AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin Hiboude ♥ Nana's

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Dim 31 Déc - 17:47


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Nana ♥



L’eau déferlait lentement sur sa peau et ses cheveux bruns, le détendant de plus en plus. Tetsuya pourrait tellement passer des heures à se relaxer sous la douche que cela soit un soir après une grosse journée de travail et d’entraînement ou bien un matin après s’être réveillé paisiblement au chevet d’une charmante jeune femme. Non, ce n’était pas Hanae... Son épouse, encore une fois, manquait à l’appel et travaillait énormément afin de sauver le plus grand nombre de patients possibles. C’était admirable. Il ne lui en tenait pas en rigueur et il avait malgré tout l’occasion de la croiser de temps en temps mais ça ne lui suffisait pas. Cela ne lui avait jamais suffi et ce n’était pas pour rien si au bout du compte, il préférait trouver du réconforts auprès d’autres. Bien que Yuna n’était pas n’importe quelle autre... S’il le devait, probablement que Tetsuya ne pourrait pas comparer puisqu’elle était incomparable. Il la connaissait depuis si longtemps et elle était formidable, adorable, il n’y avait pas de mots pour décrire ô combien elle était incroyable. Elle n’était pas qu’une simple amie, elle a toujours été bien plus que ça... Une personne qui devait prendre soin, une personne à protéger, une personne qu’il aimerait voir fière et heureuse. Une personne pour qui il s’en était voulu d’avoir laissé derrière pendant une année, n’ayant pas d’autres choix que de suivre ses parents sur cette île à l’époque. C’était vrai, lui-même avait éprouvé le besoin de partir, de changer d’air, de quitter ce monde où vivait trop de souvenirs douloureux cependant ça ne l’avait pas empêché de culpabiliser. Il aurait souhaité l’emmener avec lui, qu’elle l’accompagne et qu’ils ne soient jamais séparés néanmoins elle avait sa carrière, elle avait ses priorités et il n’avait pas pu se résoudre à la supplier de partir elle aussi. Le dernier jour où ils s’étaient vus, malgré ce sourire qui étirer ses lèvres afin de la rassurer, afin de lui souhaiter une vie heureuse, il n’avait pu effacer la tristesse et le manque déjà présent qui accablait son coeur. Elle lui était tellement précieuse et lui qui avait si peur de l’abandon, qui avait si peur de la solitude avait pour la première fois abandonnait quelqu’un... Cependant, il avait toujours pensé qu’ils se retrouveraient un jour, il n’avait pas su ni quand ni comment mais il s’était convaincu de cela, persuadé que ce ne serait jamais des adieux. Et en effet, il l’avait revu un an plus tard. Quelque chose avait changé. Il n’aurait pas pu expliquer ce que c’était néanmoins malgré toute sa curiosité, comprenant que c’était préférable de ne pas poser la question, il ne lui avait pas demandé pourquoi elle était là ni pourquoi elle avait arrêté sa carrière. Cela l’avait toujours intrigué toutefois il était sûrement le mieux placé pour saisir à quel point la pression pouvait détruire une personne et s’il pensait avoir une idée de la raison, sûrement qu’il tomberait de haut s’il apprenait la vérité.

Mais, il avait été plus qu’heureux de la retrouver. Même s’il était marié, ça n’avait rien changé et ça n’avait pas non plus semblé les déranger. Leur lien avait toujours été particulier et s’ils avaient déjà dérapé une ou deux fois auparavant, à l’heure d’aujourd’hui, compter était certainement devenu impossible. La preuve étant que son amie était encore celle qui partageait son lit en ce matin d’hiver.  Si on l’interrogeait, non, Tetsuya n’avait pas peur... A croire que d’une certaine façon, il aimait vivre avec des risques puis de toute manière, en règle général, Hanae le prévenait toujours lorsqu’elle rentrait parce qu’elle savait qu’il l’attendait. Ah. Si elle aussi apprenait tout ce qui se faisait derrière son dos, elle tomberait de haut.

Coupant l’eau du robinet, ses doigts se saisirent d’une serviette qu’il entoura autour de sa taille avant d’en attraper une autre afin de se sécher les cheveux. Ce n’était que lorsqu’il enjamba la baignoire une jambe après l’autre que son regard se stoppa sur le sous-vêtement posé sur le meuble. Sa tête s’inclina machinalement sur le côté comme si effectuer ce geste lui permettrait de comprendre pourquoi ce morceau de tissu était encore disposé là et non pas sur la demoiselle qui avait quitté la salle de bain quelques instants plus tôt, avant lui.

- Eh Nana, tu n’aurais pas oublié quelque chose ? La questionna-t-il en entrant dans la chambre, laissant pendre le soutien-gorge à son doigt alors qu’un sourire amusé et taquin bordait ses lèvres.

La concernée était confortablement installé sur son lit, seulement vêtu d’un de ses tee-shirts qui lui arrivait tout juste en haut des jambes. Une constatation qui l’amusa encore plus que ce qu’il n’exprima, ce n’était pas comme si à ce propos il n’était pas habitué et en vérité, il serait dans de beaux draps si son épouse rentrait à l’improviste maintenant. Heureusement, ce genre de risques, il ne les prenait qu’avec Yuna. Il ramenait rarement d’autres femmes à la maison.

- Tu ne l’aurais pas fait exprès par hasard ?

Souriant avec plus d’espièglerie, il s’approcha tranquillement, abandonnant le sous-vêtement sur la table de nuit avant de la rejoindre sur le lit et de se positionner à califourchon au-dessus d’elle. Décidément non, celui-là n’avait peur de rien. Encore moins lorsque se rapprochant un peu plus, il lui déposa un suave baiser contre sa joue. Et il était beaucoup moins vêtu qu’elle, il ne portait qu’une serviette.




_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nakajima Yuna
Belongs to Tetsu & Ichiro ♥

avatar

Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Ven 5 Jan - 0:11


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Tsuya ♥



Le son que produisait l'eau déferlant pour s'écraser contre le sol de la douche était toujours agréable à entendre. Elle aimait ce bruit comme on aimait une mélodie particulière. Elle aimait la pluie, ce doux bruit qui venait l'endormir lorsque son esprit était tourmenté. Mais en ce matin particulièrement ensoleillé rien ne venait ternir le beau d'un tableau d'un réveil presque parfait. Si les draps l'avaient envelopper toute la nuit, si l'oreiller sur lequel sa tête était posé était confortable bien qu'appartenant à quelqu'un d'autre c'était surtout les bras d'un brun possessif qu'elle avait aimé. C'était d'emprunter encore une fois la chaleur de cet ami déjà pris pour le faire sien une nuit. Ce n'était pas tant un problème que ça. Cette tromperie. Certains pourrait la qualifier de bien des noms mais elle n'en avait que faire. Déjà parce que personne n'était au courant, mais aussi parce qu'elle n'en avait rien à faire de l'opinion des autres, c'était une grande fille qui avait vécu sous cette pression pendant des années et maintenant elle refusait de leur accorder ce pouvoir sur sa vie. Elle avait perdu bien des choses, jusqu'à sa tête, pour des gens qui passaient à autre chose, qui l'aimaient puis la détestaient avant de l'ignorer. La seule personne qui méritait son attention était en train de prendre une douche alors qu'elle l'avait emprunté avant lui. Ne remettant qu'une culotte et un tee shirt en sortant elle ne se sentait ni pressée de partir, ni même en danger. Sa femme pourrait rentrer. Elle pourrait tout découvrir. Mais si Tetsu ne s'en préoccupait pas pourquoi le ferait elle? Ce n'était pas comme si elle criait sur tous les toits que Tetsuya était à elle. Qu'il était la personne avec qui elle couchait et partageait bien plus de moments que quiconque. Qu'il était là pour elle comme elle était là pour lui. Que leur amitié n'était pas une simple et frivole amitié mais bien ancré dans leur peau. Comme une drogue elle avait besoin de son Tsuya autant qu'il avait besoin d'elle. Aucun complexe. Aucun mensonge. Sauf ce petit bout de passé. Ce petit bout qui l'avait détruite jusqu'à ce qu'elle abandonne tout ce qu'elle avait décidant de plonger dans une vie normale, loin de ces agitations, loin de ces hypocrites. Mais ce n'était pas ça qui te plaisait le plus. Ce qui te plaisait le plus se résumait à ce matin.

Quand elle avait débarqué ici elle se sentait plus seule que jamais. Sans passé et sans futur elle semblait démunie mais c'est mal la connaître. Rapidement elle avait reprit son idée qu'elle gardait dans un coin de sa tête pour le mettre en vrai, dans sa vie, dans sa vraie vie. Plus que ça elle avait revu Tetsuya, marié certes mais elle n'avait pu s'empêcher de faire voir sa joie, de l'exprimer et de l'enlacer. Depuis lors, malgré son statut elle ne cessait de venir chez lui, si ce n'était pas lui qui venait, elle était encore plus proche de lui cherchant à être là comme personne ne le pouvait. Plus que sa femme elle cherchait ses bras, plus que sa femme elle voulait passer du temps avec lui. Et si pour ça elle devait le faire dans le dos de quelqu'un ça lui allait. Egoiste, sans coeur. C'était facile de l'être quand une voix ronronnante prononçait votre surnom. C'était facile de l'être quand les mains de Tsuya passait sur son corps. Quand son regard lui murmurait qu'il l'aimait, qu'il l'adorait autant qu'elle. On ne parlait pas non plus d'un amour romantique, se serait du suicide. Elle connaissait tsuya, et sa manie à ne pas tenir en place, et jamais elle n'accepterait d'être à la place de sa femme. Car si elle n'était pas jalouse en règle générale elle avait développer ce sentiment avec lui, cette douleur qui faisait mouver votre corps plus vite que votre tête ne pouvait le prévoir.

La brune laissait ses cheveux s'éparpillés sur l'oreiller alors qu'elle regardait le plafond en dessinant dans l'air. Son sourire était toujours accroché à ses lèvres avant qu'elle ne laisse retomber ses bras sur le matelas profitant du moelleux du lit, elle aimerait rester ici pendant des heures. Mais sûrement que tsuya allait lui dire de rentrer avant que sa femme ne rentre. C'était toujours la même chose, mais elle s'y pliait sans se plaindre, le prenant parfois en rigolant. Sa silhouette finissait toujours par passer le pas de la porte avant que sa femme ne soit à mi-chemin. Et comme une voleuse elle rentrait chez elle, s'en allant sans laisser de trace.

Lorsque la voix de Tetsu retentit elle se retourna une nouvelle fois pour passer d'une position sur le ventre à sur le dos. Lentement son corps se redressa juste assez pour être soutenu par ses coudes alors qu'elle penchait doucement la tête ses cheveux tombant en cascade sur le côté. " Oh tu l'as retrouvé ! Tu l'as même ramené~ A.ri.ga.tou... "

Son corps retomba sur le matelas bien que la vue était tout à fait appréciable. Un Tetsuya sortant de la douche, vêtu d'une serviette, un soutif sur la pointe du doigt, elle lui avait sauté dessus pour moins que ça. Mais elle se laissait désirer elle jouait doucement avec ses cheveux les enroulant sur son doigt. C'était peut être ça son problème, sentir qu'elle était désiré était bien plus plaisant venant de Tetsu que des autres. A la question du plus vieux sa mine devient surprise et presque choquée, quelle actrice.

"Moi ? Mais pourquoi voyons.. Tsuya~tu as des idées bizarres parfois. " Son regard se planta directement dans celui du concerné alors qu'il s'approchait, son sourire en coin dévoilant clairement la vérité.

Doucement son sourire devint plus grand ne perdant rien à son côté taquin qui ne cessait de titiller le brun. Sa lèvre se faisant mordre lentement elle se mit à rire alors qu'il venait complètement sur elle. La serviette lui faisant de l'oeil ses yeux se concentrèrent dessus un moment avant que son rire ne résonne une nouvelle fois avec le baiser. Profitant qu'il se soit baisser ses jambes l'entourèrent rapidement découvrant le peau qu'elle avait ses bras passant autour de son cou en restant droit.

" Attrapé ! Tsuya tu n'as donc aucune pudeur ? Cette simple serviette, alors que tu es en présence d'une dame ! " Embrassant à son tour sa joue elle descendit sur son cou pour le mordiller une seconde avant de rire ses bras retournant autour de sa tête tandis qu'il était toujours prisonnier par son jeu de jambe habile et semblable à un koala.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin Hiboude ♥ Nana's

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Sam 6 Jan - 23:43


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Nana ♥



Yuna était spéciale. Encore plus spéciale que Tetsuya ne l’imaginait. Et dans le fond, elle l’avait certainement toujours été mais il était trop jeune, trop aveugle pour s’apercevoir que ce qu’il avait constamment attendu se trouvait devant ses yeux depuis tout ce temps. Hors qu’on le pardonne, il n’avait jamais été très observateur et très vif d’esprit. L’amour, en vérité, le garçon ne savait pas ce que c’est... Il réclamait tout le temps de l’affection, de l’attention et priait sans arrêt à ce qu’on ne l’abandonne pas cependant ce qu’on appelait « amour » celui avec un grand « A » et qui en fait rêver plus d’un, il ne l’avait réellement connu. Il croyait connaître, il croyait que c’était ce qu’il avait éprouvé pour sa femme mais il se trompait. S’il l’aimait sincèrement, il ne serait jamais allé voir ailleurs. Il aurait trouvé des solutions pour combler ses absences autrement, probablement même qu’il se serait empressé de lui en parler au lieu de la tromper. Mais non... au lieu de ça, il avait accusé son incompétence à rester seul, il avait accusé le travail de son épouse sans jamais remettre en doute ses sentiments. Pour lui, ce qu’il ressentait à son égard était si fort qu’il s’était persuadé que oui, Hanae était la femme de sa vie... Hors, ce qu’elle avait fait de plus que les autres filles que le jeune homme avait pu fréquenter avant était de lui donner beaucoup plus d’attention et lorsque son métier avait pris le dessus, elle l’avait pris pour acquis. Sauf que Tetsuya n’était pas tombé amoureux d’elle... Evidemment qu’il tenait à elle, énormément, elle lui était précieuse et pour rien au monde il ne souhaiterait la voir disparaître de son existence. Seulement ce n’était que par pure égoïsme parce qu’au bout du compte, elle n’était pas souvent là mais il se passait parfaitement de sa présence. C’était psychologique... Elle lui avait tant donné autrefois qu’il s’était accroché à cette image, qu’il s’y était attaché et qu’il avait cru en elle comme il n’avait jamais pu croire en quelqu’un auparavant. Néanmoins, ce n’était pas de l’amour... C’était de l’affection. Et parce qu’elle l’aimait, il avait cru l’aimer en retour... L’amour, le vrai, il était certainement trop aveugle et sourd pour ne pas voir qu’il lui passait sous le nez depuis tellement d’années. A croire que le déni c’était bien, c’était un monde qui semblait plaire à de nombreuses personnes ici au vue de toutes celles qui préféraient s’y réfugiaient plutôt qu’affronter la réalité.

Pourtant les sentiments qu’il éprouvait pour Yuna étaient tellement différents que de ce qu’il avait déjà pu ressentir autrefois. Ils étaient plus profonds, plus sincères, plus chaleureux. Il la voyait comme une femme merveilleuse, comme une femme unique que n’importe quel homme rêverait d’avoir à ses côtés seulement il n’était pas capable de s’apercevoir que cette même femme avait plus d’importance dans son coeur que sa propre épouse. En excuse, Tetsuya déclarerait qu’il la voyait plus souvent, qu’il partageait plus de temps avec elle qu’il ne le faisait avec Hanae et c’était sûrement justement parce qu’il avait trop peur de la perdre qu’il ne s’était jamais interrogé plus sur la véracité de ses sentiments. C’était tellement plus facile de se dire qu’elle n’était qu’une amie avec quelques bénéfices en plus. Lui-même ne devait pas comprendre le vrai sens de son existence et c’était dommage. Malheureusement, personne ne lui avait appris les choses essentielles de la vie. Il n’avait pas eu de modèle féminin pour s’identifier à une mère, il n’avait eu personne qui lui avait enseigné correctement ce qu’était l’amour, ce qu’était l’amitié et ô combien il était important de prendre soin de ses proches. Toutes ces valeurs, il les avait découvert de lui-même au fil des années, au travers des expériences qu’il avait vécu, au travers de ce manque qui ne l’avait jamais quitté et de la douleur qu’était d’avoir été abandonné. Il y avait tellement de choses qu’il ignorait parce que la réalité était que grandir, il l’avait toujours fait tout seul.

« Avoue que tu les aimes bien mes idées bizarres » L’avait charrié le jeune homme, un sourire en coin à son tour alors qu’il n’avait pas attendu longtemps pour la rejoindre sur le lit.

Avec elle tout était naturel, tout était simple et il n’éprouvait la moindre crainte d’être surpris par sa femme. Il disait que c’était pour l’amour du risque mais plus que ça, c’était probablement parce qu’avec Yuna à ses côtés, il se sentait plus en sécurité qu’avec n’importe qui d’autre. Elle l’avait toujours couvé, elle l’avait toujours comblé d’affection et il lui devait tant. Plus que ce qu’il n’avouait à haute voix mais également bien plus que ce qu’il ne s’avouait à lui-même.
Incapable d’y résister, suavement, ses lèvres étaient venues embrasser sa joue avant qu’il ne se fasse kidnapper par des jambes clandestines. A son tour, le garçon n’avait pu retenir son doux rire qui avait résonné dans la pièce à cause des agissements de sa camarade. Incroyable, elle était vraiment incroyable.

- Dit celle qui ne porte qu’une culotte et un de mes tee-shirt, hm ?


Un soupir de bien être franchit ses lèvres à la sensation de ce doux baiser contre sa joue avant que son corps entier ne se retrouve parcouru d’un frisson, appréciant un peu trop cette sensation qui touchait son cou.

- Et puis, tu as déjà vu bien plus que ça, gente dame ~ Mais si tu veux, je peux aller me rhabiller de suite ?

Sur ses dires, Tetsuya lui arbora un sourire malicieux qui en disait long avant de se pencher un peu plus pour y déposer à son tour de suaves baisers dans le creux de son cou. Plus qu’elle, c’était assurément lui qui aimait énormément ce genre de moments. Chaque geste, chaque petite attention avait don de le rendre fou et il appréciait particulièrement ce savoureux parfum qui lui effleurait les narines. Ses phalanges s’étaient délicatement posés sur sa cuisse, remontant tranquillement au niveau de ses hanches, passant en-dessous de son tee-shirt afin de lui choyer charnellement sa peau. Ce n’était précisément qu’à cet instant que ses lèvres quittèrent sa nuque pour prendre possession des siennes. Quoi qu’il dise, il ne serait jamais capable de se passer ce genre de moments. Jamais.




_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nakajima Yuna
Belongs to Tetsu & Ichiro ♥

avatar

Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Jeu 11 Jan - 23:32


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Tsuya ♥



Il semblait que tout était une question de masque, une question de se voiler la face parfois à soi même. C'était ce qu'elle faisait depuis des années. Non les critique ne la touchaient pas, elles ne la touchaient plus. Parce que tout le monde avait des opinions tranchés sans même la connaître. La célébrité rendait fou, pas seulement la personne concernée mais également les gens. On est célèbre alors forcément, on est tout ce qu'ils leur passent par la tête. Mais ce n'était pas un problème. Elle était devenue ce qu'ils voulaient voir, avec une personnalité bien à elle, cachée. Mais quelqu'un avait pu la voir. Quelqu'un avait eu ce pouvoir de lire à travers le masque qu'elle donnait à tout le monde. Il ne l'avait pas jugé comme les autres le faisaient, il ne l'avait pas déçue. Et malgré tout ce qu'elle pensait connaître d'elle même, elle ne cessait de se mettre des œillères. Elle avait placé un bandeau sur ses yeux afin de ne rien voir. Quand la vérité faisait trop mal on l'ignorait bêtement, on essayait simplement de l'étouffer en faisant l'enfant. Et c'était la même chose maintenant. Qui était Tetsuya pour Yuna ? Un ami , un ami très proche dont elle ne pouvait se passer. Un ami pour qui elle entretenait des sentiments particulier mais pas de l'amour. Non jamais. Parce qu'elle savait comment il était. Parce qu'elle était, elle même, l'objet de tromperie. Son infidélité. La brune ne pouvait pas se voiler la face, pas avec ça. Pas alors qu'elle était l'une d'entre elles, l'une d'entre plusieurs qui attendaient que sa femme soit partie pour s'accaparer un homme qui n'était pas le sien. Parfois en y réfléchissant l'ancienne chanteuse avait un peu honte. Pas envers cette fille qu'elle ne connaissait pas mais de craquer comme ça pour un homme déjà marié. De s'accrocher tellement à lui alors qu'il était pris, qu'en tant qu'amie elle devrait le résonner un minimum. Mais non, pour elle il était grand et il savait ce qu'il faisait, ce qu'il voulait, ça lui suffisait. Elle le voulait à ses côtés, peu importe combien de temps cela durait, peu importe si elle devait partir à la hâte avant que sa femme ne rentre. Tsuya, comme elle l'appelait si bien, était bien trop important. Depuis qu'il était rentré dans sa vie il n'était jamais sorti, même pendant ce moment déchirant de la séparation. Même pendant cette année qu'elle avait passé seule reprenant son activité et surmontant les difficultés, il était là quelque part, dans son esprit et dans son coeur. Quelle place occupait il? Elle aimait dire un ami avec un gros plus, mais c'était encore un voile, pour ne pas se faire mal, ne pas se rendre compte qu'on était tombé dans son propre piège, prise à son propre jeu.

Ce qu'il se passait entre eux était étrange. Aussi étrange et incompréhensible que c'était évident pour les autres. Il y avait ce petit truc en plus, ce regard différent, cette façon de pensée, cette façon de sourire et rire en la présence de l'autre, d'abandonner tout ce que l'on jouait pour ne plus qu'être soi même. C'est ce qu'elle redécouvrait à chaque fois qu'elle le voyait. A chaque fois que ce charmant jeune homme venait chez elle ou le contraire. Les soirées posées, les rires partagés, les moments plus intimes, ce côté rassurant et chaleureux. C'était tout et pourtant ce n'était rien aux yeux de cette loi appeler "amour". Non pas parce que les sentiments n'étaient pas là. Mais parce qu'aucun ne voulait avouer que ce qui l'attirait vers l'autre n'était pas seulement une profonde attache à l'autre, un sentiment de tendresse mais plus. C'était dur de se guider dans la vie. On tâtonnait un peu partout en essayant de trouver des repères. C'était comme être dans une salle noire et avoir peur de se cogner. On voulait marcher avec confiance mais parfois on se prenait des murs, des obstacles. Ca faisait mal, puis on réessayait. Mais les plus peureux, les plus affaiblis avançaient tellement lentement qu'ils pouvaient contourner ce mal avant de prendre d'autres coups. Oui la vie était bien sombre et pourtant la brune semblait voir un vrai rayon en restant avec le bras. Son comportement même changeait et ses bras retrouvaient bien souvent le corps de Tetsuya, ses lèvres les siennes ou sa joue. Son sourire ne cessait jamais d'être présent.

Un rire raisonne. Un regard de complicité, un sourire qui veut tout dire. " C'est vrai.. je ne peux pas le nier. " Non elle ne pouvait pas le nier, que toutes les fois que Tetsu s'approchait elle fondait, elle abdiquait.

Si d'autres étaient gênés, si d'autres ne s'autorisaient pas ce genre de remarque ce couple d'amis atypiques avait fait tombé toutes les gênes possible en restant naturels l'un envers l'autre. C'était ce qui les différenciaient. C'était ce qui leur donnait leur moment de pur plaisir et joie au lieu de se perdre dans des tonnes de questionnements incessant. Pourtant il suffirait d'un bon questionnement aux deux pour que tout bascule.
Est ce qu'ils voulaient que la situation change ? La brune ne pouvait pas se prononcer. Le perdre comme elle l'avait maintenant lui faisait peur. Alors elle se contentait de profiter de ce moment oubliant sa situation pendant quelques instants. Il était là, il était naturel, souriant, taquin et le baiser sur sa joue la fit rire autant qu'elle lui donna envie de jouer un peu plus toujours plus, encerclant sa taille de ses jambes. Qui a dit qu'il pouvait partir à sa guise ? Dans un sens, il était à elle, ce côté qu'elle connaissait, ce tsuya, c'était le sien.

" Oui mais ne me mens pas tu aimes quand je ne porte que ça ~"

Pudeur ? Modestie ? Yuna ou nana avait laissé tout ça au placard. Elle ne se préoccupait pas de ces choses, certainement pas avec le brun. Passant doucement sa main dans les cheveux de son homologue elle se mit à sourire malicieusement. Elle avait toujours cette lueur de provocation pour attiser toujours plus cette petite flamme qu'elle voyait briller dans les yeux du joueur.
Elle savait ce qu'il aimait, tout comme il la connaissait pour savoir ce qui la faisait craquer.

" D'accord d'accord t'as gagné, reste comme ça.. J'aime et en plus ça donne un côté mystérieux " Son rire résonne doucement avant qu'aucun son ne puisse sortir de ses lèvres.

Rien d'autre que des soupirs, des soupirs complétés par des frissons qui parcouraient son dos remontant le long de sa colonne avant de traverser ses bras tout du long. Des frissons qui voulaient en dire long. Il la connaissait, il savait que chacun de ses gestes lui faisaient perdre toute forme de conscience et de rationalité. Si les mains du brun parcouraient son corps, les siennes se perdaient dans sa chevelure serrant un peu plus celle ci lorsque des lèvres malicieuses vinrent s'emparer des siennes. Ses lèvres vinrent alors répondre à celles qui les désiraient s'entrechoquant dans un ballet parfaitement organisé, mordillant quelque fois la lèvre inférieure du joueur. Si ce genre de moments n'existaient pas, la brune ne savait pas ce qu'elle ferait. Si un jour il venait à lui demander de ne plus exister pour lui, pour sûr elle serait perdue, et plus encore.
Cherchant à effacer ces pensées de son esprit elle l'embrassa avec plus d'avidité non sans être tendre sa main libre passant sur le corps parfaitement dessiné et fait de son vis à vis. Nous n'allons pas nous mentir, en plsu d'être adorable, attentionné, drôle et gentil, il était sacrément beau. Oui, elle avait loupé le coche, et pas qu'un peu.



" "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin Hiboude ♥ Nana's

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Lun 15 Jan - 10:53


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Nana ♥



Leur relation a toujours été la même, tel un chien et chat qui se couraient après, qui s’embêtaient et se chamaillaient mais qui s’appréciaient plus que de raison, bien plus que ce qu’ils ne s’en apercevaient eux-mêmes. Yuna avait toujours été là, même lorsqu’elle ne l’était pas, elle l’était parce qu’il ne l’avait jamais oublié, qu’il avait toujours pensé à elle et que pendant cette longue absence, il n’avait cessé de se demander ce qu’elle devenait. Il priait, espérait à ce qu’elle aille bien cependant Tetsuya ne s’était jamais voilé la face... Lorsqu’il l’avait retrouvé, il avait rapidement compris que quelque chose était arrivé mais il n’avait jamais posé la question. Il ne lui avait jamais demandé pourquoi elle avait arrêté la musique, quelle était la véritable de sa venue sur Gensou et si elle avait souffert là-bas. Bien sûr, il lui avait demandé comment elle allait toutefois même si ça traduisait chacune de ses inquiétudes, il n’avait jamais insisté. Parce qu’il n’avait pas désiré la blesser, parce que - peut-être - il avait eu peur de ce qu’il aurait pu découvrir et que la simple idée d’imaginer Yuna triste le rendait malade. Il aimait cette image qu’il avait d’elle... Elle souriante et rayonnante. Elle un brin sans gêne mais qui était tellement fantastique au point qu’elle avait le don d’égayer ses journées. Tetsuya n’avait pas osé briser cela... Il n’avait pas voulu la forcer et détruire tout ce qu’ils avaient toujours eu. Si un jour son amie souhaitait lui faire part de chaque tourment qu’elle avait sur le coeur, il s’assiérait confortablement puis l’écouterait avec attention. Il n’en raterait pas une miette et se battrait afin de la soutenir, de la réconforter. Ca avait toujours été comme ça, il voulait la protéger et qu’elle sache à quel point elle était merveilleuse. Et c’était probablement la raison pour laquelle aussi, le jeune homme n’avait jamais peur à ses côtés, que ça ne l’effrayait pas de prendre des risques, que ça ne l’effrayait pas de se dire que sa femme pouvait rentrer n’importe quand et les surprendre tous les deux. Si cela arrivait, bien sûr, il ne ferait pas le malin, il serait inquiet, complètement paniqué et il aurait l’impression de voir son monde s’écrouler toutefois, en cet instant, avec Yuna auprès de lui, c’était stupide à dire mais il avait cette impression d’être invincible. Donc plutôt que lutter, il voulait profiter. Tant pis ce qu’il pouvait arriver, il gérerait le problème à ce moment là, quitte à regretter tous ses actes ensuite.

Sa camarade était particulière, terriblement spéciale, et il avait envie qu’elle le sache. Il n’avait aucune honte à la ramener chez lui justement parce qu’elle était cette personne unique qu’il respectait un peu trop... Hanae la connaissait, ce ne serait pas difficile d’expliquer sa présence ici. Certes, elle n’avait jamais eu l’opportunité de la rencontrer - comment aurait-elle pu ? Elle n’était jamais là - cependant Tetsuya lui avait déjà parlé d’elle comme il lui parlait de chacun de ses proches. Et parce que Yuna n’était pas qu’une simple amante, qu’elle était avant tout une personne extrêmement chère à son coeur, c’était tout à fait normal qu’il la mentionne.

Une esquisse amusée, et un peu fière, avait orné ses lèvres alors que sa vis-à-vis abdiquait. Comment y résister ? Pour lui, c’était difficile et ce baiser déposé sur sa joue en avait été la meilleure preuve qu’il avait pu donner. Si cela ne tenait qu’à lui, il se nicherait dans ses bras, l’embrasserait encore et encore sans jamais être lassé. Il sourit de plus bel en l’observant, un brin plus tendre mais avec aussi plus d’innocence alors que ses prunelles s’étaient noyées aux creux des siennes. « Je t’aime juste comme tu es. » Des mots qui s’étaient échappés naturellement, des mots que lui-même n’avait pas réalisé au vue du léger ton plaisantin qu’il avait utilisé. Puisque à ses yeux, c’était la vérité. Il adorait cette jeune femme, il tenait énormément à elle et il ne s’était pas rendu compte à quel point la profondeur d’un « je t’aime » pouvait signifier tellement de choses. Tetsuya était un idiot, ce n’était pas aujourd’hui que ça risquait de changer... Il avait continué de la taquiner, riant doucement ensuite avant de s’attaquer à sa peau savoureuse et d’y déposer plusieurs baisers.

Cet instant, tous ceux qu’ils partageaient ensemble, le jeune homme n’en oubliait jamais un détail. Il aimait ces mains qui caressaient sa peau, ces lèvres qui embrassaient les siennes, leurs corps collés l’un à l’autre. Il n’était pas capable de s’en lasser et ça avait le don d’accroître énormément les battements de son organe vitale qui adoptaient un rythme effréné... Ses phalanges remontèrent de ses hanches pour se faufiler bien plus haut sous son tee-shirt, la câlinant avec plus d’avidité alors que la cadence de leur baiser devenait plus endiablé. Tellement que la tentation étant trop forte, le garçon n’avait pu résister à se reculer de quelques centimètres, reprenant vivement son souffle, tandis qu’il lui retirait ce vêtement qui commençait sérieusement à le déranger. Une initiative qui permis à ses doigts mais aussi, à ses lèvres, de venir explorer son corps avec beaucoup plus d’intérêt. Tous les deux, c’était tellement plus qu’une histoire d’un soir. C’était bien plus que cela.





_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nakajima Yuna
Belongs to Tetsu & Ichiro ♥

avatar

Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Mer 17 Jan - 17:11


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Tsuya ♥



Tout était différent. Entre eux c'était comme des aimants qui ne cessaient de chercher à se coller bien que parfois ils semblaient se repousser. Aucun des deux n'auraient repoussé l'autre, mais la vie en avait fait autrement, faisant partir Tsuya lorsqu'elle avait le plus besoin de lui. Ne pensant pas au futur les deux avaient commencé à se fréquenter quelque peu, préférant la rigolade à se caser sérieusement. Et puis de toute façon, il était parti, comment le retenir ? Elle n'avait pas pu. elle n'avait pas su le retenir ne sachant pas, que plus tard, elle aurait tout fait pour l'avoir à ses côtés.
Il n'était pas rare qu'elle se pose la question. L'ancienne chanteuse se demandait ce qu'il se serait passé si Tetsu était resté, si elle avait découvert sa grossesse avec lui. Est-ce que sa femme aurait été elle à l'heure d'aujourd'hui? Est-ce qu'elle serait maman? A chaque fois qu'elle y repensait sa main touchait machinalement son ventre comme dans un geste traumatisant du passé. Il n'avait rien été. Rien qu'une cellule biologique, et pourtant elle avait tellement mal qu'aujourd'hui il lui était impossible de rentrer dans un magasin pour bébé. Son manager avait fait mine de la soutenir, mais deux jours après il l'avait remis sur scène. " Ca ira mieux si tu  n'y penses pas. Tes fans ne doivent rien savoir.
"
Il avait toujours eu ce sourire presque dérangeant alors qu'il lui prenait le visage en coupe. Il se voulait rassurant mais il était tout le contraire. Tout ce qu'elle voulait, c'était entendre la voix du joueur, sentir sa chaleur et ses bras pour la réconforter. En revenant la brune fut reconnaissante. Comme elle s'y attendait, Tetsuya ne posa aucune question et ça la soulageait. Parler de ça, elle n'était pas encore prête, alors à Tsuya.. encore moins. Et pourtant au lieu de s'éloigner en apprenant qu'il avait une femme elle avait commis l'interdit. Elle ne s'était pas arrêtée et partageait toujours son lit.  C'était mal vu, c'était une trahison, c'était égoïste. Et pourtant à ses côtés Yuna se fichait de savoir si quelqu'un les méprisait. Elle se fichait de la morale et ce que les autres pensaient, tout ce qui importait était ce joueur de baseball. Tout ce qui importait c'était qu'elle était bien dans ses bras et que leurs rires leur prouvaient qu'ils avaient fait le bon choix, mais pas forcément dans le bon ordre. Assurément, un jour tout cela cessera. Cette infidélité deviendrait publique, connue et se finirait. Mais elle détestait penser au jour où elle le perdra peut être.

Tetsuya en mari c'était à la fois le bonheur et l'incertitude. Il était attentionné, prévenant, adorable.. toutes les qualités qui faisaient de lui un excellent mari. Et pourtant, tel un enfant sans surveillance il devenait un peu trop  attentionné envers les autres, et finalement, il allait de femme en femme chercher quelque chose qu'il ne trouvait pas chez lui. C'était connu par Yuna, elle n'avait jamais eu d'illusion, il n'avait jamais menti. Elle était la preuve, mais une preuve un peu plus complexe puisqu'elle était dans son lit à lui, dans sa maison. Bien souvent elle portait ses affaires à lui et se sentait spéciale. Pour la vendeuse c'était une position qu'elle prenait même si on ne lui donnait pas. C'était une position qu'elle avait l'impression d'occuper. Tetsuya lui donnait cette impression, il lui donnait l'espoir de ne pas être comme les autres.

Il pouvait être fier de lui. Parce qu'ils étaient peu, ils étaient même très rares les gens qui lui faisait cet effet. Il n'y avait que Tetsu, il n'y avait eu que lui. Durant toutes ces années de célébrité elle n'avait pas trouvé cette sincérité avec quelqu'un d'autre. Ce regard, ce sourire, cette gentillesse qui ne tirait aucun profit. Ce rire qu'elle avait entendu de sa gorge et de la sienne des centaines de fois, ces bières partagées. Oui cet homme là n'était pas banal. Il n'était pas qu'un figurant dans sa vie, il était bien plus. Jusqu'à quel point ? Elle même n'osait se l'avouer. Peut être que la vérité l'aurait blessé, sûrement. La vérité aurait été comme un grain de sable entre eux, il aurait tout changé apportant inconfort, et gêne.
Le visage du joueur au dessus d'elle, elle ne put s'empêcher d'avoir un tel sourire tournant au rire alors qu'elle venait poser ses mains sur ses joues les pressant un peu. Et elle gardait cette expression incroyablement innocente et fraîche. Et elle gardait ce regard tendre envers le brun, avant de perdre doucement son sourire. Ce n'était pas que les mots avaient été désagréables, bien au contraire. Pour une fois, ces mots là la conduisait dans une incompréhension, dans un moment de flottement où se coeur avait oublié de battre, reprenant son travail avec rapidité et acharnement. Elle ne put sortir de cet état presque second, absent qu'en sentant les lèvres de Tetsu sur les siennes la ramenant directement à la réalité qui n'était pas si mal. Pas si mal si on oubliait les sentiments qui se mélangeaient et dont les deux ignoraient encore la direction. Mais rien n'avait d'importance pendant ces petits moments où leurs lèvres se touchaient, découvraient une nouvelle fois la peau de l'autre essayant d'imprimer dans leur mémoire chaque partie de l'autre. C'était un peu comme un film qu'on regardait encore et encore avec ces mêmes palpitations. On commençait à connaître par coeur les paroles mais on continuait.

On continuait de le visionner car ce n'était pas la nouveauté qui nous attirait, mais bien de revoir encore et encore les mêmes personnages. Bien qu'ils étaient différents d'un film. Ils n'avaient pas de fin. Aucun d'eux ne connaissaient cette fin qui les rendrait peut être tristes, peut être heureux. Peut être même qu'il n'y avait pas de fin.
Alors que les mains de son vis à vis découvrait sa peau elle ne se priva pas pour imprimer chaque muscle, chaque courbe dans son esprit grâce au toucher. Un sens plus qu'utile. Elle pourrait sûrement reconnaître le brun les yeux fermés. A son odeur particulière qui s'insinuait toujours dans ses narines la réconfortants, par ses courbes particulières qu'elle prenait plaisir à dessiner, par cette façon dont ses mains avaient de passer sur son corps pâle. Son coeur ne cessait de battre, bien trop vite, bien trop fort, comme pour communiquer de lui même alors que ses lèvres revenaient chercher celles qui lui avaient manqué pendant un instant. Il ne pouvait pas aller loin de toute façon les fines jambes de la demoiselle l'encerclant. Et pourtant, elles se défirent le laissant alors libre de ses mouvements en même temps que son haut partit rejoindre d'autres affaires inutiles.
Elle était faible, bien trop faible. Avec lui, elle n'était que nana, rien d'autre n'existait que sa présence. Ses caresses alors encore une fois elle se permit de braver cet interdit, de tromper une femme qu'elle ne connaissait pas, et d'être égoïste. Ses mains caressant tout son corps, prenant parfois le dessus sur le joueur avec un sourire. Le laissant parfois avoir totalement le contrôle. C'était plus qu'une histoire de sexe. C'était bien plus que ça.



La respiration bruyante et rapidement elle gardait sa tête posée sur le torse en sueur de son amant avant de se redresser et le regarder. Son sourire était grand, il reflétait toute cette joie qu'elle avait en étant avec lui. Il révélait qu'elle n'était qu'une enfant entre ses bras, elle n'avait besoin de rien d'autre. Elle le regardait donc en coinçant un instant sa langue entre ses dents. " Ca servait bien de faire une douche ! " Ajoute-t-elle en riant avant de s'habiller et de sourire. C'était loin de la gênée, cette presque nudité cachée par ce tee shirt trop grand, en vue du gabarie mini pouce de la jeune femme, et celle carrée du joueur. Comme chez elle, elle alla rapidement dans la cuisine afin de préparer deux cafés revenant au salon avec deux tasses. " Tsuuuuuuyaaaaaaaa !! On regarde un film ?  " Elle était rapide, excitée, active. N'importe qui aurait pu lui dire de partir. Mais Tsuya n'était pas comme ça. Elle l'attendait donc sur le canapé lui donnant sa tasse lorsqu'il apparut devant elle. " Ton préféré  " Avec un bisou sur la joue, elle l'entraînait ensuite sur le canapé posant ses jambes sur lui. Qui avait dit qu'elle avait besoin d'une autorisation.


" "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin Hiboude ♥ Nana's

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    Ven 19 Jan - 20:28


"It's not a simple friendship, it's more than that"
ft. Nana ♥



Les moments qu’il partageait avec Yuna étaient tellement uniques qu’il n’y avait pas de mots pour les décrire. Ils étaient spéciaux, particuliers... Pour rien au monde Tetsuya n’aurait souhaité s’échapper de ses bras parce que c’était le meilleur endroit qui pouvait exister sur Terre. Le seul endroit où il se sentait protéger et en sécurité, comme si rien ni personne ne pourrait venir l’attaquer. C’était leur petit cocon à tous les deux et il devrait avoir honte de ne même pas penser à sa femme alors qu’ils l’avaient fait dans leur appartement. Le jeune homme n’éprouvait pas de regrets parce que c’était Yuna et qu’il ne voyait pas pourquoi il devrait la mener dans un hôtel alors qu’avant d’être son amante, elle était avant tout son amie. Puis, il avait assez trahi Hanae qu’il n’était plus à ça près... Il tenait à son épouse pourtant mais en réalité, lui-même au plus profond de lui ne devait plus savoir pourquoi il était avec elle. Bien sûr il était heureux lorsqu’elle rentrait à la maison, il était heureux de chaque instant qu’il pouvait passer à ses côtés mais elle ne lui semblait pas différente des autres femmes qu’il fréquentait. Peut-être parce qu’elle ne lui donnait plus tout ce qu’elle lui donnait au début, qu’elle ne lui accordait plus toute l’attention dont il avait besoin et ses patients étaient passés numéro un avant lui-même. Il ne pouvait pas le lui reprocher, c’était son travail cependant c’était dommage qu’elle l’est ainsi pris pour acquis et qu’elle n’ait jamais pu remarquer ô combien cette absence jouait sur leur couple. Lui aussi était un idiot de ne jamais en avoir parlé, de continuer à lui sourire chaleureusement et l’accueillir à bras ouvert plutôt que de poser tous ses tracas sur la table. Néanmoins, il avait beaucoup trop peur d’aborder un tel sujet donc il se contentait de la vie qu’il menait actuellement. Une vie qui n’était pas si déplaisante là, maintenant, dans les bras de cette demoiselle qu’il appréciait un peu trop, bien plus que ce qu’il ne s’en rendait compte. Bien plus qu’il n’acceptait de l’admettre. La considérer comme une simple ami avec qui il recevait quelques bénéfices étaient plus faciles... Seulement, comment aurait-il pu comprendre qu’il y avait peut-être plus ? Comment aurait-il pu penser que s’il l’avait toujours considéré au-dessus de tous les autres, c’était pour une raison particulière ? Il ne s’en souciait pas. Vivre dans le déni était mieux. Puis, tant qu’il serait dans le déni, il n’y aurait pas de problèmes, Yuna serait toujours là et il ne la perdrait pas, n’est-ce pas ?

Le souffle haletant, récupérant lentement du moment intense qu’ils venaient de vivre, ses bras entouraient le corps de la jeune femme avec délicatesses, ses phalanges se plaisant à lui choyer suavement ses cheveux, un sourire niais étirant ses lèvres. Non, Tetsuya ne se lasserait définitivement jamais ce genre d’instant et s’il pouvait vivre ainsi pour l’éternité, nul doute qu’il le ferait. Hors, toute bonne chose avait une fin et il fut le premier à afficher une mine quelque peu boudeuse lorsque sa camarade quitta ses bras pour se rhabiller, s’échappant de la chambre ensuite. Ses sourcils se froncèrent avant qu’une esquisse revienne égayé sur son visage lorsque son amie l’invita à regarder un film ensemble. Très vite, il enfila un boxer ainsi qu’un jogging puis la rejoignit au salon où un café, mais aussi un bisou, l’attendaient. Tant d’attention provoquait une sensation tellement exaltante et apaisante dans le coeur du serveur qu’il n’avait pu cacher l’éclat heureux et innocent qui avait étiré ses traits. « Merci. Tu es la meilleure. » Ses doigts se saisirent de la tasse avant de se faire traîner sur le canapé. « Eh ! » Râla le garçon à nouveau en la voyant poser ses jambes sur lui. « Tu pourrais au moins mettre ta tête plutôt que tes pieds. » Elle était trop loin sinon et lui un peu trop bougon lorsqu’il était question de recevoir ou donner de l’attention. Le jeune homme esquissa néanmoins un sourire tandis qu’il repoussait gentiment ses jambes avant de tapoter ses cuisses. « Pose ta tête là, au lieu d’aller t’installer à des kilomètres ~ » On ne le changerait pas de sitôt celui-là.





_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥    



Revenir en haut Aller en bas
 

It's not a simple friendship, it's more than that • | Ft. Nana ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Test en simple aveugle de câbles HDMI
» Mini clean and simple à rabats par steph63
» Petite question simple regle sur tyranide
» moteur simple
» Bread-pudding (tout simple)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Juhei :: Résidences-