un bateau, de refaire sa vie, de veiller sur Roy, il n’hésita pas une seconde… même au coût de laisser sa petite sœur derrière, accrochée à sa vie merdique et à son copain violent.

L’île… un nouveau départ… ou non? S’il pensait ne pas pouvoir tomber plus bas, et bien il avait tords. Dans le but de remonter le moral de son ami, il accumulait soirées sur soirées, alcool sur alcool… jusqu’au soir maudit où, trop ivre pour penser, trop crétin pour le retenir, il avait bu jusqu’aux aurores avec son ami… avant de le laisser prendre le volant et avoir l’accident qui le plongerait dans un coma de trois ans. Trois horribles années où Hiro dut vivre seul, isolé, étouffé par sa culpabilité. Le son de ses remords le hantait, il n’en dormait plus… Alors de dealer, il est devenu consommateur. Graduellement. Il a pris un appartement minable, décroché un boulot de mécanicien en utilisant ses maigres talents et, de fil en aiguille, est plongé dans l’enfer… Jamais trop défoncé pour ne pas être fonctionnel, jamais assez à jeun pour penser… Il aurait pu survivre… sauf que de jour en jour, une partie de lui s’abandonne… de jour en jour, il espère presque que l’overdose fatale arrive…

 
 
Code:
[color=#ff0000]★[/color] Huang Zi Tao[groupe] — Nakano Hiroki


 
© Nalex


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Kato Nanami
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Styliste
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Dim 23 Oct - 14:41

Rebienvenuuuuuuuuuue amoor de mi vida :**: :inluv:

J'ai hâte de lire aussi fufufu !! Bon courage pour ta fichette !!! :hero: :youpi: :luv:

Avec lui aussi, j'exige des liens de fifou mais c'est évident de toute ahah !!

Si besoin, tu sais où frapper évidemment hein :heart:

So much love on youuuuuuuu ♥♥♥ :hug:



_________________

Let me shake your heart
I’ll keep being in front of you so you can’t forget me. I’ll keep shaking your heart so you can’t escape me. I will steal your lips and run far away. © ΣXODUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Callahan Jun
avatar
Admin ♦ belongs to Lauly


That's my job : Serveur au Owl-ways en compagnie d'un beau cuisinier ~
That's where I live : Juhei
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Dim 23 Oct - 14:48

Rebienvenuuuuuuuuuuuue :crazy:

Je me demande bien à quoi va ressembler ce perso, j'ai hâte fufu ~
Bon courage pour la fiche !

Et si jamais, n'hésite pas :heart: :heart:



_________________


   
   
if only
Memories are dangerous things. You turn them over and over, until you know every touch and corner, but still you'll find an edge to cut you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Oh Yeon Ju
avatar


That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Dim 23 Oct - 15:35

Rebienvenuuuuuuuuuue :yay:
Courage pour la fichette de ton nouveau perso :heart:
D'ailleurs au passage j'aproouuuve ce choix de vava. J'ai hâte de voir ce que ce perso va donner en tous cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Huang Jiao
avatar
In love de Lauly ♥


That's my job : A l'intention de devenir un participant de Koh Lanta
That's where I live : With the admins ♥
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Dim 23 Oct - 21:12

Tao, mon homme gay


TU SAIS QUE J'APPROUVE CE CHOIX BABE ♥
J'étais là avant toi, et tu fais déjà ton dc j'vais bouger mon cul un peu #out


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Matsuyama Tôru
avatar


That's my job : Artiste à mes heures perdus, peinture principalement rien de bien extraordinaire
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Lun 24 Oct - 0:14

Reuh !!! et un Tao en plus *bave*

courage pour la fichounette :D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Nakano Hiroki
avatar
Makes love with the staff ~


That's my job : Votre mécano-man vendeur d'herbe du bonheur
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Mar 25 Oct - 0:06

:ily:  Merci mes adorés pour tant d'amour.
Je suis comblé, je suis toute chose! Il me plait déjà de jouer ce mâle fourbe brisé. Qu'on m'envoit une nurse de coeur!

:dance1: Nanami babe, cette fois, on l'aura notre amour. TROP D'AMOUR MÂLE. è__é file moi direct une place dans ton lit parce que j'la prend. BFF FOR LIFE.

Junny-jun & Ju cutiepie dans mes bras. :yay:
J'espère que ça vous plaira et je veux et j'exige un lien de l'amour!

:superman:  Sinon ouai, Tao forever. Tant de sexiness. 

J'vous attends tous sur ma fiche de lien mes adorés.
En finissant. MUCHO LOVE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Oikawa Roy
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Cuisinier au Owl-ways ~
That's where I live : Dans un petit deux pièces à Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   Mar 25 Oct - 0:28

Ta place est déjà toute prête lovee  :inluv:


© blend & every


Tu es validé(e) !


Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship. De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
© _Viviie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Contenu sponsorisé


.
.
.

MessageSujet: Re: Nakano Hiroki - just your average loss cause   



Revenir en haut Aller en bas
 

Nakano Hiroki - just your average loss cause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Kawakami, Hiromi] La brocante Nakano
» [J-acteur] Narimiya Hiroki
» Hiroki Narimiya
» Stop-Loss (2008,Kimberly Peirce)
» Narimiya Hiroki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-