AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Shiroi Akane ~ meet the devil mistress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Shiroi Akane
avatar
Makes love with the staff ~


That's my job : Gold Digger à temps plein ♦ Femme au foyer en prétention ♦ ballerine dans ses temps libres
That's where I live : Avec mon cher et tendre fiancé, en profitant pleinement des comodités de sa demeure. HELL YEAH!
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Jeu 13 Oct - 13:37


 
Shiroi Akane ft. Fukada Kyoko

 
Qui je suis

+ Anecdotes +
Elle n’a aucun souvenir de sa mère, ça a toujours été un sujet banni à la maison ♦ Son véritable prénom est Akane, mais elle est connue sous au moins quatre autres identités ♦ Elle a un véritable talent pour le ballet, elle aurait même pu faire carrière si sa bourse d’étude n’avait pas été révoquée le jour de ses dix-sept ans lorsqu’elle a écrit la première page de son casier judiciaire ♦ Même si ce rêve est brisé, elle n’a jamais arrêté de danser et prétend encore faire carrière comme ballerine ♦ Elle tolère excessivement bien l’alcool, une déformation professionnelle? ♦ Elle a commis plusieurs crimes mineurs, principalement des vols et quelques usurpations d’identités ♦ Sa principale occupation, avant de monter sur le bateau qui changerait sa vie, était de fréquenter de vieux séniles richissime en échange de cadeaux hors de prix, oui oui, Sugar Babe, c’est une carrière. ♦ Si on lui demande de parler de son père, elle a un scénario tout inventé du parfait parent, rien à voir avec l’escroc endetté et violent qui a passé des années à la rouer de coups ♦ Elle ne fait confiance à personne, toutes ses relations sont construite de façon à lui permettre de donner le coup de poignard assassin en premier ♦ Elle ne cuisine pas, du tout, principalement parce que son alimentation a longtemps été composée de maximum dix aliments, faute d’argent, et qu’elle a une honte horrible lorsqu’elle doit divulguer cette partie moins glamour d’elle-même. ♦ Elle méprise profondément les gens fortunés, jugeant leur chance injuste en comparaison avec sa vie  merdique. ♦ Et non, elle n’a eu aucun scrupule à faire croire à un abruti amnésique qu’ils étaient fiancés histoire de profiter de son argent. Elle est adorable comme ça!

passe ta souris si tu veux en savoir plus sur moi
Surnom: Généralement, des insultesAge: 26 ansVille de naissance: Osaka, JaponMétier/études: Sugar babe, ex-ballerineOrientation sexuelle: $$$-hétérosexuelleSituation amoureuse: Fiancée? Haha!
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Moi c'est reirei  et j'ai 26 ans. J'ai connu le forum grâce à lauly del amor de mon corazon!. Mon personnage est un invention de ma cervelle diabolique et je vous aime, d'amour, tous!


en savoir un peu plus

 
+ Caractère

Opportuniste ♦ Débrouillarde ♦ Manipulatrice ♦ Passionnée ♦ Secrète ♦ Égoïste ♦ Orgueilleuse ♦ Fragile ♦ Brisée ♦ Bon public pour des blagues débiles ♦ Pro de l’autodérision ♦ Acharnée ♦ Travaillante ♦ Pessimiste ♦ Faussement chaleureuse ♦ Romantique refoulée ♦

+ Histoire

Une erreur, une grossière erreur depuis le jour de sa conception, voilà ce qui définit notre bridée. D’ailleurs, c’est un miracle qu’elle n’ait pas de problème de santé ou de formation quand on regarde la quantité phénoménale de drogue que s’est envoyé sa génitrice au cours de sa grossesse… au moins son père eu le mérite de se sevrer en attendant l’enfant qui devait le responsabiliser. Si son existence n’aurait rien d’impressionnant, le jour de sa venue au monde lui, a choqué plus d’un médecin : jamais ils n’avaient vu une mère prendre la fuite aussi rapidement après avoir mis bas, les racontars sont que la pauvre femme n’a pas voulu toucher sa petite fille, et qu’elle avait quitté les lieux dès que la supervision médicale l’eut perdu de vue. Autant dire qu’à ce jour, Akane n’a aucun souvenir de sa mère, ni aucune envie de mettre un nom sur l’abominable femme qui l’a condamné à cette existence merdique. Dans la lignée des mauvais choix, plutôt que de la donner en adoption et de la laisser commencer sa vie avec une chance, son père a eu la brillante idée de lui donner un prénom, et de la ramener avec lui dans l’appartement miteux ou elle passerait la majeure partie de sa vie. Si son géniteur mérite un peu de félicitation, c’est certainement pour les jeunes années de son enfant, à son honneur, il est resté ‘’clean’’ pendant un bon dix ans, et d’avoir survenu avec acharnement aux besoins de sa fille. Encore aujourd’hui, elle lui est reconnaissante d’avoir pris deux boulots pour payer l’épicerie et, quand à l’âge de quatre ans sa petite princesse a manifesté un intérêt obsessif pour le ballet, de prendre un troisième emploi pour lui permettre de danser sur le bout des pieds.

Aussi difficile fut son enfance inondée d’humiliation à force de porter les mêmes vêtements usés jour après jour et de subir les moqueries de ses comparses de danse devant ses souliers de seconde mains ou son chignon maladroit © un papa sans expérience, elle a toujours gardé la tête haute et affiché cet air assuré de personne fière, digne, ne lisant dans leurs moqueries que l’ignorance de l’argent. C’est probablement à cette époque qu’elle a commencé à blâmer tous ses torts sur les fortunes des filles de bonne famille, et à justifier le mépris qu’elle leur portait par le mode de vie aisé qu’elle ne pouvait injustement pas avoir elle-même. En toute franchise, elle n’avait même pas dix ans lorsque sa carapace de froideur s’est développée et que ses sourires doux sont devenus un reflet mensonger de la tornade qui grondait en elle. Si elle n’a pas explosé, c’est uniquement parce que toute cette énergie bouillonnante était focalisé dans sa passion, que sa hargne se traduisait en répétitions de ballet et en constante quête de perfection – il faut lui donner, elle avait du talent. Faute d’avoir un cercle d’amis – qui voudrait d’une pauvresse quand vous évoluer dans un univers réservé aux enfants de bonne famille – elle avait un véritable don pour la danse. Seulement, l’économie locale était loin d’être à son meilleur, même les fortunés en pâtissaient, alors pour une famille comme les Shiroi, l’impact n’était que plus brutal. Fort heureusement, son talent pour la danse lui avait mérité une bourse d’étude dans une académie prestigieuse – ou elle détonnait, évidement – et cette petite lumière lui permettait de s’accrocher à l’espoir d’une vie meilleure.

Lorsqu’elle atteint seize ans, son paternel peinait à joindre les deux bouts, payer le loyer était devenu une difficulté mensuelle et, lorsqu’il perdit ses emplois, la seule main qu’on lui tendit fut celle du crime organisé. De vieux contacts, sa vie avant la paternité, voilà ce vers quoi il s’était tourné. Les portes de l’enfer venaient de s’ouvrir sous les pieds de notre bridée et elle n’en savait rien. Les années qui suivirent eurent au moins le bons sens de décupler ses capacités pour le mensonge. Elle entretenait son image d’étudiante adaptée après plusieurs années à se consacrer sur sa passion et à apprivoiser le mode de vie riche et opulent - elle vieillissait d’ailleurs en beauté et – soyons francs- usait aisément de ce joli minois pour s’attirer des faveurs du sexe opposés, allant jusqu’à troquer quelques autorisations de mains baladeuses (pour le dire poliment) en échange de cadeaux de toute sorte. Les copains? Oh elle les accumulait, abusant sans scrupule de leur affection pour quelques morceaux griffés. Mais derrière ce masque de jeune femme épanouie se tenait la réalité des choses : son père buvait plus que de raison et en devenait parfois violent, des types étranges étaient sans arrêt dans leur logement, à échanger dieu sait quel coli illicites, et l’argent était de plus en plus rare. Elle avait beau souhaiter le nier de tout son âme, pendant des mois, elle n’était pas conne au point d’ignorer que son père baignait dans la mafia. Elle aurait pu partir, c’était d’ailleurs son plan lorsqu’elle fut accepté au conservatoire en ballet pour l’année à venir après avoir décroché une bourse d’étude, si tout n’avait pas tourné au vinaigre…

Akane était à quelques mois de la libération, d’enfin pouvoir quitter cet enfer – lorsqu’une transaction de trafic de drogue à grande échelle – se déroulant dans leur appartement – vint mettre fin à toute parcelle d’optimisme qui lui restait. Avant qu’elle n’ait pu faire un choix éclairé, elle s’était retrouvée acculée à la porte arrière de leur logement, côte à côte avec son père et en présence d’une quantité phénoménale de cocaïne  et de plusieurs voyous notoires – lorsque les policiers franchirent la porte d’entrée. Elle aurait pu prendre la fuite, abandonner son père là, dans ce logement, et le regarder croupir en prison pour les années à venir mais, quelque part, au fond d’elle, le lourd fardeau de la dette humaine, cette sensation que cet homme qui avait toujours tout donné pour subvenir à ses besoins méritait d’être épargné s’empara de sa cervelle et de toute pensées cohérente. Dans un effort désespéré, elle avait poussé son père hors de logement, le regardant prendre la fuite un instant avant que les forces de l’ordre ne la surprenne en pleine opération illégale. Si elle avait payé sa dette envers son géniteur en prenant le blâme, autant dire qu’elle ne lui pardonnerait jamais d’avoir saisis l’échappatoire sans un regard en arrière, jamais. Ce fut d’ailleurs le dernier contact qu’elle eut avec le pauvre homme.

Étant mineure, cet incident ne lui couta que quatre années en maison de correction … et sa bourse d’étude. La perte de temps, elle aurait pu faire avec, voir son rêve lui filer entre les doigts? Beaucoup moins. De danseuse promise à un grand avenir, elle devint une moins que rien, une idiote en cage qui payait pour un crime qu’elle n’avait endossé que par culpabilité. La fureur, l’amertume, cette haine grandissante pour les gens sans soucis qui ne se seraient jamais retrouvé dans cette situation suffirent à lui couper à jamais les ailes, et à faire ressortir le pire d’elle-même. Lorsqu’elle fut enfin libérée, majeure, sans avenir et laissée à elle-même, notre bridée n’eut d’autre choix que de contempler sérieusement ses choix de carrière. Obtenir un boulot avec un casier judiciaire : pratiquement impossible avec un taux de chômage déjà élevé partout au pays. La danse? Une passion qu’elle devrait pratiquer par elle-même, elle avait offert ce rêve en sacrifice le jour où elle avait sorti son père de la merde… Alors quoi? En mode improvisation, elle avait commencé par usurper l’identité de ses anciennes comparses de danse, à demander des cartes de crédits à leur noms, de signer des baux à leurs noms, de de prendre la fuite après quelques mois avant que le subterfuge ne soit connu, avant de se faire prendre. Cette occupation dura un temps…

Puis, elle eut besoin d’un plan plus bénéfique sur le long terme, d’une façon plus facile de faire de l’argent et de ne manquer de rien. De là débuta sa carrière de ‘’Sugar Babe’’ – une escorte pour vieillards, une prostituée hors de prix, qui troquait son affection contre des sacs à main. C’était facile, vraiment, tout ce qu’elle avait à faire c’était d’accompagner des vieux misérables à des évènements, à faire semblant de les apprécier, en pleine connaissance de cause des deux parties, et à encaisser les présents… Ça aurait pu durer, ça aussi, si elle n’avait pas réalisé que le monde actuel était au plus bas, et que sa seule chance durable de prospérité était de prendre ce bateau presque mythique, vers un monde meilleur… Sauf que, toute seule, avec un historique de trafiquante de drogue, elle doutait fortement de ces chances de scorer une place à bord. C’est à ce moment-là qu’elle fit la connaissance de Tomohisa Yosuke, 73 ans, veuf fortuné solitaire. Si elle n’avait encore jamais franchit la limite acceptable du mensonge en manipulant volontairement quelqu’un et en feignant une affection réelle, il fut son projet test. Des mois d’acharnement, voilà ce qu’elle dû endurer, sacrifier, afin de s’assurer que cet abruti minable tombe sous son charme et entame une réelle relation avec elle. Dégoutant. Au moins, quand elle regardait la bague énorme qu’il lui avait offerte, elle pouvait presque oublier son corps ridé… C’est à ses côtés qu’elle grimpa sur le bateau et gagna la terre promise – et tout le luxe qu’elle savait mériter. Son plan était simple : marier ce vieil idiot, attendre patiemment son décès et passer le restant de ses jours à dépenser sa fortune.

… Encore une fois, ce plan était un échec. Après quelques mois sur l’île, Yosuke fut victime d’un malaise cardiaque et dû être hospitalisé d’urgence. Il était au plus mal et, comme la bonne fiancée qu’elle était, Akane fut à ses côtés pendant cette épreuve… Ou du moins, elle ne quittait pas l’hôpital, elle déambulait simplement dans les couloirs en tentant de faire taire cette maudite conscience qui lui rappelait que parier sur le décès d’un homme était horrible. C’est comme ça qu’elle est entrée dans sa chambre à lui…. Le bel au bois dormant. Ou du moins, le plus canon de tous les comateux qu’elle ait eu la chance de croiser… Enfin, pas qu’elle en ait vu beaucoup. Oikawa Roy, ou du moins, c’est ce que disait le nom sur le porte… pour elle, il était plutôt comme le pantin silencieux à qui elle racontait ses tourments. Après tout, elle ne le connaissait pas, pas du tout, et il était dans le coma… quel mal ça ferait de lui avouer un peu ses crimes hein? Il se passa de longue semaines ainsi, assez pour qu’elle ait officiellement élu domicile dans la chambre silencieuse du parfait inconnu qui était – avait -elle appris par la bande, un riche héritier. Elle en était à regretter son choix de sélectionner une proie âgée, elle aurait dû y penser, séduire un jeune riche! Ça aurait rendu les parties de jambes en l’air moins film d’horreur… Mais bon, elle avait déjà un fiancé qui, si on entendait ses prières, finirait par crever et la libérer des besoins monétaires à jamais… enfin… jusqu’à ce qu’elle apprenne que son ‘’grand amour’’ agonisant ne l’avait pas mis sur son testament. Pardon?!?! Il allait crever avant de lui avoir transmis la totalité de sa fortune?

Dès que cette information lui fut divulguée, Akane abandonna son ‘’cher et tendre’’ au plus mal, sans un regard en arrière. Son décès fut constaté quelques jours plus tard, apparemment, son cœur brisé eut raison de sa volonté de survie… Mais sa chance lui sourit car, alors qu’elle sortait de la chambre de Yosuke, avec la ferme intention de ne jamais lui rendre ses cadeaux hors de prix – elle entendit les infirmières excitées discuter du ‘’riche héritier amnésique qui avait enfin vaincu son coma’’ ……… Un regard vers sa main gauche ou trônait encore une bague de fiançailles, notre peste eut la brillante idée de s’élancer dans cette chambre qu’elle squattait depuis déjà des lustres, et de se présenter comme la fiancée de l’homme sans mémoire……….. Cette fois-ci, elle l’aurait son héritage!
 
 
Code:
[color=#ff0000]★[/color] fukada kyoko — shiroi akane


 
© Nalex


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Kato Nanami
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Styliste
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Jeu 13 Oct - 14:44

Amoooooooooooooooor de mi vida :**: :**: :**:

Happy to see you hereeeee !!! Bienvenuuuuuuuuuue :inluv: :yay: Bon courage pour ta fichette !! J'ai hâte de lire parce que je sais à quel point c'est un perso prometteur :luv:

Si tu as besoin, n'hésite pas ♥♥♥♥

So much love on youuuuu :keur: :keur: :keur:



_________________

Let me shake your heart
I’ll keep being in front of you so you can’t forget me. I’ll keep shaking your heart so you can’t escape me. I will steal your lips and run far away. © ΣXODUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Hanamaki Sho
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Etudiant en droit × serveur au Feline Good
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Jeu 13 Oct - 14:49

Bienvenuuuuuuuuuuuuue :crazy: :crazy:

J'suis trop happy de te voir ici !
J'ai tellement hâte de découvrir ton perso ** Je sais déjà que je serai pas déçue fufufu
Bon courage pour ta fiche :heart:

N'hésite pas si jamais ~



_________________

be happy, be bright, be you
We tend to forget that happiness doesn’t come as a result of getting something we don’t have, but rather of recognizing and appreciating what we do have
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Matsuyama Tôru
avatar


That's my job : Artiste à mes heures perdus, peinture principalement rien de bien extraordinaire
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Jeu 13 Oct - 16:37

Bienvenue !! :D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Murakami Emi
avatar


That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Ven 14 Oct - 18:24

Bienvenuueee :heart:
Courage pour ta fichette


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Huang Jiao
avatar
In love de Lauly ♥


That's my job : A l'intention de devenir un participant de Koh Lanta
That's where I live : With the admins ♥
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Ven 14 Oct - 20:08

Gimme ur body
Tu joues ma Jennie, ça doit définitivement devenir une tradition :/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Shiroi Akane
avatar
Makes love with the staff ~


That's my job : Gold Digger à temps plein ♦ Femme au foyer en prétention ♦ ballerine dans ses temps libres
That's where I live : Avec mon cher et tendre fiancé, en profitant pleinement des comodités de sa demeure. HELL YEAH!
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Sam 15 Oct - 16:09

LES AMOURS !!!!!!!!!!!!!!!!!!! è__é (déjà, je veux un lien avec vous tous!)

LAULY DEL KOKORO. Toi + Moi = amour éternel. Mon nom sur ta fesse, forever love, j'ai tellement hâte de rp avec toi!.

Sho : J'exige un lien, quand mon ancienne vie t'as vu nu, forever de l'amour tu auras de ma part. I NEED THIS è__é dans mes bras!

JIN & EMI : Merci mes cutiepies !

JIAO : Ça tombe bien, cette fois elle le vend pas cher son corps. è__é UN LIEN DE MUERTE JE VEUX. OBLIGÉ. I CANNOT NOT HAVE IT.

J'ai vaincu la fichette! OMG OUI.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Kato Nanami
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Styliste
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   Sam 15 Oct - 20:55


© blend & every


Tu es validé(e) !


Amor ta fichette est tellement parfaite :**: On va se faire des rps de fou, j'ai hâte d'inscrire l'autre ahah ! Mais la pauvre, elle a quand même pas eu la vie facile T-T et son père, au final, c'est le dernier des abrutis èé (pour rester poli xD)  


Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship. De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
© _Viviie.





_________________

Let me shake your heart
I’ll keep being in front of you so you can’t forget me. I’ll keep shaking your heart so you can’t escape me. I will steal your lips and run far away. © ΣXODUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Contenu sponsorisé


.
.
.

MessageSujet: Re: Shiroi Akane ~ meet the devil mistress   



Revenir en haut Aller en bas
 

Shiroi Akane ~ meet the devil mistress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Devil's Whore
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day
» I'm so glad to meet you!
» Stray Little Devil
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day : Les Photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-