AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je Ha ~ Stars can't shine without darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Im Je Ha
In love de Chonchon ♥

avatar

That's where I live : Tadanashi ~
♦♦♦

MessageSujet: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Jeu 1 Fév - 22:32



Im
Je Ha

Autrefois, son père était un grand champion de natation. En vieillissant, il s'est dirigé vers la politique mais a continué de donner des cours à des enfants, déclarant que ça lui permettrait d'avoir une bonne image auprès des électeurs. Ce n'était en vérité qu'un moyen de cacher ce qu'il était vraiment : un homme attiré par les enfants. Sa femme s'en rendit compte un jour, ce qui malheureusement lui coûta la vie. Et Je Ha n'apprit la vérité concernant sa mort qu'un an après celle-ci Pour l'empêcher de révéler quoi que ce soit, son père l'a gardé enfermé dans sa chambre pendant deux ans A cause des actes de son géniteur, il a changé son nom de famille en prenant celui de sa mère qui était coréenne Ce passé lui a malheureusement laissé quelques séquelles psychologiques. En plus de faire souvent des cauchemars, il n'est pas capable de dormir dans une chambre ou dans une pièce trop petite. Il n'est pas rare de le retrouver endormi à terre, sur le tapis de son salon  Tout comme de ce fait, il n'est pas capable de dormir avec quelqu'un. Puisqu'il enchaîne les relations d'un soir, il ne dort jamais avec les gens avec qui il passe la nuit, soit il part après que l'autre se soit endormi, soit il se contente de rester éveillé Il n'a jamais fini sa scolarité, du coup il n'a aucun diplôme Quand il ne travaille pas, il passe son temps à faire la fête : Sexe, alcool, drogues sont les grandes majorités de ses occupations   De plus, d'un naturel impulsif, il n'est pas rare de le surprendre en train de se battre ou de s'énerver parce qu'un inconnu a osé essayer de lui tenir tête Le commissariat est donc un peu comme sa deuxième maison C'est un maladroit des sentiments et autant dire que ses mauvaises fréquentations ne l'ont jamais aidé pour ça. Hors, dans le fond, ce n'est pas un si mauvais garçon +++

Carte d'identité

Lieu de naissance : Chiba
Date de naissance : 17/06/1990
Âge : 27 ans
Nationalité/origines : Coréo-japonaise
Métier : Croupier
Situation amoureuse : Célibataire, il n'est jamais vraiment tombé amoureux. Vivant dans la déchéance depuis si longtemps, il ne sait que se perdre dans les bras de tous ceux qui savent lui donner ce qu'il désire
Orientation sexuelle : Il n'est pas compliqué à ce niveau-là. Un homme, une femme, les deux l'attirent.
Il ne s'est jamais vraiment interrogé sur le sujet. Tout ce qu'il veut, c'est du plaisir et parce que les deux sont capable de lui en donner, ça lui va. L'attirance n'est pas qu'une question d'apparence, c'est un geste,
un charisme, un mot...

Groupe : Lost soul
Signe(s) distinctif(s) : Il a un grand nombre de tatouages qui lui recouvrent le corps et chacun d'entre eux a sa propre signification
Célébrité : Jay Park



Impulsif Mystérieux Provocateur Hautain, un peuRancunier Indépendant FourbeJoueur

Histoire

17 juin 1990. Ce jour là, aucun nuage ne surplombait le ciel. Ce dernier était d’un bleu éclatant alors que le soleil réchauffait la capitale coréenne de ses rayons. Etait-ce un signe de bonheur pour ses parents qui venaient de mettre au monde un fils ? Qui savait. Le bébé avait ses yeux grands ouverts, ses lèvres étirés dans un magnifique sourire alors que sa mère le contemplait comme s’il était le plus beau bijou de la terre. Je Ha. C’était ainsi qu’ils avaient baptisé leur enfant, déclarant que si plus tard, celui-ci aurait une petite soeur, ils l’appelleraient Jin Ha. Hors, le géniteur n’était pas très enthousiaste à cette idée, lui n’avait besoin que d’un fils qui le succèderait dans les affaires, quelqu’un d’assez fort pour reprendre tout son business lorsque lui ne serait plus en âge de pouvoir. Il n’avait pas besoin d’avoir plus et n’avait pas réellement le temps pour ça non plus.

La famille Nakamura, puisque c’était encore ainsi qu’ils se nommaient à l’époque, était riche et particulièrement connu dans leur pays. Noburo était un homme d’une grande influence, il avait de grands projets d’avenir, souhaitant un jour entrer dans la politique. Il avait la carrure, le charisme et l’intelligence, plus que n’importe qui n’aurait pu le deviner. Il était manipulateur, machiavélique, énigmatique aussi mais derrière sa carapace, il était difficile de s’en douter. Il avait des actions dans plusieurs entreprises du Japon, sans parler de la sienne qui fonctionnait plutôt bien. Niveau confort, Je Ha n’avait jamais manqué de rien. Niveau amour ? Il adorait sa mère. Elle était, selon lui, la plus belle femme qui existait sur terre et elle était merveilleuse. Elle aussi était très intelligente cependant contrairement à son père, elle était incroyable douce. Dés qu’elle le pouvait, elle lui accordait toujours son attention et lui aurait pu passer des heures à l’écouter lui raconter des histoires. A peine enfant, le garçon était déjà une personne quelque peu turbulente, qui n’avait pas peur de ses camarades de classe et qui n’hésitait pas à les frapper si on l’embêtait trop ou si on touchait à ses copains. Sa génitrice tentait toujours de le résonner, de lui faire comprendre ce qui était bon, ce qui était mauvais hors son père... Il était beaucoup plus stricte, n’hésitant pas à l’arracher des bras de celle qui l’avait mis au monde pour l’enfermer dans une pièce sombre et lui crier dessus. D’aussi loin que pouvait remonter ses souvenirs, Je Ha n’avait jamais aimé son père. A chaque fois qu’il le regardait dans les yeux, il avait l’impression d’y voir un démon et non cet homme parfait que tous les gens autour d’eux décrivaient. Il n’aurait pu expliquer pourquoi néanmoins lorsqu’il l’observait, lorsqu’il voyait cette lueur dans son regard, c’était toujours ce pressentiment qui dominait son être.

En dehors des petites péripéties, des réprimandes et les punitions qu’il recevait, son enfance n’avait pas été malheureuse, avec ses hauts et ses bas. Toutefois, sa vie bascula du tout au tout ce jour où, rentrant du collège, on lui apprit la mort de sa génitrice. Un suicide, paraîtrait-il... L’adolescent avait eu du mal à y croire néanmoins il était toujours difficile d’accepter la mort d’un proche, surtout lorsque celui-ci part sans un mot, sans une explication et qu’on ne comprends pas.

Son comportement ne s’améliora pas. S’il se battait déjà quant il était plus jeune, son cas ne fut que s’empirer, incapable de supporter cette perte mais aussi parce que plus le temps s’écoulait et plus il détestait son père. On avait beau le gronder, lui dire qu’il faisait honte à la famille en agissant de la sorte, Je Ha n’en avait que faire. Vol, bagarre, agression et tout autre petit délit, son géniteur avait tenté de tous les couvrir avec son argent, cachant même le fait que son propre fils s’était retrouvé en camps de détention pour mineur pendant plusieurs mois. Des punitions, il en avait eu des tas mais à croire que ça n’avait jamais aidé. Encore moins ce jour où il avait entendu cette conversation qu’il n’aurait jamais du entendre... Il le savait. Il l’avait toujours su. Certainement l’une des raisons pour laquelle, il n’avait jamais cherché à devenir quelqu’un de bien et de plus respectable. Sa mère n’avait pas mis fin à ses jours... Son père avait agi de manière à ce qu’on croit ça. Il l’avait tué.

Sa vue s’était brouillé, il n’était plus en mesure de discerner tout ce qui l’entourait, la haine grimpant de plus en plus dans son esprit. Je Ha était devenu complètement fou. Il n’avait guère pu se contrôler, pénétrant à l’intérieur du bureau de son géniteur, prêt à le finir de ses mains. Ce dernier avait semblé choqué de le voir, encore plus de se rendre compte que son enfant avait écouté leur discussion et qu’à présent, il savait tout. Il savait pourquoi sa mère était morte, il savait quel genre d’homme était son père et il avait même cru qu’on le tuerait puisqu’il était au courant de trop de choses. Cette soirée, le garçon se souvenait encore de chaque détail, de toutes ses horreurs qu’il avait balancé à la figure de Noburo, toutes ses menaces de le tuer, de le balancer à la police alors que des larmes de rage déferlaient le long de ses joues. Sauf qu’il avait été impuissant... Il n’y avait aucune preuve, personne n’aurait écouté un mineur de toute façon puis son père avait un nombre incalculable d’homme, il n’aurait pas pu s’enfuir à lui seul.

On ne l’avait pas tué. On l’avait enfermé dans sa chambre, condamné à vivre séquestrer de cette manière pour s’assurer qu’il ne puisse pas salir l’image des Nakamura. Son père était haut placé, gagnant de plus en plus en notoriété dans la politique, il ne fallait pas que Je Ha gâche tous ses efforts. Alors aux médias, on racontait qu’afin de se discipliner, d’avoir de bons diplômes, le jeune homme avait été envoyé à l’étranger, aux Etats Unis. C’était faux. Il ne sortait pas - il n’en avait pas le droit - et plutôt que de s’assagir, il ne pensait qu'à une chose, celle de se venger de son père. Se venger de ce qu’il lui faisait mais aussi de la mort de sa mère qui n’avait rien demandé. Dire qu’il ne devenait pas fou entre quatre murs serait mentir, il y avait des jours où ne résistant plus, furieux, rongé par la rage, il avait saccagé toute la chambre, non pas sans hurler auprès de son père lorsqu’il l’entendait rentrer.

Deux ans. Voilà le temps qu’il avait passé séquestrer dans cette pièce sans jamais pouvoir en sortir, pas même pour prendre un petit peu d’air. Il était resté coincé et tentait de défoncer la porte ou de s’échapper par la fenêtre n’avait jamais fonctionné. Tout était verrouillé.
Puis, un matin, alors qu’il s’était réveillé, il se retrouva étonné par cet étrange calme dans la maison. Il n’y avait aucun bruit à l’extérieur de la chambre. Rien. Cela en devenait oppressant si bien qu’il y était allé pas à pas afin de tenter d’en sortir, comme si, s’il en faisait un trop fort, on le tuerait pour ça. Hors, malgré ce silence olympien, Je Ha n’avait pas pu mettre un pied dehors, la porte toujours bloquée par dieu ne savait quoi et fermée à double tour. Ses poings s’étaient acharnés de plus bel contre le panneau de bois, s’écriant, insultant son géniteur de tous les noms sans qu’aucune réponse ne parvienne de l’autre côté. On ne lui avait pas apporté à manger ni le premier jour, ni celui d’après, ni celui d’encore après et heureusement qu’il lui restait un semblant d’eau sinon il ne savait pas s’il aurait été capable de tenir.

Du bruit résonna finalement jusqu’à ses oreilles, des voix provenant de l’extérieur et qu’il n’avait pas l’air de reconnaître. Cela avait été machinal pour le jeune homme qui s’était levé de son lit pour asséner de violents coups contre la porte et de supplier à l’aide. Peut-être qu’il s’agissait d’une mauvaise idée, peut-être qu’il s’agissait là des hommes de main de son père qui était venu pour le terminer cependant au point où il en était, Je Ha n’était plus à ça près. C’était tout ce qui lui restait. Et finalement, on n’était pas venu pour le tuer, on était venu pour le sauver. Peut-être pas directement, les policiers s’étant rendu ici principalement pour trouver des preuves à ajouter à leur enquête, jamais ils n’auraient pu imaginer qu’il trouverait un adolescent enfermé, et encore moins le fils en question de l’homme qu’était Monsieur Nakamura. Ce dernier, furieux, n’avait pas pu rester calme dans les premières minutes, incapable de reconnaître qui que ce soit, ni de songer que ces gens là étaient ici pour l’aider. Il lui avait fallu du temps pour s’en remettre, un officier très gentil et chaleureux, patient surtout, était resté à ses côtés jusqu’à ce qu’il soit détendu. On l’emmena ensuite jusqu’au poste de police où on lui donna tout d’abord à manger, avant de l’interroger sur sa situation sans trop le brusquer puis de lui expliquer vaguement la situation. Je Ha n’avait écouté qu’à moitié à ce moment-à, hochant brièvement la tête pour montrer qu’il suivait alors que ce qu’on lui disait rentrait dans une oreille puis ressortait par l’autre. Tout ce qu’il avait retenu était que son géniteur avait kidnappé un enfant qu’il coachait et qu’il était introuvable.

Le jeune homme n’avait pas compris. Pas de suite. Il ne saisissait pas pourquoi son père enlèverait soudainement un petit garçon et s’échapperait avec. Puis, petit à petit, il avait commencé à se rappeler de choses qui bien que troublantes à l’époque ne l’avaient pas alerté. Il était beaucoup trop jeune, qu’aurait-il pu y comprendre ? Pourtant, cette lubie ne datait pas de la veille... Il se souvenait de ces fois où son père avait insisté lourdement à ce qu’il se mette en maillot pour qu’il lui apprenne à nager dans la piscine de la villa. Il se souvenait de ses gestes qui au bout du compte n’avaient rien de normal entre un père et un enfant, des caresses un peu trop prononcées, des rapprochements qui n’auraient pas du être là pour un entraînement, des rapprochements que Je Ha avait d’ailleurs toujours reproché et riposté, n’appréciant pas cette proximité. Avec sa mère, ça ne l’avait jamais dérangé... Avec son père, c’était différent. Il ne l’avait jamais aimé et il détestait lorsque celui-ci essayait de le toucher pour une raison ou une autre. Seulement, ressasser tous ses souvenirs qui ne l’avaient pas alarmé à l’époque, ça lui avait fait réalisé tellement de choses... Les regards que cet homme avait souvent sur lui, les mêmes quand il rentrait dans sa chambre pour lui amener à manger et qu’il le fixait avant de lui parler sèchement puis de l’enfermer de plus bel. Avait-il ressenti une certaine satisfaction de le garder prisonnier de cette manière ? Etait-ce un trophée pour lui ? C’était écœurant... Ecœurant au point même où l’adolescent n’avait pas pu rester sur sa chaise plus longtemps, sortant de la salle en courant pour se rendre dans les toilettes les plus proches où il rejeta tout le repas qu’il venait d’avaler. Il était le fils d’une telle ordure ?! Sa tête avait commencé à lui tourner, sa vision à se troubler alors qu’il n’osait pas imaginer ce que son père comptait faire à cet enfant et s’il avait fait des choses à d’autres auparavant. Il en était malade, complètement, à en vomir plusieurs fois tant ces images qui tournoyaient dans son esprit étaient horribles. Tant de détails qui lui paraissaient inutiles lui sautaient aux yeux comme des évidences et il se dégoûtait encore plus. Il aurait souhaité se doucher encore et encore, rien que pour effacer cette saleté invisible qu’il avait l’impression d’avoir sur lui.

Une fois qu’il eut repris ses esprits, le garçon retourna à sa place, s’excusant à l’inspecteur face à lui et prenant son courage à deux mains, il lui avait confié ce qu’il savait. Il lui avait confié le moindre détail qu’il trouvait bizarre à l’heure actuelle, il lui avait confié la discussion à propos du meurtre de sa mère et ce qu’il avait vécu pendant ses deux ans de séquestration.

Après cela, il fut placé dans un foyer d’accueil néanmoins Je Ha ne s’y sentait pas bien. Premièrement parce que tous posaient sur lui un regard comme si, plutôt que son père, c’était lui le kidnappeur, c’était lui qui avait touché des enfants et avait profité de leur innocence. On l’insultait, on l’évitait et on ne se gênait pas de lui faire vivre un calvaire non plus... Et deuxièmement, le jeune homme n’avait jamais été une personne naturellement douce ou particulièrement sociable. Il était impulsif, il avait les nerfs à fleur de peau, s’emportant pour la moindre petite chose, se bagarrant à tout va parce que, au final, c’était le seul moyen d’expression qu’il avait. Il n’était qu’une boule de colère, et des sentiments à extérioriser, il en avait des tas alors il se défoulait comme il le pouvait. Si on le cherchait, on le trouvait. A plusieurs reprises, il avait été condamné à passer plusieurs mois dans un centre de détention pour mineur, soit à cause d’un comportement violent, soit à cause d’un vol ou mieux encore, du trafic du drogue. En réalité, il n’était rien d’autre que l’ombre de lui-même. Il vivait dans l’obscurité depuis si longtemps qu’en sortir, le garçon n’avait jamais cherché à le faire.      

L’année de ses 19 ans, après trois ans passés à jouer ainsi avec sa vie, son père fut finalement arrêté, et l’enfant qu’il avait emmené avait été retrouvé saint et sauf. Je Ha n’avait pas souhaité en savoir plus, cette simple nouvelle avait réussi à faire renaître en lui des souvenirs qu’il tentait vainement d’oublier. Il ne voulait plus de cette vie, il ne voulait plus vivre dans cette ville où l’air était lourd et suffoquant, où les regards des autres ne cessaient de le juger comme s’il était un criminel mais surtout, il ne supportait pas d’habiter là où son propre père était emprisonné. Le plus loin possible, Je Ha souhaitait le fuir et ne plus jamais le revoir, ne plus jamais en entendre parler non plus.

Du jour au lendemain, il disparut du foyer d’accueil. Personne ne sut où il s’était enfui cependant personne ne le chercha vraiment non plus. Sa prochaine destination, il la connaissait et c’était également la raison pour laquelle en ce jeudi matin, un sac de voyage sur les épaules, se faufilant au milieu des passagers, il monta clandestinement sur un bateau qui le mènerait apparemment sur une île légendaire. Gensou, plusieurs étaient ceux qui en parlaient autour de lui sans oser s’y aventurer. On racontait que là-bas le mal n’existait pas mais que parce que justement personne ne savait si elle existait réellement, rares étaient les individus à vouloir y aller. La crise avait déjà commencé et la vérité était que Je Ha n’y prêtait pas réellement attention. Lui avait déjà touché le fond avant même d’avoir eu le temps de vivre donc ce qu’il se passait dans son monde, il n’avait certainement pas assez d’argent pour s’apercevoir ô combien celui-ci était corrompu.

Partir aurait pu être un signe de renouveau pour lui cependant ce n’était pas aussi simple. Il avait juste eu envie de s’en aller le plus loin possible, ne songeant pas même une seconde que réparer son coeur meurtri puisse être possible. N’étant pas majeur, il trouva malgré tout une place au sein du casino de Nikkou pour lequel il travaillait illégalement en tant que croupier bien que cela lui arrivait aussi parfois d’effectuer d’autres tâches plus malhonnêtes, uniquement pour certains clients privilégiés. Si on croyait que Je Ha s’était posé en arrivant sur l’île, c’était trop en attendre de lui. Certainement même qu’il ne vivait pas mais qu’il survivait. Il ne faisait que subir son existence en enchaînant les délits, que cela soit de la petite bagarre de rue, à la drogue qu’il avait pris ou vendait aussi de temps à autres, aux menaces orales lancés sur quelqu’un, les paris illégaux et tant d’autres... Il était plutôt connu par la police. D’ailleurs, il séjournait sûrement plus dans leur locaux qu’à son propre appartement. Et tout ça, que cela soit à son arrivée sur Gensou ou maintenant encore, ça n’avait jamais changé.
 


Pseudo : La faiblesse
Âge : 25 ans de faiblesse
Présence : Autant que ma faiblesse me le permet
Un petit mot ? : La faiblesse ?



_________________

† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin Hiboude ♥ Haru's

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Jeu 1 Fév - 22:39

:ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah:



:ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah: :ahah:

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!!!

Pas bon courage pour la fiche comme t'as déjà fini :emo:
J'espère que tu t'amuseras bien avec ce monsieur ~ fufufu
Et t'en fais pas, c'est bien la faiblesse #confettis #licornes #paillettes #bienvenue (je compatis énormément en vrai)(dirigeons-nous ensemble vers cette lumière de faiblesse .. haaaaa  :rainbow: )

Love love :fufu: :fufu: :fufu: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:



_________________

Arms wide open, I stand alone. I'm no hero, and I'm not made of stone. Right or wrong, I can hardly tell. I'm on the wrong side of heaven, and the righteous side of hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Yamazaki Haruka
Completely in love of Kei, c'est pas sain !

avatar

That's my job : Policier ( Je suis aussi sexy qu'Ichiro en tenue ne vous en faites pas )
That's where I live : Sous les ponts !! Non bien sûr que non.. J'ai un appart accessoirement mais je suis plus souvent chez Kei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Jeu 1 Fév - 23:22

La faiblesse!!!!!
Tu me conduiras à ma perte !!! Je suis en train de baver ! .. Tu sais en plus la torture que tu me fais !!!! TU ES HORRIBLE !!!! MAis t'es bon en mec comme ça... avec tous t'es bon!!

Bon... j'avoue la faiblesse c'est le mieux :**: :youpi:
tous faible !!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Ven 2 Fév - 10:17

Bon bah .... Rebienvenue ... XD
:yay:

La faiblesse nous perdra :malin:

Edit : très bon choix d'avatar et j'aime beaucoup le caractère :fufu:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Ven 2 Fév - 21:46

Rebienvenuuuue :heart:

J'espère que tu t'amuseras bien avec ce monsieur qui a l'air à croquer :malin:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Im Je Ha
In love de Chonchon ♥

avatar

That's where I live : Tadanashi ~
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Ven 2 Fév - 22:06

Keikei :heart: ~ Merciiiiiiii :luv: T'inquiète pas, je compte bien m'amuser avec :excited:

Et tu es très mal placée pour me traiter de faible aussi :luv: (j'attends toujours ma banane d'ailleurs :emo: )

Love love love looooove :heart: :heart: :heart:

Haru ~ ahahaha bave bave !!!! Tu baveras moins quand tu sauras que j'ai touché à Kei :ahah: :luv: mais merciiiiii :heart: et oui la faiblesse c'est le bien ~ Moi je l'assume ! :malin:

Keiko ~ xDDDD Merciiiii :heart: La faiblesse m'a déjà perdu pour ma part jpp :malin:
Merci beaucoup en tout cas !! :heart:

Yuki ~ Merciiiiiii :heart: Il est plus qu'à croquer, il est parfait jpp :excited: :excited:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sugawara Aoki
Completely dependant of Je Ha ♥

avatar

That's my job : Etudiants en lettres + caissier dans un konbini
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Ven 2 Fév - 22:10

La banane est en cours de plantation :emo:
:luv:  :luv:  :luv:


© blend & every


Tu es validé(e) !



Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship et n'hésite pas à venir recenser ton métier De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
©️ _Viviie.





_________________

all it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Park Hye Ji

avatar

That's my job : Styliste et vendeuse dans sa boutique Dangerous temptation situé à Juhei
That's where I live : Uetani
♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   Ven 2 Fév - 23:01

Im Je Ha a écrit:


Keiko ~ xDDDD Merciiiii :heart: La faiblesse m'a déjà perdu pour ma part jpp :malin:
Merci beaucoup en tout cas !! :heart:

La faiblesse à déjà perdu beaucoup de monde ici tkt pas :rip:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: Je Ha ~ Stars can't shine without darkness   



Revenir en haut Aller en bas
 

Je Ha ~ Stars can't shine without darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [poupee] HOshi no Namida Hime - BABY, THE STARS SHINE BRIGHT
» Tach-O-Mint / Apple / Gask-Its /Sidewall Shine / Faux Wheel Drives
» Edge of Darkness (mini-série BBC 1985)
» [shôjo] Twinkle Stars
» Le vrai visage des stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-