AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi   Mer 15 Nov - 13:24


You and me until the early morning [Partie 2]
Murakami Emi & Hopkins Hiro
Un flash lumineux dans ses yeux, Hiro ferma un peu plus ses paupières alors qu’un frisson lui parcourait l’échine. Son dos était à découvert, ses jambes étaient couvertes de son pantalon qui était descendu en dessous de ses genoux alors que son boxer cachait non seulement son tatouage mais aussi ses jolies fesses rebondies. La couverture était inexistante et la senteur draps lui était inconnue mais sans l’être. Néanmoins, le mal de tête qui tiraillait son cerveau l’empêchait de se rendre compte de la situation et il essaya de se rendormir avant que le corps qui était sous sa main droite commence à bouger. Instantanément, il ouvrit les yeux en ayant peur de ce qu’il pourrait trouver et tomba presque du lit mais c’était avant de voir le visage paisible de Emi qui dormait paisiblement. Un soupir de soulagement quitta ses lèvres puis il remonta sa main sur le dos nu de la jeune femme, caressa doucement sa joue et remis une de ses mèches derrière son oreille. Hiro se leva après avoir déposé un doux baiser sur son front et remonta son pantalon, restant torse nu puis se dirigea vers la cuisine pour préparer du café. Il sortit des verres pour y servir du jus de fruit et prépara des cachets contre les maux de tête ainsi que des tartines toastées. Rien de bien compliqué, il ne risquait pas de mettre le feu à l’appartement de sa meilleure amie. Il finit rapidement de tout préparer avant de retourner dans la chambre pour s’asseoir au bord du lit et de s’allonger face à la jeune femme. Il reposa sa main sur la chute de rein de Emi puis approcha son visage du sien et déposa un baiser sur sa joue puis déplaça ses lèvres à son oreille. « Emi, princesse, il est l’heure de se réveiller … Et si tu ne te réveilles pas, je te mangerais toute crue. » Il sourit puis mis sa tête dans l’oreiller, son visage près de celui de son amie et ferma les yeux, faisant semblant de dormir. Pouvoir clore ses paupières lui faisait du bien, la lumière agressait sa rétine, c’était tout sauf agréable avec la migraine qu’il avait. Par ailleurs, il voulait que son amie ait une parfaite vision de sa colonne vertébrale alors qu’il espérait qu’elle pense vraiment qu’il dormait et qu’il ne soit pas la cause de son réveil, même s’il en doutait. Et même, le petit-déjeuner qui les attendait était une preuve pour dire qu’il était vraiment réveillé mais qu’y pouvait-il si sa seule envie était de faire plaisir à Emi ? C’était l’une des seules personnes qui comptait pour lui, celle qu’il voulait protéger quoiqu’il advienne, il avait envie de la voir sourire. C’est tout ce qui importait pour ce matin et peut-être pour la journée avant de retrouver à a dure réalité. D’ailleurs en parlant de ça, il avait l’impression qu’il allait devoir prendre une douche, ça restait un homme et les lendemains de cuite, c’était rare qu’il n’ait pas d’érection matinale. Oups.
En attendant le réveil de la jeune femme, il essaya de se rappeler de la soirée de la veille. Il se rappelait leurs retrouvailles, les quelques verres qu’ils avaient bus, leur aventure sur la piste, la révélation de son homosexualité, l’ouverture d’esprit de son amie, les verres qu’ils avaient commencés à réellement descendre et le trou noir. Même si la gente féminine ne lui provoquait aucune réaction, il espérait qu’ils n’aient fait aucune bêtise au vu de leurs tenues de ce matin qui étaient un peu trop découverte. Qu’est-ce qu’ils avaient bien pu trafiquer pour en arriver là ?

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi   Mer 15 Nov - 14:35



 
You and me until the early morning [Partie 2]

 
 
« Il y a des amours à fond d'amitié et des amitiés à fond d'amour. La richesse du cœur a ses avares comme ses prodigues. Le cœur est excessif ou généreux ; il n'est jamais sage. »

 
Alors que les doux rayons du soleil viennent traverser ma fenêtre pour venir caresser ma peau, je ne peux empêcher un frisson de parcourir mon corps dénudé. L’esprit encore très endormir, je peux sentir poindre un mal de tête épouvantable qui arrive à me décrocher une faible grimace tandis que je tente de retrouver une autre position pour me rendormir. Sur le coup, occupé à me rendormir, je ne réagis pas au poids se trouvant sur le bas de mon dos, ni aux douces caresses  qui me procurent un plaisir infini. Je pense même, qu’instinctivement je n’ai pas pu empêcher un soupire d’aise sortir de mes lèvres alors que la douce chaleur s’éloigne finalement de moi. Techniquement, après ma soirée, je devais retrouver Jiro, il est donc certain qu’il est la personne présent dans mon lit. Bien que ce genre de geste tendre ne soit absolument pas dans ses habitudes, ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Seulement, sur le moment même je ne réfléchis pas à cela, bien trop occupée à tenter de me rendormir.

S’ombrant donc à nouveau dans le sommeil, c’est finalement un souffle chaux qui vint caresser mon oreille qui réveilla à nouveau mes sens en me faisant frissonner. Un faible gémissement sorti d’ailleurs à nouveau de mes lèvres tandis qu’une douce voix vint résonner tendrement à mes oreilles.

« Emi, princesse, il est l’heure de se réveiller … Et si tu ne te réveilles pas, je te mangerais toute crue. »

Mon premier réflexe est d’abord de sourire à la fin de la phrase. Entendre ce genre de chose à son réveil est plutôt plaisant et m’aurais d’ailleurs certainement fait réagir si seulement, mon cerveau ne percuta pas au fait que quelque chose est étrange dans ce que je viens d’entendre. En effet, à côté de moi, ce n’est pas la voix de Jiro que je venais d’entendre. À cette pensée, il n’en fallu pas plus pour me réveiller, me redressant en sursaut de peur d’avoir commis une erreur, je me calme finalement bien vite en voyant la douce silhouette de mon meilleur ami à mes côtés.

 
Bien sûr, au vu de ma tenue inexistante hormis le bas de mon sous-vêtement, je ne peux m’empêcher de me poser des questions sur la fin de ma soirée tandis que je ramène le drap sur le haut de mon corps dénudé. Il est évident que Hiro à un charme fou, il suffit d’ailleurs que mon regard s’arrête longuement sur sa colonne vertébrale pour le penser. Me connaissant et au vu de mon mal de tête, j’aurais très bien pu déraper sans en avoir conscience durant la soirée. C’est alors que je me souviens de la révélation qu’il m’a faite la veille, avec ce genre d’information aurions-nous vraiment pu faire ce genre de bêtise ? Honnêtement, en y réfléchissant, je ne pense pas que ce soit le cas …. Du moins, je l’espère.

Tout en songeant à cela, je ne peux m’empêcher de poser ma main sur le bas du dos de mon ami, qui visiblement fait semblant de dormir, tandis que je me rallonger à ses côtés. L’odeur du petit-déjeuner qui se fait ressentir jusque dans ma chambre trahis le fait qu' Hiro ce soit réveillé bien avant moi. Je remonte alors lentement ma main sur son dos dans un geste arien tout en suivant le tracer de sa colonne vertébrale pour finalement venir nicher ma main dans sa chevelure

 C’est moi qui vais te croquer si tu n’ouvres pas les yeux » murmurais-je à son oreille dans un sourire. Quoi qu’il soit arrivé entre nous, Hiro n’en reste pas moins une personne chère à mon cœur. Il est finalement, la seule et unique personne dont je me préoccupe vraiment. Certes, notre relation peut sembler ambiguë aux yeux des autres, mais cela ne m’a jamais véritablement posé de problème enfin de compte.

Tu es vraiment trop mignon. Mais si tu voulais que je pense que tu dors, il ne fallait pas préparer le petit-déjeuner. » Terminais-je tout en posant un baiser sur son omoplate à l’endroit exacte où se trouve mon tatouage.


 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keiko113.tumblr.com/
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi   Lun 20 Nov - 10:27


You and me until the early morning [Partie 2]
Murakami Emi & Hopkins Hiro
Malgré le mal de tête, Hiro trouvait le réveil plutôt agréable, se disant que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas passé du temps avec sa meilleure amie. Elle était tellement précieuse pour lui, c’était l’une des rares – pour ne pas dire la seule – personnes qui le comprenait et qu’il approchait sans rien chercher derrière. Par ailleurs, ils avaient une réelle complicité qui pouvait prêter à confusion vu de l’extérieur mais il n’y avait pas d’ambiguïté entre eux, ils n’y en avaient jamais eu. Après avoir préparé un simple petit-déjeuner, il était retourné dans le lit avec, pour objectif, de réveiller la jeune femme. Il lui déposa un baiser sur la joue puis la menaça de la manger toute crue si elle ne se réveillait pas avant de faire semblant de dormir à nouveau. Il ne retint pas le sourire amusé qui vint se peindre sur ses lèvres à l’entente des mots de Emi. C’était agréable de pouvoir passer ce genre de moment avec une personne qui nous est chère, qui est comme une grande sœur. Au fond, elle était comme la grande sœur qu’il n’avait pas eu. Il était heureux de l’avoir rencontré et qu’ils soient aussi proche, ça faisait du bien de pouvoir se vider la tête et passer du bon temps avec elle.
Il ouvrit les yeux à sa remarque, gonflant les joues, boudeur. Ça partait d’un bon sentiment de préparer à manger… Sans brûler l’appartement. Il posa son index sur le nez de sa vis-à-vis et s’étira avant de se gratter au niveau de sa chute de rein et offrit une moue boudeuse à son amie. « Emi, je t’emprunte un peu la douche le temps que le café passe. Je me réveillerai un peu comme ça et voilà. » Il préférait ne pas évoquer le problème qu’il avait car, ils avaient beau être proche, ça restait délicat. Il récupéra les vêtements à terre puis alla dans la salle de bain pour se déshabiller et régla l’eau pour la mettre à bonne température. Il entra ensuite sous le jet plutôt frais et se savonna légèrement avant de calmer gentiment son érection matinale en le faisant le plus discrètement du monde. Il soupira ensuite, se sentant mieux, plus frais aussi et s’essuya rapidement avant de se rhabiller avec les habits de la veille puis parti dans la cuisine où il fit un back hug à Emi ainsi qu’un bisou sur sa joue. Un geste purement instinctif pour exprimer son attachement ainsi que son amitié à la jeune femme. « Tu fais quelque chose aujourd’hui ? » Il avait demandé cela en s’éloignant avant de servir le café et arqua un sourcil avec un sourcil en attendant sa réponse. Il passa une main dans ses cheveux tout en baillant légèrement, se disant qu’un bon café allait le réveiller mais aussi passer du temps avec sa grande-sœur de cœur. C’était bien mieux d’être là que de se retrouver chez un inconnu et de partir avant son réveil quand même. Il sourit tout en commençant à mettre de la confiture d’abricot sur sa tartine avant de croquer dedans après avoir souhaité un bon appétit à Emi. Il avait vraiment faim.

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi   Lun 20 Nov - 16:22



 
You and me until the early morning [Partie 2]

 
 
« Il y a des amours à fond d'amitié et des amitiés à fond d'amour. La richesse du cœur a ses avares comme ses prodigues. Le cœur est excessif ou généreux ; il n'est jamais sage. »

 
En cette matinée pleine de douceur et de tendresse, je ne peux m’empêcher de porter une attention toute particulière à la plénitude qui règne en cet instant dans mon cœur. C’est plutôt rare que ce genre de chose arrive, habituellement celui-ci est constamment occupé à se serrer douloureusement dans ma poitrine. Mais maintenant que j’y réfléchis ce n’est jamais le cas quand je suis en compagnie d’Hiro. Bien sûr il m’arrive d’être triste, mais ce sentiment de bonheur n’est jamais bien loin. Quand je suis avec lui, c’est un peu comme si l’ancienne Emi revivait et ça même Jiro n’arrive pas à le faire. Finalement, quand je suis avec ce garçon, qui s’apparente le plus à une sorte de famille pour moi, je suis toujours apaisé et complètement naturel. Jamais je ne pose de question, jamais je ne fais attention à ce que je dis ou fait avec lui, parce que je sais que, quoi qu’il arrive, jamais il ne me ferra de reproche. C’est en songeant à cela et à l’importance de sa présence dans ma vie, qu’un sourire se dessine sur mes lèvres en sentant son doigt se poser sur mon nez tandis qu’une moue boudeuse vient se dessiner sur le visage de mon ami.

 Fait comme chez-toi et prend le temps le temps qu’il te faut» Lui répondis-je tendrement avant de le laisser quitter le lit. Si un jour, on m’avait dit que ce genre de scène matinal m’arriverait, je ne l’aurais certainement pas cru. Bien qu’Hiro n’en a pas fait mention, j’ai suffisamment côtoyé un homme au petit matin que pour savoir le genre de problème qu’ils peuvent éprouver au réveil. Cette pensée me fait d’ailleurs machinalement sourire tandis que je m’extrais finalement de mon lit. Bien que nous soyons proches, ce n’est finalement pas encore le genre de chose que nous pouvons aborder sans complexe, ce qui peut sembler étrange quand on sait à quel point nous pouvons être tactiles entre nous.

C’est sur cette pensée que je me dirige finalement vers mon armoire tandis que l’eau de la douche se fait retentir dans mon appartement. Mon mal de tête ne me permettant pas de passer une heure à réfléchir sur la meilleure combinaison possible entre mes vêtements, je décide finalement d’enfiler un jean’s ainsi qu’un crop trop gris. Une fois chose faite, je m’attelle ensuite à chercher mon portable que je retrouve finalement sur le sol à l’entrée de ma chambre. M’en emparant, celui-ci se met à vibrer m’informant que j’ai reçu des messages. Ne voulant cependant pas me prendre la tête avec ça, avant d’avoir pris quelque chose pour mon crâne, je rejoins ma cuisine sans y avoir jeté un coup d’œil. Par miracle, un cachet m’y attend déjà, je m’empresse donc de le prendre avec un verre d’eau tout en remerciant silencieusement mon ami pour ce geste. Avec cela, ma journée allait bientôt pouvoir commencer sans qu’aucune trace de ma soirée fortement alcoolisé ne se fasse ressentir.

 
Laissant Hiro prendre le temps qu’il faut dans ma salle de bain, je décide finalement de déverrouiller mon téléphone pour passer le temps.  Seulement voilà, je ne me suis pas attendu à voir autant d’appels en absence, ni de sms. Bien entendus, ceux-ci proviennent tous du même destinataire ce qui me fait instinctivement grimacer. La suite de ma journée ne s’annonçait finalement pas si paisible que cela. Par chance, la douceur d’Hiro m’extirpe assez rapidement de mes pensées noires, faisant même apparaitre un sourire sur mes lèvres après son bisou.

 Visiblement, je vais devoir aller voir mon copain, lâchais-je dans un soupir en lâchant mon téléphone sur la table. Mais il attendra, j'ai envie de profiter un peu plus longtemps de toi. De toute façon que j’aille le voir ce matin ou ce soir ne changera rien à la dispute violente qui s’annonce. Autant donc profiter le plus longtemps possible de la douce compagnie de mon ami qui arrivera à ne pas me faire penser à ce problème le temps qu’il est avec moi. Et toi alors quelque chose de prévu ? » Terminais-je après avoir porté ma tasse de café à mes lèvres tout en souhaitant à mon tour un bon appétit à Hiro.

Finalement, j’aurais dû m’abstenir d’ouvrir mon portable. Si seulement cette fichue société ne nous avait pas formaté à ne pas pouvoir vivre sans ce maudit appareil, j’aurais mieux commencé ma journée c’est certain. Par chance, le doux visage de mon ami se régalant avec sa tartine à la confiture d’abricots, me fait suffisamment craquer que pour ne plus y songer.

L’observant manger, je repense à notre soirée de la veille tandis que mon regard vient s’attarder plus longuement sur ses lèvres. Je ne me souviens de pas grand-chose de cette soirée, mais le baiser forcé ça en revanche je m’en souviens parfaitement. Et le pire dans tout ça, c’est que je ne peux même pas accuser l’alcool puisque j’étais parfaitement sombre à ce moment …

Hiro …. Je suis désolé pour le baiser d’hier …. Si j’avais su plutôt que tu aimais les garçons je ne me serais jamais permise. »

Bien sûr, je suis pratiquement certaine que cet épisode est déjà oublié dans l’esprit de mon ami et même si ce n’est pas le cas, je suis sûr qu’il ne m’en tiendra pas rigueur. Qu’elle idée aussi j’ai eu, de rendre jalouses ces filles en l’embrassant.

Je te promets que cela n’arrivera plus. Je laisserais tes douces lèvres en compagnie de l’homme de ton choix » Terminais-je tout en portant mon doigt au coin de ses lèvres pour y essuyer le résidu de confiture que je porte ensuite à mes lèvres avant de me faire également une tartine. Savoir que je vais me disputer avec Jiro dans la soirée, m'a certes coupé l’appétit mais si je ne veux pas tomber dans les pommes dans la journée, il faut que je me force à manger au moins un peu.


 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keiko113.tumblr.com/
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi   



Revenir en haut Aller en bas
 

You and me until the early morning [Partie 2] || ft Murakami Emi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tabac
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» harry potter-and the deathly hallows première partie
» [Happening] Good Morning/Merry Christmas Walt Disney Studios

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Muranaka :: Résidences-