AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Kato Nanami ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Kato Nanami
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Styliste
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Kato Nanami ~    Dim 9 Oct - 11:04



 
 
Kato Nanami feat Kiritani Mirei

 
Qui je suis

+ Anecdotes +
Elle est fan de mode depuis qu'elle est jeune • Nana est le genre de fille vraiment à l'écoute de tout le monde et qui n'hésitera pas à aider quiconque dans le besoin • Son pêché mignon c'est le chocolat mais en dehors de ça, elle ne raffole pas vraiment des choses sucrées • Elle est très cinéphile et aime regarder tout type de film, toujours en version originale • Elle sait parler Japonais et anglais, quelques mots en français et en espagnol • Son mari la trompe, elle le sait mais elle fait comme si elle ne voyait rien, n'ayant toujours pas su trouver le courage, la force, de le quitter • Le monde extérieur lui fait peur, même si elle se sent plus en sécurité sur Gensou, elle se demande souvent comment ça a pu se détériorer à ce point • Elle adore dessiner, créer, concevoir mais par contre, elle ne sait absolument pas danser • Pas sportive non plus, elle fait rarement des exercices puis elle n'en a pas vraiment le temps non plus.

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Surnom: NanaAge: 26 ansVille de naissance: TokyoMétier: StylisteOrientation sexuelle: HétérosexuelleSituation amoureuse: Mariée
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Moi c'est Lauly  et j'ai 23 ans. Mon personnage est un inventé et love sur vous tous ♥


en savoir un peu plus sur moi

 
+ Caractère

Souriante + A l'écoute + Créative + Têtu + Sage + Maladroite, parfois + Fidèle + Généreuse + Déterminée et studieuse +

+ Histoire

La vie vaut la peine d’être vécu, Nanami a toujours cru en ça et ce, malgré les différents problèmes qui ont pu s’immiscer dans son existence. Ce n’est pas facile de garder toujours le sourire néanmoins c’est ce qui lui permet d’avancer, de se dire que la roue tourne et qu’un jour, tout ira vraiment pour le mieux pour elle. Elle sait qu’elle n’est pas la seule dans ce cas là, que chaque personne à ses soucis, certains plus douloureux que d’autres mais cela n’empêche pas qu’elle aussi a son lot de souffrance. Un jour, tout cela changera, la jeune femme y croit.

Son enfance fut des plus banales. Du moins, la jeune femme eut la chance de vivre au sein d’une famille heureuse qui ne manquait pas d’amour à donner, un petit frère qu’elle adorait et qu’elle adore toujours d’ailleurs. Ces deux là ont toujours été très proche, rares étaient les fois où on ne voyait pas l’un sans l’autre. Ils n’avaient que deux ans d’écart ce qui leur permettait de ne pas être trop « décalé » et d’avoir des goûts variés sur de nombreuses choses. Nanami, ce qu’elle adorait le plus, c’était la mode et le dessin. Ce qu’elle se plaisait à faire le plus souvent était de s’acheter des vêtements et de les modifier à sa manière de façon à ce qu’ils soient uniques. Au fil du temps, son métier de rêve était arrivé comme une évidence : Elle voulait être styliste. Elle rêvait déjà de grands voyages : Paris, New York, Milan. Toutes ces villes de la mode dans lesquelles elle avait envie d’aller afin d’assister à de grands défilés, rencontrer des couturiers célèbres. Sa chambre reflétait exactement ce qu’elle était, ce qu’elle aimait et ce qu’elle rêvait d’être. Ses parents ne l’avaient jamais empêché de faire quoi que ce soit, l’inscrivant dans de prestigieuses écoles afin qu’elle soit sur de réussir et de devenir une grande styliste. La jeune femme travaillait sans relâche et était toujours la première de sa classe. Elle ne cessait jamais de sourire, attisant énormément de joie autour d’elle bien que paradoxalement Nanami était une personne calme, respectueuse et responsable.

A la fin de ses études, elle commença tout d’abord en tant qu’assistante bien que ses tâches étaient pour la plupart de faire des photocopies ou d’apporter le café que de participer au stylisme. Cependant, elle ne s’en est jamais plaint, comprenant que ce genre de choses faisait également partie de son apprentissage. Et pour sur que rien qu’en observant, elle apprit de nombreuses astuces à propos de ce métier qu’elle rêvait de faire. Plus les jours avançaient et plus sa passion s’accentuait. Au fil des années, Nanami parvint à se faire une place, travaillant dans une boîte réputée au sein de la capitale. Malheureusement, elle ne put profiter de sa « gloire » trop longtemps à cause de cette crise affreuse qui s’acharnait dans le monde. Nombreux employés se firent licenciés, il était difficile de vivre correctement et chacun se faisait la guerre afin de garder sa place. Il n’y avait plus aucune confiance, plus aucune solidarité et elle-même se sentait défaillir au fur et à mesure que les jours s’évanouissaient. Elle n’arrivait plus à sourire sincèrement et se demandait sans arrêt où est-ce qu’ils iraient tous à réagir comme des bêtes de foire ? Cela n’aurait-il pas été plus simple s’ils s’entraidaient ? Peut-être... Ou peut-être pas.

Ces longs mois avaient été difficile puis ses parents lui parlèrent de Gensou. Nanami n’y crut pas au début néanmoins elle s’était dit qu’au point où ils en étaient, cela n’aurait pas pu être pire. Toute la famille prit le bateau un jour de pluie mais quand ils arrivèrent sur l’île, aucun nuage de décorer le ciel. Celui-ci était d’un bleu éclatant, éblouie quelque peu par les rayons du soleil. C’était une nouvelle vie qui s’ouvrait à eux et la jeune femme retrouva ce sourire qui lui était propre les mois suivant. Elle ouvrit sa boutique de vêtement dans le quartier de Juhei, créant des habits uniques en son genre mais qui touchait une large marge de population. Il y en avait réellement pour tous les goûts.

Grâce à sa passion mais également son talent, elle rencontra son mari : Kato Tetsuya. Il gérait une agence de mannequinat et intrigué par ses créations, il venait souvent dans son magasin. Parfois il faisait des achats, parfois non. Puis, il lui demanda de devenir styliste pour son agence, ce que la demoiselle était incapable de refuser. A eux deux, ils avaient crée des choses époustouflantes et à l’agence, on les imaginait un peu comme un couple modèle. Ils l’étaient. Tout du moins au début. A leur pause déjeuner, ils mangeaient ensemble les bentô que la jeune femme avait préparé avec soin, leurs rendez-vous étaient toujours chaleureux et il n’y avait pas eu une seule fois où elle avait désiré retirer ses doigts des siens quand ils marchaient. Il n’y avait pas de mot pour décrire leur relation, tout était parfait à ses yeux. Elle l’aimait et ne souhaitait qu’une chose se marier avec Tetsuya et avoir des enfants de ce dernier. Le jour où il lui fit sa demande fut certainement le plus beau jour de sa vie. Elle n’avait pas hésité que le « oui » s’était échappé de ses lèvres avant qu’elle ne lui saute dans les bras.

Malheureusement son bonheur déchanta bien vite, plus rapidement que la styliste ne l’aurait imaginé. Dés qu’ils vécurent ensemble, à se voir tous les matins, tous les soirs mais également au travail, leur relation devint différente. Ils se disputaient plus souvent et parfois, ils n’avaient plus grand chose à se raconter quand ils dînaient tous les deux. Elle ne pourrait dire exactement à partir de quel moment tout avait commencé à se détériorer cependant le poids sur son coeur devint de plus en plus lourd. Nanami continuait de sourire, de s’afficher auprès de lui alors qu’elle voyait clairement ses sentiments se désintégrer pour son mari. Plus rien n’était comme avant. Il avait changé, sûrement la pression au travail ou dieu ne savait quoi d’autre toutefois il n’était plus cet homme aimant et romantique qu’elle avait connu. Cela faisait déjà quelques temps qu’il ne la touchait plus, qu’il l’embrassait à peine et qu’il rentrait plus tard à la maison. Elle n’était pas idiote seulement elle était trop faible pour le quitter. Après tout, elle l’aimait toujours et espérait que leur relation redevienne ce qu’elle était. Nanami se battait pour ça, essayait sans arrêt de faire renaître son couple mais parfois elle avait l’impression d’être face à un mur. Il y avait ces jours où Tetsuya lui faisait peur lorsqu’il était en colère cependant plutôt que l’accuser, elle mettait la faute sur elle, s’excusant sans cesse afin qu’il ne la quitte pas. Elle avait arrêté de s’énerver pour rien, de l’interroger sur ses soirées ou sur ses messages qu’elle trouvait sur son téléphone portable. Peut-être qu’un jour, elle serait en mesure de surmonter tout ça, d’être assez forte pour lui claquer les papiers du divorce sur la table. Un jour, oui, elle y arriverait.  
 
 
Code:
[color=#ff0000]★[/color] nom prénom [groupe] — nom du personnage


 
© Nalex


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kato Nanami ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Général Kato Kiyomasa (90mm poste Militaire)
» TGV 001 sur base Kato PSE
» "Mise à jour" d'un TGV PSE Kato
» TGV KATO POS cher ou pas cher?
» Faire remonter le temps à l'Orient-express de Kato...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-