AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Kang Jun Hee - Little miss stubborn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Kang Jun Hee

avatar

Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 12:31



Kang
Jun Hee

Elle a un petit frère de trois ans son cadet, Sung Ho, avec qui elle n’est pas très proche, et qu’elle a perdu de vue en arrivant sur Nikkou Elle n’avait jamais quitté son village, bien que ses parents furent citadins, ils ont opté pour la campagne afin de vivre une vie plus tranquille. Les habitants très conservateurs n’ont pourtant jamais su se lier d’amitié avec eux et les ont longtemps considérés comme des intrus, à tel point que personne n’a bougé le petit doigt lorsque leur maison fut la proie des flammes Son père, sa mère et son grand père sont décédés dans cet incendie, Jun Hee, Sung Ho et leur grand-mère furent les seuls rescapés. Personne n’a idée de comment s’est déclaré l’incendie, mais Jun sait parfaitement qui l’a déclenché, elle craint cet homme depuis et a fui le village juste après le décès de sa grand-mère pour éviter de le croiser à nouveau Elle a une peur bleue du feu, la simple vu de la flamme d’un briquet peut la faire pâlir Même si le village est celui qui a pris sa famille, elle en conserve tout de même une petite part avec une rose tatouée sur sa hanche, un symbole qui a bercé son enfance, et qui lui rappelle ses parents Plutôt discrète, elle passe inaperçue aux yeux de beaucoup, mais si elle est proche d’une personne, elle peut facilement se laisser déborder par ses émotions, surtout si elle veut avoir raison Elle a un très mauvais sens de l’orientation et se perd très facilement, mais après avoir passé 20  vingt ans dans un petit village qui ne comportait que quelques rues Elle enchaine les petits boulots, pas tant par manque de compétences, mais avant tout parce qu’elle n’aime pas se cantonner à une unique tâche, et son train de vie lui plait tel qu’il est Même si elle peut se montrer sans gêne avec ses amis, elle reste très pudique et si son tatouage est caché, c’est pour qu’il le reste Elle n’a jamais parlé de la mort de ses parents à qui que ce soit, préférant rester un mystère que d’attiser la peine et la pitié, elle reste évasive sur le sujet Elle a déjà rencontré Julien Kang alors qu’il venait filmer une émission dans le village voisin, et elle en garde un souvenir impérissable Elle se fait passer pour un homme la majorité du temps en utilisant uniquement pa première particule de son prénom, un avantage dans certaines circonstances et surtout une cachette efficace Elle est une adepte du Yoga, toutes ses matinées sont consacrées à cette pratique qui lui permet d’oublier tout le reste en faisant le vide complet et en se concentrant uniquement sur sa respiration Elle a horreur des hôpitaux. Le feu n’est pas son seul ennemi, ayant vu ses parents s’éteindre dans cet environnement stérile, elle redoute plus que tout d’y mettre les pieds Elle est arrivée sur l’île très récemment et en quelque sorte illégalement, voulant uniquement fuir la guerre, elle s’est glissée dans l’un des bateaux le plus discrètement possible

Carte d'identité

Lieu de naissance : Un petit village dans la région de Gangwon, Corée du Sud. Un village dont je tairais le nom simplement pour vous protéger et vous garder ignorant de ce qu'il s'y passe
Date de naissance : Le 16.05.1996
Âge : Ving et un ans déjà, plus de la moitié consacrée à fuir et me cacher
Nationalité/origines : Coréenne uniquement
Métier/etudes : Étudiante en psychologie quand je réussi à me rendre à mes cours, je suis néanmoins dans l'obligation de subvenir à mes besoins en travaillant et en enchainant les petits boulots
Situation amoureuse : Célibataire pour l'heure, je n'attends que celui qui saura me couver d'un regard intense et m'entourer de bras puissants
Orientation sexuelle : Coeur de pierre qui ne demande qu'à être choyé et rassuré, je ne tombe pas facilement amoureuse, mais des épaules larges et une musculature dessinée sont des atouts pour me charmer
Groupe : Hide & Seek
Signe(s) distinctif(s) : Une petite rose tatouée sur la hanche, une rose que vous ne verrez sans doute jamais, quelques cicatrices parsèment mon dos et trahissent le feu qui a bouleversé la vie d'une petite fille qui s'est retrouvée en proie en flammes
Célébrité : Nam Ji Hyun


Pudique Discrète Têtue Curieuse Indécise Distante LoyaleMaladroite Déterminée Impulsive


Si l’abnégation était une personne, elle se refléterait dans les traits vieillis et fatigués de ma grand-mère. Mais à son départ, elle n’a laissé en moi que la détermination comme héritage. Elle, qui a dû dire adieu à ses enfants bien trop tôt, elle a su forgé en moi une volonté de fer. « Be too dumb to quit, and too stubborn to back off. » Je cache un ressenti, des émotions parfois trop forte derrière un caractère bien trempé, une force qui s’étiole si l’on vient à découvrir les cicatrices qui recouvrent un passé noirci par les flammes. Téméraire je préfère me jeter à corps perdu dans ce qui embrume mon esprit, là où la raison n’a pas sa place. Je me fonds dans la masse, jetant sur mes épaules le voile de la discrétion, faisant oublier jusqu’à ma présence. Le silence étouffe les cris d’une âme déchirée par le savoir, ces images indélébiles et qui entachent une enfance écourtée trop rapidement. Méfiante, je redoute de croiser ces prunelles noires qui sont encore aujourd'hui la raison qui m'a poussé à quitter un village autrefois paisible. Les doux sourires ne sont pour moi que des façades, un masque qui recouvre forcément un vice, une tache qui ne demande qu'à être dévoilée pour enfin tuméfier et engloutir tout sur son passage. Je ne suis pas dupe, mais souvent trop concentrée sur mon opinion, ma vue s'obstrue pour ne laisser que mes certitudes, un gage de sécurité indispensable. Je tâtonne, cherchant ce Graal, cette raison qui me poussera à cesser de fuir, ce prétexte qui me permettra de laisser tomber l'indécision et la survie au profit d'un quotidien serein. La solitude est pour le moment un prix peu cher payé pour continuer d'avancer. Mais dans mes pas résonnent ceux de mes parents, ma voix est teintée de l'amour qu'ils m'ont un jour porté, il reste cependant invisible, enfouit sous cette épaisse carapace de fierté et d'acharnement. Celle que je n'enlèverais pour rien au monde. Je refuse d'exposer cette chair qui se souvient encore parfaitement de cette nuit lugubre. Si mon esprit est volage et fuit la réalité, s'il m'arrive de laisser s'échapper des bribes de mes pensées face à mon reflet, je conserve à l'abri ce qui retient des organes tordus par la peur. Ne te fis pas à mon venin craché souvent trop rapidement, il n'est que le vernis d'une apparence inventée, celle qui empêche les fissures de s'étendre et de laisser entrevoir la brèche d'une femme perdue.

Histoire

********** PART ONE : ASHES **********

« Restez-là, et ne bougez sous aucun prétexte d’accord ? » J’acquiesçais, serrant mon petit frère contre moi. Je ne comprenais pas pourquoi elle semblait si effrayé, après tout, ils étaient des voisins, des amis, plus que de simples connaissances dans ce village si petit. J'identifiais les visages qui défilaient devant mes yeux arrondis par la peur. Mais la peur de quoi exactement ? Enfermée dans cette petite chambre, je faisais les cents pas, m'arrêtant régulièrement devant la porte pour y coller mon oreille. Je n'entendais rien, juste quelques éclats de voix qui vinrent briser le silence, signe d'une discussion animée. « Ne t'inquiète pas Sung Ho, ils ne font que discuter ! » Tentais-je de le rassurer lui, ou de me convaincre moi même que la situation était parfaitement normale ? Les sons me parvenaient étouffés jusqu'à ce que la tempête éclate. Le choc me fit sursauter, et sans hésiter je me précipitais sur la porte pour l'ouvrir face à une dispute dont les mots n'étaient plus les seules armes. Les meubles tombaient avec fracas sur le sol alors que je restais hypnotisée par une scène qui me semblait irréelle. Comment des amis, des voisins pouvaient-ils cracher autant de hargne et de colère contre une famille pourtant discrète ? Je n'eus pas le temps d'en voir davantage, emportée avec mon petit frère par une grand-mère affolée elle aussi. Sans même avoir le temps d'emporter quelques affaires, sans même un regard en arrière, elle nous entraîna aussi loin que ses jambes fatiguées le purent. « Grand-mère, qu'est-ce qu'il se passe ? » « Ne poses pas de question Jun Hee » L'incompréhension se lisait sur mes traits juvéniles, et l'entêtement me poussa à rebrousser chemin. Mes parents étaient encore là-bas, ils avaient certainement besoin d'aide. « JUN HEE ! Reviens ici ! » « Mais ils ont besoin d'aide ! On ne peut pas les laisser tout seuls ! » Déterminée, rien n'avait su me retenir, si j'avais quelque chose en tête, il était impossible de m'en défaire. Le visage fermé, je n'implorais pas, j'exigeais de retourner auprès de ma famille, et ma mine résolue acheva de convaincre l'aïeule. «Très bien, mais attendons un peu, laissons les régler leur différents, les enfants n'ont rien à faire dans ce genre de conversation ! » J’opinais du chef en me laissant choir sur l'un des bancs qui peuplaient le parc dans lequel nous nous étions réfugié.

Les minutes s'écoulèrent avec une lenteur sans nom, et l'impatience faisait vibrer mes muscles alors que je décidais d'avoir assez attendu. Sans un mot, je me levais, abandonnant mon frère et ma grand-mère assoupis pour retrouver ma maison, le théâtre d'une dispute dont je ne saisissais toujours pas la portée. Je vis la fumée avant d'apercevoir les flammes, ne reconnaissant pas tout de suite le bâtiment qui brûlait devant mes yeux. Figée, j'observais le feu lécher les murs pour ravager ma demeure, incapable de voir autre chose que les flammes qui dansaient, consumant et brûlant tout sur leur passage. Captivée par cette scène, deux silhouettes attirèrent cependant mon attention, deux hommes. L'un d'eux quitta les lieux alors que le second contemplait le brasier. Saisissant son téléphone, sa voix me parvenait lointaine et pourtant si claire. Son calme contrastait avec l'enfer qui s'étendait à mes yeux, et j'écoutais, chaque mot qui passait la barrière de ses lèvres. Des coups de poignards portés à mon cœur. « C'est bon, ils ne parleront plus désormais. » Je ressentais la douleur avant la colère. Il ne me fallait pas plus d'explications pour comprendre ces paroles qui résonnaient comme un hurlement. Les larmes coulèrent sans même que je ne m'en rende compte, et cachée dans la verdure, je ne le quittais pas des yeux, lui que je considérais comme un membre de la famille, cet homme qui m'avait pourtant vu grandir, lui pour qui je vouerais une haine inextinguible.


********** PART TWO : MISTRUST **********

J'attrapais le rebord de l'évier, serrant les doigts sur l'inox froid en espérant que la sensation de mes phalanges endolories saurait détourner mon attention des deux hommes assis tranquillement dans la pièce voisine. Prenant une profonde inspiration, je faisais taire la tension et la crainte qui me poussait à fuir plutôt que de rester, et pourtant. Je restais. Dans cette maison qui avait pourtant abrité une famille aujourd'hui décimée, je la considérais comme mon refuge, un lieu dans lequel je me savais en sécurité et pourtant ce soir-là, j'avais laissé entrer le démon. Son regard était aussi vif que dans mon souvenir et le sourire qu'il affichait était un leurre dans lequel je feignais de tomber. Avait-il conscience que je le trompais à mon tour en lui faisant miroiter cette docilité qu'il pensait acquise ? J'expirais brutalement avant de prendre leur apporter le plateau et le thé préparé avec presque autant de soin et de délicatesse que l'amour qu'il portait à son fils, celui qu'il avait poussé vers moi. Cet individu aussi intelligent et capable qu'un mollusque et qu'il tentait de m'imposer pour mieux me contrôler. Je parais mon visage d'un sourire jovial et bienveillant avant de les retrouver. Courage Jun, ils ne savent pas, continue de jouer les ignorantes ! « Et voilà pour le thé ! » Je déposais le plateau pour retrouver ma place auprès de mon petit ami, lui accordant un regard dénué d'intérêt, aussi vide que le manque laisser par la disparition de ma famille. « Merci Jun Hee » Mes iris se perdirent sur la main qu'il levait pour porter la tasse à ses lèvres. Il aurait été si facile d'y glisser un poison. Je rêvais qu'il tombe, recroquevillé par les spasmes qui signeraient la fin d'une vie qu'il ne méritait pas. Cruelle ? Peut-être. Sans cœur ? Bien au contraire. Il m'avait privé de ma famille, reportant la faute sur un accident domestique banal, mais il ignorait alors que je me souvenais. Je serrais les poings sur mes jambes, forçant un nouveau sourire, repoussant le désir de vengeance que je n'accomplirais jamais. « Ne vous brûlez pas ! »  Un avertissement aussi ridicule que lourd de sous-entendus et qui assombrit le regard de l'homme qui me faisait face. La lueur qui brillait dans ses pupilles me glaça le sang. Je m'étais pourtant promis de ne jamais provoquer le monstre, de garder ce secret, mais il pesait sur mes épaules et sur ce cœur meurtri par les flammes. Que pouvais-je y faire ? Est-ce que l'on me croirait seulement ? J'en doutais. Il avait le soutien de tout un village conscient du crime qu'il avait commis et qui ne le dénoncerait jamais. « Ne t'inquiète pas Jun Hee, il faudrait plus qu'une tasse de thé pour me blesser. » Des mots choisis en toute conscience, une menace à peine dissimulée et agrémentée d'un rictus écœurant.

********** PART THREE : REVIVAL **********

« Ce n'est plus possible, il faut que tu saches ce qu'elle a en tête ! Tu es censé être son petit ami bordel, sers-toi de cette relation ! » « C'est toi qui m'as poussé dans ses bras, j'en ai rien à faire de cette fille, tu n'as qu'à la tuer comme ses parents, je ne vois pas en quoi je devrais me forcer davantage ! » Le dos appuyé contre le mur, j'écoutais sans vraiment le vouloir, une conversation qui ne manqua pas d'intensifier davantage la crainte qui m'écrouait. Les mains tremblantes, j'avais compris qu'il était temps pour moi de réagir. La léthargie dans laquelle je m'enfonçais, celle qui me faisait courber l'échine pensant qu'elle serait suffisante pour garantir ma sécurité, ne suffisait plus. J'inspirais lentement avant de récupérer discrètement quelques affaires, les maigres possessions que j'avais accumulé depuis l'incendie. Cette pensée me transperça une nouvelle fois le cœur, allais-je vraiment abandonner ce village ? Ces terres qui m'avaient vu grandir, témoins des derniers instants de vie de mes parents ? Mordant mon inférieure, je savais que j'avais pris ma décision, rien excepté la crainte ne me retenais dans ce village. Le plus silencieusement du monde, je me glissais hors de la maison, tentant de ne pas attirer l'attention des deux hommes qui complotaient encore à l'intérieur. Je m'enfonçais dans l'obscurité de la nuit, à l'affût du moindre bruit, et quand j'estimais être suffisamment loin pour ne plus risquer d'attirer l'attention, je courrais. Loin de ce village, loin des habitants et surtout, loin du meurtrier caché aux yeux de tous. Je n'y avais plus aucune attache, et avec le peu d'économie qui dormaient dans ma poche, je prenais le premier train pour Séoul. Un voyage de nuit, un nouveau départ, et je me promettais en vain de ne plus repenser à ce besoin de justice qui ne serait jamais assouvi.

Mais j’étais loin d’imaginer ce que j’allais trouver. Ce village perdu dans les montagnes avait été épargné quand le reste du monde avait été soufflé, ravagé par une guerre dont j’avais pourtant eu vent. Je m’y réfugiais pourtant, cette ville dans laquelle mon petit frère avait élu domicile, et que je retrouvais après une recherche intensive. Je passais le plus clair de mon temps à vagabonder d’un endroit à un autre, avant de finalement entendre parler de ces bateaux qui récupéraient les survivants. Je pensais encore et toujours à ce regard qui me hantait, ces iris qui brillaient comme un diable et qui menaçaient de m’engloutir si j’osais prendre la parole et dénoncer une vérité que j’étais la seule à connaître. Il était là mon salut, un départ vers une Île vierge de tout conflit, un havre de paix dans lequel je pourrais sans doute oublier et recommencer une vie normale. Mais il était là, ce jour de renouveau, je l’avais aperçu sur les quais avec son fils, me forçant à entrainer mon frère loin des regards. Comme deux ombres, nous étions monté à bord. Comme deux clandestins, nous avions évité les employés qui vérifiaient les identités des passagers. Embarqué en toute discrétion, le débarquement fut tout aussi silencieux et discret. Mais si les premiers pas annonçaient un nouvel espoir pour une nouvelle vie, ils furent aussi un déchirement alors que mon frère disparut dans la nuit. La délivrance n’en fut plus une.


Pseudo : Toujours la même :$
Âge : 28 depuis quelques jours  
Présence : aussi souvent que je peux
Un petit mot ? : Des bisous sur vos fesses u_u


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Seo Yoon hee

avatar

That's my job : faussement fiancée par contrat à un énergumène stéréotypé et sous quoté "si c'est un métier" et vendeuse en librairie.
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 12:31

+111111111111111111111111111111


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 12:44

Re-bienvenuueeeeee *lui donne un nouveau cookie* :choco:
Vive la faiblesse des doubles comptes :crazy:
En tous cas courage pour ta nouvelle fiche, avec cette charmante Ji Hyun :fufu: :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keiko113.tumblr.com/
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 12:48

Rebienvenuuuuuuuuuuue :inluv: :excited:

Je suis quand même sad de pas être celle avec Chang Wook ! alors que y a Yoona et Ji Hyun quoi :sniff: mais bon xDD

Courage pour ta fichette !!! :hero: Hâte de voir ce qu'elle vaut cette petite, je veux des liens :**: :luv:

amuse-toi bien avec elle aussi !! :malin: :rainbow:



_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Im Ji Eun

avatar

That's my job : distribution de tract.. mais étudiante en médecine parallèlement
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 14:43

JUN JUN JUNNNN !! le retour !!
♥️♥️ Je veux un lien tu le sais :rainbow:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Kang Jun Hee

avatar

Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 15:48

Yoon Hee : MA BFF :inluv: :**: :hug: :svp: :scream:
Ce message fut fort éloquent ! :malin:

Emi : MERCIIIIIII *englouti le cookie*
Et je suis une faible femme, je l'avoue sans problème ! :humperplexe:

Lauly : J'vais venir te réclamer des liens de partout bichette ! :malin: :malin: :malin: :malin: :malin:

Jiji : OUIIIIIII JUN LE RETOUR ! :inluv:
On va trouver sans soucis ! :svp:

ET C'EST TOUT FINI :malin:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 18:01

REBIENVENUUUUE :heart:

J'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau perso :yay: :fufu:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   Mar 10 Oct - 20:21

Re bienvenuuuuuuue  :heart:  :heart:
Vive la faiblesse !

Ca a dû être horrible pour la petite Jun Hee de voir ça >< et surtout de savoir mais de ne rien pouvoir dire.
Je suivrai son évolution en rp à la ptite ! J'espère que tu t'amuseras bien avec elle  :hug2:

ps : je me suis mise à chantonner "Allumer le feu" en lisant ta fiche :ahah:



© blend & every


Tu es validé(e) !




Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship et n'hésite pas à venir recenser ton métier De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
©️ _Viviie.





_________________

There is no feeling that is comparable to that of being truly lost. I don’t mean lost in the woods, or desert, but lost in the way that only can happen internally. Lost to the deepest, blackest pit of your soul, ▬ clinging to ghosts of past times
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: Kang Jun Hee - Little miss stubborn   



Revenir en haut Aller en bas
 

Kang Jun Hee - Little miss stubborn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miss Charity
» Miss Austen regrets : infos et news
» [En vote!] Miss Passion BJD 2010
» Miss Raketa: les montres russes plus désirables que les suisses?
» Participations Miss Passion BJD Noël 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-