AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tokunaga Nao × Survivor of pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 12:37



Tokunaga
Nao

Mesure 1m78 pour 66kg de muscle Possède un frère jumeau Possède un demi-frère Il n'a jamais eu de relation sérieuse et ne connait pas la définition du mot aimer   Il a peur de s'attacher de peur d'être à nouveau trahi Porte souvent des bagues A une passion débordante pour la photographie Ne supporte pas l'orage, c'est presque une peur pour lui Il aime beaucoup tout ce qui est sucré Se débrouille assez bien en cuisine. Pas le choix, en même temps puisqu'il a du s'occuper de lui-même depuis son adolescence. Il ne peut pas se passer de musique. Si vous le croisez en rue, vous le verrez très probablement avec ses écouteurs dans les oreilles. Malgré son côté rebelle et bagarreur, dans l'intimité ce n'est pas un garçon très entreprenant hormis avec les femmes. Ne tient pas bien l'alcool Il dépense très rarement de l'argent, voilà pourquoi il peut régulièrement lui arriver de porter des vêtements à trou. Pour lui c'est un style comme une autre. Possède une moto qu'il a eu en occasion et qu'il a pu se payer après bon nombres d'heures supplémentaires.

Carte d'identité

Lieu de naissance : Osaka, Japon
Date de naissance : 10/10/1995
Âge :22 ans
Nationalité/origines : nationalité japonaise avec des origines irlandaises du côté de son père biologique
Métier/études : Étudiant en danse ainsi que barman de nuit et assistant photographe de jour
Situation amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuelle avec une préférence pour les hommes
Groupe : Hide & Seek
Signe(s) distinctif(s) : A des boucles d'oreilles ainsi que deux piercings à l'oreille gauche et parfois à la droite. Possède également un tatouage sur son flanc gauche représentant sa date de naissance en chiffre romain. En souvenir du jour où sa vie a basculé.
Célébrité : Jeon Jungkook

Possessif Impulsif BagarreurJaloux Charismatique Attentif Sportif SecretTactileManipulateur quand le besoin s'en fait sentir Souriant, Attentionné et câlin dans l'intimité ou quand-il est attaché à une personne
Histoire

Vous voulez savoir le début de ma vie ? Eh bien, tout ça n’a été que mensonges. En vérité, toute ma vie entière n’est que paroles et souvenirs inventés. Et aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi j’ai toujours ressenti cet immense vide dans mon cœur. Pourquoi sans que je ne comprenne pourquoi, j’avais le sentiment qu’une partie de moi manquait.

Je pensais être née à Tokyo certes dans une famille pas parfaite, mais c'était ma famille. Je chérissais les moments que je passais avec cet homme que je pensais mon grand-frère. J’adorais les moments avec mon père et j’aimais ma mère du plus profond de mon cœur. Toutes ses personnes avaient fait de moi le petit garçon souriant et sage qui avait fait jalouser plus d’une maman à l’époque. Alors oui, les autres enfants m’avaient fait très vite remarqué que je ne ressemblais en rien aux personnes que je pensais à l’époque de mon sang, mais je m’en fichais puisque ce sont eux que j’aimais et qui m’élevaient depuis ma naissance.

En vérité, je ne me souviens pas de ce moi de l’époque. Seules quelques photos de l’époque montrent à quel point j’étais heureux et toujours extrêmement jovial. Malheureusement, ce doux sourire a très vite disparu de mon visage  laissant place à une immense tristesse. Toute ma vie, je me suis retrouvé les genoux à terre et cela a commencé dès mon enfance.

En effet, alors que je n’étais âgé que de huit ans, la personne la plus chère à mon cœur, celle qui était mon souffle, mon air, ma joie de vivre s’en est allé rejoindre la poussière de ce monde sinistre. Durant les huit ans passé avec elle, jamais je ne me suis rendu compte de sa maladie. Jamais je n’ai compris qu’elle se tuait à la tâche jour et nuit pour apporter de l’argent à notre famille et que c’est comme cela qu’elle est tombée malade. De ma mère, je n’ai toujours connu que tendresse et sourire, qu’elle a d’ailleurs tenu à conserver à mes yeux jusqu’au dernier instant de sa vie.

Après ce jour, plus rien à jamais été plus pareil dans notre famille. C’est là que je me suis rendu compte de l’envers du décor. Que j’ai compris que ma famille avait de sérieux problèmes d’argent et que mon père alcoolique accro aux jeux n’aidait en rien les choses. Mon grand frère a pendant un moment essayé de faire tenir notre famille, mais lui aussi a fini par nous quitter, préférant la solitude et l’indépendance à la vie de famille. Certes, nous n’avions jamais été très proches, mais j’ai pris sa fuite comme une véritable trahison. Peut m’importe les raisons de son départ, peut m’importe la vie qu’il a pu avoir après ça, jamais je ne pourrais lui pardonner car après son départ, c’est là que mon enfance à véritablement pris fin.

Bien sûr, ce n’est pas parce que mon frère était partie que mon père allait se mettre à travailler sérieusement pour rapporter de l’argent. Par chance, mon frère avait travaillé suffisamment dur que pour me permettre d’aller aux lycées, voyant sans doute cela comme une dernière bonne action avant de nous laisser lâchement tomber. Cependant, tout ceci ne suffisait pas à nourrir nos estomacs et à payer la maison, j’ai donc dû prendre les choses en main. Trop jeune pour travailler, j’ai rapidement commencé à voler tout ce qui me passait sous la main. Nourritures, vêtements, objets en tous genre et bien sûr, viens ensuite le vol d’argent. C’est sans doute à partir de là que j’ai vraiment fini par déraper.

Et puis, en grandissant, j’ai commencé à prendre conscience du charme que je pouvais avoir, alors forcément, j’ai fini par en jouer pour obtenir plus d’argent. Malheureusement, nous étions jeunes et l’argent de mes camarades de classe sous mon charme ne suffisait pas à éponger les dettes de mon père. J’ai donc fini par tomber tout naturellement dans la délinquance. J’ai eu de nombreux problème avec la police après ça et je ne compte plus le nombre de soirs où je rentrais chez moi couvert de sang après une bagarre. Mais qu’importe, mon père s’en fichait royalement de toute manière. La seule chose importante pour lui était que je revienne en vie pour lui donner de l’argent.

C’est également à cette époque que je me suis découvert une tendance pour les garçons. À force d’en séduire quelques-uns, il faut croire que j’ai fini par y prendre goût. Cependant bien conscience que c’était une chose extrêmement mal vu donc notre société, je ne me suis pas penché d’avantage sur la question. Et puis, honnêtement, j’avais bien assez de problème comme cela que pour ajouter à l’équation une histoire d’amour interdit. Bien entendu, j’ai eu quelque relation comme tout adolescent normal de mon âge, mais jamais rien de bien sérieux et toujours principalement avec des filles. Cependant, leur compagnie n’a jamais réussi à combler ce manque que je ressentais constamment dans mon cœur depuis ma naissance.

Honnêtement, je ne sais pas comment je suis arrivé au bout de ma scolarité. Je passais clairement plus de temps à chercher de l’agent qu’à  étudier dans les livres, sans compter que la crise n’a rien arrangé à la situation. J’avais 15 ans quand-elle est apparue et depuis ce jour, je n’ai cessé de m’empêtrer dans des problèmes plus gros les uns que les autres.

Mais alors que je pensais que la situation ne pouvait pas s’empirer d’avantage, le jour de mes vingt ans arriva. Bien sûr comme chaque année, aucun gâteau d’anniversaire, ni aucun cadeau ne m’attendaient à mon retour. Seulement ce jour-là, quelque chose était différente. Sur la table, se trouvait une lettre avec mon nom écrit dessus. Cette écriture, j’ai sus immédiatement que c’était celle de ma mère, mais pourquoi mon père avait-il attendu si longtemps pour me la donner ? Je n’allais pas tarder à le savoir alors que mon regard parcourait déjà les lignes écrites à l’encre noire.

Nao, mon fils,

Je regrette de ne pas pouvoir te dire ses mots en face, mais si tu lis cette lettre, c’est que le destin a finalement décidé de nous séparer.

Je voudrais que tu saches que je t’ai toujours aimé. Ne doute jamais de mon amour pour toi, ni même de celui de ton père. Je voudrais que tu me promettes qu’à la fin de cette lettre, tu ne remettras pas en question toute la vie que tu as passée à nos côtés, car sache que pour ma part, tu as été le plus beau cadeau qu’il m’ait jamais été donné.

J’ai souvent voulu te le dire cependant, je n’en avais pas le droit avant tes vingt-ans. Je suis certaine que tu dois être devenu un merveilleux jeune homme qui rend extrêmement fier son père, toi Nao Hopkins…


Je n’ai jamais su terminer cette lettre, malgré toutes les belles paroles qui pouvait y être écrite ce n’était pas celle de ma vraie mère. J’avais été adopté et comme si le choque n’était pas suffisant, mon père ne tarda pas à m’achever complètement.

-«  Tu dois également savoir que tu as un frère jumeau. Hmmm …. Hiro, je crois. Peut-être que tu pourrais aller le voir. Sa famille est sûrement plus riche que la nôtre. »

Ce fut-là goutte d’eau qui fit déborder le vase, l’élément de trop dans une vie déjà pitoyable. Comme si la nouvelle n’était pas suffisamment compliquée à gérer, il fallait que la personne que j’avais prise pour mon père, la personne pour qui j’avais littéralement ruiné ma vie ne voit dans cette nouvelle qu’une bonne occasion pour récupérer un peu plus d’argent.

-«  Il n’y a donc que ça à tes yeux ? L’argent ? » Lui avais-je hurlé au visage. C’est là qu’il me répondit la pire des choses que je pouvais entendre venant de sa part. «  Bien sûr, tu n’es pas mon fils après tous. » Ses paroles hantent encore mes nuits aujourd’hui.

Le choc fut tellement brutal que je ne sus quoi répondre. Ne voulant cependant pas lui montrer que j’étais profondément blessé par ses paroles, je m’enfuie en courant de la maison tandis que mes larmes pleine d’amertume virent se former aux bordes de mes yeux. Après ça, c’est le trou noir. Je me souviens avoir noyé mon chagrin dans l’alcool que je venais de voler, je me souviens de coup, de blessure, de sang et des phares de cette voiture que je n’ai pas vu arrivé.

À mon réveil, je me trouvais dans un lit d’hôpital. Par chance, le choc frontal avec la voiture ne m’avait pas causé de séquelles importantes. Il fallut toute de même plusieurs semaines avant que je ne puisse sortir de ce bâtiment blanc et aseptisé. Sans grande surprise, mon paternel n’était pas venu me rendre visite. Mais alors que je m’attendais à le retrouver dans notre demeure, je n’ai trouvé qu’à mon retour des pièces froides et vide de toute absence humaine.

J’ai très vite compris que mon père s’était finalement tiré et en prime avec tout l’argent que j’avais réussi à mettre de côté depuis mes douze-ans. Ma vie était finie, je me retrouvais une nouvelle fois genoux à terre, mais cette fois-ci, je ne voyais pas de solution pour me relever comme j’avais su le faire à chaque fois.

N’ayant plus de quoi payer la maison, je finis par rassembler le peu d’affaire qu’ils me restaient. C’est là que mon regard se posa sur la lettre qui avait tout engendré. Les paroles de mon père me revinrent alors subitement en mémoire. Certes, j’en voulais à ma fausse famille de m’avoir menti pendant toutes ses années, mais une haine encore plus grande naquit à cet instant dans mon cœur.

Pourquoi avait-il fallu que ce soit moi que l’on abandonne ? Pourquoi était-ce ce Hiro qui avait eu droit à la belle vie tandis que moi, j’ai dû suer sang et eau pour survivre un peu plus chaque jour ? Oui, je détestais mon père adoptif de m’avoir volé, mais je détestais tout autant ce frère qui m’avait volé ma vie.

C’est ce jour-là que je pris la décision la plus importante de ma vie. Il était hors de question que je sois le seul à avoir une vie misérable pleine de souffrance. Il était grand temps que ce Hiro apprenne qu’il a un frère et croyez-moi la nouvelle allait lui faire mal. Le destin semblait d’ailleurs en accord avec mon choix, puisque après de nombreuses recherches je finis par apprendre qu’il se trouvait au même endroit que ce fichu voleur qui me servait de père…. L’île Gensou.

Maintenant, cela fait à peu près deux ans que je suis sur l’île. N’ayant aucun argent à mon arrivée, j’ai dû remettre la recherche de mon frère et de mon faux père à plus tard. Si je voulais survivre, il allait rapidement falloir que j’aie des billets verts en poche et pour cela, il me fallait un travail. J’ai donc enchaîné un tas de petit boulot jusqu’à pouvoir m’offrir un toit sur la tête. Avant cela, et bien je faisais toujours en sorte de me faire payer l’hôtel ou de passer la nuit chez un garçon ou une fille.

Aujourd’hui, j’essaye de combiner mes différents boulots avec ma vie d’étudiant. Et oui, il fallait bien que je trouve quelque chose à faire de ma vie. Certes, la danse n’a jamais spécialement été mon point fort, mais ayant appris qu’Hiro faisait des études de danse, j’ai vu en cette opportunité un moyen de le retrouver plus vite. Bien sûr, payer ce genre d’école est un coût énorme, voilà pourquoi j’ai dû attendre cette année pour pouvoir m’y inscrire. Le temps d’amasser suffisamment d’argent comprenez-vous. Et puis, de toute façon, je n'avais pas suffisamment les moyens de m’offrir une école de photographie.

Et quand je ne suis pas en cours, et bien, je travaille de nuit comme barman et de jour comme assistant photographe. J’ai très peu de temps pour moi, mais si je veux survivre dans ce monde, je n’ai pas d’autre choix. C’est toujours mieux que de voler non ? Même si j’avoue que les mauvaises habitudes son tenace chez moi. J’évite cependant de voler, histoire de ne pas me retrouver en prison avant d’avoir atteint mon but.


Pseudo : Keiko113, et oui c'est encore moi pour la quatrième fois
Âge : 25 ans
Présence : 7 sur 7 tant que je n'ai pas de travail
Un petit mot ? : On est beaucoup à l'avoir attendu ( love Hiro) , le voici enfin !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 12:40

REBIENVENUUUUE :excited: :excited: :excited: :excited:

Je l'ai beaucoup attendu oui, mon grand jumeau qui a tout pris. La taille, le talent pour la cuisine et la santé... Il a rien à m'envier sauf la jolie bouille d'ange :ahah: :ahah: #NanJeBlagueTEsBeau #MaisJeLeSuisPlus :caché:

Je te souhaite pas un bon courage pour la fiche car elle est finie et pour l'amusement, je suis sure que tu t'amuseras bien avec lui :paolo:

Hâte de croiser mon jumeau perdu en ville :lovelove: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:

Parce qu'on est beau:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin Hiboude ♥ Haru's

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 12:44

REBIENVENUUUUUUUUUUUUUUE :woowoo:
On l'a attendu et le voilààààà ! J'espère que tu t'amuseras bien avec lui. J'ai hâte de voir ce que ce perso nous réserve ~ :eager:

+ IL EST TROP CHOU POURQUOI LA VIE JPP :fufu:



_________________


Je suis la cible qu'il te faut, le satellite en trop. J'ai courbé les épaules et j'ai joué mon rôle. Je suis comme tout le monde. Pourtant malgré moi de la peur je suis l'hôte. Je suis l'enfant d'un peuple sourd. Qu'on vienne à mon secours. J'ai construit des barrières, la vie suit son cours. Je n'attends plus le jour

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 12:52

Mon petit Hiro que je déteste mais que je vais bientôt aimer. Tu ne pourras plus te passer de moi tu vas voir ça :fufu: :heart: Et j'ai peut-être tout les talents mais toi tu as l'amour alors tu vois, tu n'as pas perdu au change.

Kei, ouiii je suis enfin là :please: Je vais pouvoir arrêter de te bassiner avec mon Nao par Skype et pouvoir enfin te faire baver par rp :malin:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Yamazaki Haruka
Completely in love of Kei, c'est pas sain !

avatar

That's my job : Policier ( Je suis aussi sexy qu'Ichiro en tenue ne vous en faites pas )
That's where I live : Sous les ponts !! Non bien sûr que non.. J'ai un appart accessoirement mais je suis plus souvent chez Kei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 19:03

C'était lui que je devais attendre ? EH BAH JE SUIS PAS DECUE !!!
T'en fais pas Je vais le surveiller en garde à vue.. genre pendant un bon moment :**: :excited:

Je vais lui donner de l'amour moiii !!! Alala pauvre petit bébé *calin* :hug2:
Et le choix de l'ava n'est pas mauvais... C est tellement pas mauvais que c'est de la sorcellerie !!! :scream: :lovelove: :lovelove:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 19:29

Et ouii c'était luiii :youpi:  :héhé:
Je sais pas pourquoi j'ai un étrangement sentiment que je vais avoir quelques policiers aux fesses XD

Attention, on fait pas si facilement des câlins à Nao ( sauf si tu as de l'argent) /sors/

De la sorcellerie ? Ha ce point là XD

:fufu: :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Yamazaki Haruka
Completely in love of Kei, c'est pas sain !

avatar

That's my job : Policier ( Je suis aussi sexy qu'Ichiro en tenue ne vous en faites pas )
That's where I live : Sous les ponts !! Non bien sûr que non.. J'ai un appart accessoirement mais je suis plus souvent chez Kei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 20:09

Je ne suis pas déçue... on peut se trouver un petit lien d'enfer ** :excited:
aux fesses c'est exactement la bonne expression :ahah: :heart:

J'userai de la violence :heart: :heart:

Mais t'es trop chou ouiiiii :inluv:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 20:23

Yamazaki Haruka a écrit:
aux fesses c'est exactement la bonne expression :ahah: :heart:  

Tu veux dire ses fesses là >  clic

Elle sont potentiellement réservé mais on se trouvera un lien de la mort qui tue. Pas le choix de toute façon, je t'y oblige :luv: :fufu: :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Yamazaki Haruka
Completely in love of Kei, c'est pas sain !

avatar

That's my job : Policier ( Je suis aussi sexy qu'Ichiro en tenue ne vous en faites pas )
That's where I live : Sous les ponts !! Non bien sûr que non.. J'ai un appart accessoirement mais je suis plus souvent chez Kei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 20:52

NANNNNNNNNNNNNNNNNN ELLES SONT RESERVEES ? RAhhhhh quel dommage.. ca ne m'empêchera pas de les mater et de donner des claques dessus :ahah:
Je cours vite xDD :excited:

Oui il faut un bon lien avant qu'Haru ne devienne un chat xDD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tokunaga Nao

avatar

That's my job : Etudiant en danse, assistant photographe de jour et barman la nuit
That's where I live : Tadanashi
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 20:55

Peut-être ça dépend de certaine chose, je t'expliquerais en pv si tu veux ;)
Parce que bon si on continue à flood on va se faire taper ><

On discute de notre futur lien après ma validation :fufu:

Edit: Je love ta signa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin Hiboude ♥ Haru's

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 20:56

Tokunaga Nao a écrit:
Parce que bon si on continue à flood on va se faire taper ><
:luv: :luv: :luv:

(nan je déconne je suis la première à flooder partout :scream: )



_________________


Je suis la cible qu'il te faut, le satellite en trop. J'ai courbé les épaules et j'ai joué mon rôle. Je suis comme tout le monde. Pourtant malgré moi de la peur je suis l'hôte. Je suis l'enfant d'un peuple sourd. Qu'on vienne à mon secours. J'ai construit des barrières, la vie suit son cours. Je n'attends plus le jour

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Im Ji Eun

avatar

That's my job : distribution de tract.. mais étudiante en médecine parallèlement
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 21:06

J'ai fortement hésité à écrire du coup mais.. OUI MP MOI APRES <3
et Kei tu peux me taper ça me va ♥️♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin Hiboude ♥ Haru's

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Dim 26 Nov - 21:25

Je tape pas les gens D: je les câline :hug:



_________________


Je suis la cible qu'il te faut, le satellite en trop. J'ai courbé les épaules et j'ai joué mon rôle. Je suis comme tout le monde. Pourtant malgré moi de la peur je suis l'hôte. Je suis l'enfant d'un peuple sourd. Qu'on vienne à mon secours. J'ai construit des barrières, la vie suit son cours. Je n'attends plus le jour

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin Hiboude ♥ Nana's

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   Lun 27 Nov - 9:56


© blend & every


Tu es validé(e) !


rohlalala j'adooore  :excited:  :**: même si bon, je suis pas spécialement d'accord avec sa vision des choses. Il a peut-être été adopté mais en attendant sa mère l'a quand même aimé èé

Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship et n'hésite pas à venir recenser ton métier De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
©️ _Viviie.





_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: Tokunaga Nao × Survivor of pain   



Revenir en haut Aller en bas
 

Tokunaga Nao × Survivor of pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Torrefaction dans une MAP (Machine à Pain)
» Compote de poires au pain d'épices ( 8 mois )
» gingerbreadman (bonhomme de pain d'épices)
» Conservation du pain
» Poulet en croûte de pain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-