AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Ven 6 Oct - 22:30

You and me until the early morning [Partie 1]
EXORDIUM.
Voilà bien longtemps que je n'étais pas sortie. Enfin si, à vrai dire, je sors presque tout le soir. Mais aujourd’hui est une nuit spéciale. Contrairement aux autres fois, je ne me suis pas rendue dans un bar directement en sortant du travail. Je ne me suis pas immédiatement plongée dans l’alcool et je ne terminerais encore moi ma soirée sur un trottoir. Alors oui, c’est vrai, Jiro risquerait de ne pas être contente, mais tant pis. Pour la première fois depuis très longtemps j’ai envie de profiter de la soirée et de réellement m’amuser comme à l’époque de mon adolescence.

C’est d’ailleurs certainement pour ça, que pour la première fois depuis que je suis sur cette île, j’ai mis autant de temps à me trouver une tenue. C’est vrai que j’aurais pu y aller n’importe comment. Cela n’aurait fait aucune différence après tout. Puisque je ne comptais pas mettre un pied sur la piste de danse. Et pourtant, malgré cela j’ai au moins changé dix fois de tenues. Une robe, un short, un pantalon, une combinaison tout y est passé. Pour finalement arrêter mon choix sur la tenue parfaite. Si je n’étais pas sûr de moi, je pourrais presque m’imaginer que j’allais en rendez-vous. Bon, là encore, Jiro m’aurait très probablement piqué une crise si cela avait été le cas. Mais, par chance pour lui, comme pour moi, cette soirée est marquée uniquement par le signe de l’amitié.

Cependant, c’est vrai que jamais je n’aurais pensé un jour retourner dans un club et encore moins accompagné. Bon, alors c’est vrai que Hiro s’apparente plus à un petit frère, mais là encore, quand on y penser, c'est une chose plutôt exceptionnelle. De base, j’ai déjà très peu d’amis alors envisagé que je puisse considérer un garçon comme… mon petit frère est du domaine du surréalisme. Surtout, quand on prend en compte le fait qu’il a la chance de pourvoir exercer la seule chose qui me manque autant que mon frère dans ce monde.

C’est en songeant à cela et à comment ma relation avec Hiro en est arrivé à évoluer à ce point, que j’arrive finalement au Hazumu club. Légèrement, en avance, je ne suis pas bien surprise de ne pas apercevoir mon ami déjà dans les lieux. Cependant, il allait tout de même falloir que je tue le temps pour patienter. Deux choix s’offrent donc à moi. Le bar ou la piste de dance. Mon regard s’arrête d’ailleurs un peu plus longtemps sur celle-ci. Depuis mon accident, je n'ai jamais renouvelé l’expérience de la danse. Et pourtant, dieu sait à quel point cela me manque. J’ai cependant bien trop peur d’être déçue, de ne pas arriver à enchaîner le moindre mouvement avant de ressentir une douleur dans ma jambe. Parce que oui, ma jambe est bien le véritable problème dans l’histoire. Ma cicatrice, que j'ai prise soin de camoufler avec une tonne de crème peut d'ailleurs en témoigner. Soupirant de désespoir, j’opte donc finalement pour le bar. Mieux vaut éviter de toute de suite me rendre compte que je suis bel et bien sans espoir en ce qui concerne la danse. M’accoudant au bar, je fais un petit signe au serveur et commande finalement deux cocktails bien alcoolisés. Au moins, comme ça, quand Hiro arrivera, il n’aura pas à jouer des coudes pour espérer avoir un verre.

Quelques secondes s’écoulèrent donc ainsi tandis que mon regard voyage d’une personne à une autre. Sans but précis, disons juste que c’est un moyen comme un autre de passer le temps. Et puis, si je n'avais pas fait cela, jamais je n'aurais pu apercevoir mon ami arriver enfin. Instinctivement, un tendre sourire se dessine d'ailleurs sur mes lèvres lorsque mon regard croisa le siens, tandis que je lui fais rapidement signe de me rejoindre.

-« Hiro te voilà enfin, lui lançais-je gentiment. Je suis désolé, je ne t’ai pas attendue pour boire, mais pour me faire pardonner, je t’en ai commandé un. » Terminais-je fièrement en lui tendant la boisson. Cette fois, c’est sûr, ce garçon a vraiment un effet dynamisant sur moi. Il y a bien longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi tranquille d’esprit.
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 8 Oct - 0:03


You and me until the early morning
Murakami Emi & Hopkins Hiro
Dans la salle de bain, Hiro finit de prendre sa douche avant de s’essuyer et mettre une serviette autour de sa taille. Il passa sa main dans ses cheveux afin de se recoiffer puis alla dans sa chambre pour ouvrir son dressing et regarder ce qu’il pourrait bien mettre outre le boxer qu’il avait déjà sorti. Un noir, simple. Il regarda attentivement ses vêtements avant de porter son choix sur un jean moulant ainsi qu’une chemise blanche et une ceinture. Il accessoirisa sa tenue de ses habituelles bagues et des boucles d’oreille. Il alla ensuite dans l’entrée pour voir si le résultat rendait bien et sourit en se rendit compte que oui, il passa une main dans ses cheveux dorés puis mis ses chaussures ainsi qu’une veste avant de prendre ses clés et de sortir. Pendant quelques minutes, il marcha en direction du club où il allait rejoindre Emi, celle qui s’apparentait le plus à une meilleure amie pour lui. L’une des rares femmes dans cette ville qu’il n’essayait pas de draguer pour l’escroquer, l’une des rares personnes à qui il accordait de l’attention. De là à dire qu’elle avait une place dans son cœur, c’était peut-être s’avancer puisque même s’il agissait plutôt naturellement avec elle, il faisait attention de ne pas s’attacher pour ne pas avoir à souffrir plus tard.
En arrivant dans le lieu où ils avaient rendez-vous, le jeune homme chercha Emi du regard et alla vers elle lorsqu’il la vit. Il lui sourit en arrivant à sa hauteur et prit le verre qu’elle lui tendant. « Hey Emi ! Merci pour le verre ma belle mais tu n’étais pas obligé tu sais. T’es la meilleure. » Il passa son bras de libre autour de sa taille avant de déposer un bisou sur sa joue et bu ensuite un peu du contenu de son verre avant de le poser sur le bras. Il imita son amie et s’accouda à celui-ci avant de regarder la demoiselle sans se défaire de son sourire. Il n’y avait pas à dire, il était content d’être là avec elle, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas pu se détendre dans un endroit comme celui-ci en si charmante compagnie. Néanmoins, il n’allait pas lui sauter dessus non plus, après tout, c’était une femme. Bourré comme sobre, son corps ne lui faisait aucun effet. Il appréciait simplement sa compagnie. « Alors comment vas-tu depuis le temps ? Il y a du nouveau dans ta vie ? » Lui ? A part ce père de famille auquel il pensait depuis leur rencontre dans ce parc et les retrouvailles avec son frère, il n’y avait à déclarer et, malheureusement, bien qu’il apprécie Emi, il ne se voyait pas parler de ça avec elle. Ce serait aller trop loin dans sa vie ainsi que dans ses magouilles en tant qu’escroc et il n’aimait pas parler de tout ça, surtout quand il y avait du monde comme ce soir. Puis l’objectif de cette soirée n’était pas de parler de ses problèmes mais de s’amuser après tout. Et le jeune homme comptait bien en profiter à fond !

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 8 Oct - 11:55

You and me until the early morning [Partie 1]
EXORDIUM.
La meilleure ? Bien sûr que je le suis !! Non, en fait c’est uniquement avec lui. Il n’y a rien de bien chez moi. Habituellement, je ne pense d’ailleurs pas à faire ce genre de chose avec les autres. Je suis bien trop égoïste et concentré sur ma propre souffrance pour calculer la moindre attente potentielle venant des autres. Cependant, avec Hiro, c’est différent. Je ne sais pas, il doit avoir un magnétisme particulier ou je ne sais quoi d’autre pour me faire un tel effet. Avec lui, je n’arrive pas à faire la fille distante et froide. C’est d’ailleurs la seule personne qui arrive à me faire sourire comme ça… Comme avant mon arrivée sur cette île. Mieux encore, il arrive à chaque instant à me réchauffer le cœur par le moindre de ses gestes. Il n’y eu d’ailleurs pas d’exception à la règle quand celui-ci vient enserrer ma taille pour me déposer un baiser sur la joue.
Dans d’autres circonstances, je suis même certaine qu’il serait arrivé à me faire chavirer le cœur. Dans un certain sens, c’est d’ailleurs déjà le cas. Bien qu’entre lui et moi, les choses sont limpides. Certes, nous sommes proches, mais là-dedans, il ne faut y voir que de l’amitié.
Là où j’arrive à noyer mon chagrin dans les bras de Jiro avec lui, c’est finalement complètement différent. C’est une autre sensation, toute aussi agréable cependant. Hiro a le pouvoir de me faire revivre, à me faire penser à l’avenir pendant l’espace d’un bref instant. Et dire que tout ceci n’aurait jamais eu lieu si la danse n’avait pas existé.

Portant mon verre à mes lèvres, je songe aux évènements qui se sont déroulé dans ma vie depuis la dernière fois que je l’aie vue. Je pourrais très bien lui parler de là vison de mon frère, mais, je n’ai pas envie de passer pour une folle à ses yeux. Je préfère donc éviter de lui en parler. Finalement, comme à chaque fois, il n’y a pas grand-chose de trépidant dans ma vie. Je hausse donc les épaules dans un soupir avant de reporter mon attention sur lui.

-« Ho, tu sais la routine habituelle …. »

Finalement, je n’aime pas trop discuter de mon sujet avec lui. Je suis suffisamment pathétique comme cela. De plus, il a déjà eu l’occasion de s’en apercevoir à diverse reprise quand nous n’étions pas encore aussi proches. Autant éviter donc d’en rajouter une couche. Surtout qu’il serait mal venu de lui expliquer que je suis accro à un gangster, qui me fait des crises parce que je n’aie pas été le voir assez souvent à son goût.

-« Et bien entendu, je suppose que c’est pareil pour toi.»

Même si nous sommes proches, je ne sais finalement pas grand-chose de la vie d’Hiro. Je sais qu’une fille normale lui aurait s’en doute poser un tas de questions. Aurais voulu en apprendre plus sur sa vie. Mais encore une fois, je suis différente de la plupart des gens. Je ne lui pose pas trop de questions et il en va de même pour lui. Cela marche comme cela entre nous. Si nous avons un problème, il y aura une oreille attentive, mais en attendant, nos problèmes restent généralement de côté.

-« De toute façon, on n'est pas venu ici pour discuter de notre vie non ? Enchainais-je en terminant mon verre d’une traite. Alors qu’es-ce que tu veux faire ? Et je te préviens, tu as intérêt à te décider rapidement si tu ne veux pas que ce groupe de fille te saute rapidement dessus. » Terminais-je en désignant le dis groupe d’un signe de la tête.
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 8 Oct - 17:02


You and me until the early morning
Murakami Emi & Hopkins Hiro
Un point commun entre Emi et Hiro était que bien qu’ils s’apprécient tous les deux et étaient assez expressifs en présence de l’autre, ils n’aimaient pas parler de leur passé. Ils savaient très peu de choses de la vie passée de leur ami même si, du côté du jeune homme, il se doutait que l’ancienne danseuse avait souffert. C’est pour cela, qu’entre autre, ils passaient beaucoup de temps à se vider la tête, à oublier tous les tracas de la vie comme des retrouvailles inattendues ou encore des rencontres assez déstabilisantes. Il avait juste demandé cela par courtoisie, il savait ce qu’elle lui répondit et ne fut pas surpris par ce qu’elle lui avait répondu. Accoudé au bar, il ne retint pas son sourire à sa remarque avant d’hocher la tête. « Tu as vu juste, rien à dire de mon côté aussi. » Son regard se posa sur la foule des danseurs avant de revenir à sa voisine qui lui demandait ce qu’il voulait faire avant de parler d’un groupe de filles. Il fronça légèrement le nez tel un chat en regardant les femmes qui kyattèrent légèrement, ravies d’avoir attiré l’attention du garçon aux cheveux dorés. A part son amie, aucunes des demoiselles présentes ici n’attirait son attention, elles étaient toutes bien trop… Féminines. Des décolletés plongeants, des mini-jupes, shorts courts, pantalons moulants, des talons vertigineux, trop de m’as-tu vu. Ce n’était pas pour lui. La gente féminine n’était vraiment pas à son goût et l’approchait souvent dans le seul but de l’escroquer. Néanmoins, il ne se voyait pas parler de cela à Emi, il se disait que c’était hors de leurs préoccupations à tous les deux. Surtout pour ce soir. Après avoir porté son verre à ses lèvres afin de le vider, il commanda deux nouvelles boissons assez alcoolisées avant d’en tendre une à la jeune femme. « C’est pour toi ma douce. Je pense qu’on peut boire encore un peu, voir tous ces gens danser avant d’aller les rejoindre sur la piste. A part se déhancher, on ne pourra pas faire grand-chose mais ça fait partie de l’ambiance d’un club et ça fait du bien… Et il est hors de question que tu t’éloignes de moi ce soir. Sinon, c’est plus une soirée en amie. » Il avait dit cela avant de faire une moue un peu boudeuse et de passer une main dans ses cheveux, ce qui fit réagir le groupe. Ces femmes étaient pires que des harpies et il espérait qu’elles n’allaient pas essayer de l’approcher, il n’avait pas envie de les envoyer bouler. Pour éviter de leur donner de l’importance, il les ignora royalement puis porta son nouveau verre à ses lèvres avant de passer sa langue sur celles-ci afin de récupérer le liquide qu’il y avait dessus. Il tourna ensuite son regard pour regarder la tenue de Emi tout en se disant qu’un compliment serait peut-être le bienvenu. « Tu es très en beauté ce soir Emi-chan. » Il lui sourit gentiment avant de finir à nouveau son verre puis soupira de bien-être en fermant les yeux. Il sentait l’alcool envahir ses veines et commençait à embrouiller ses pensées, ce qui n’était pas du tout déplaisant. « Encore trois ou quatre verres et on va sur la piste ? » Hiro se doutait que son amie aurait un peu de mal à dire oui mais c’était bien plus fort que lui. La musique le guidait. La danse l’appelait. La soirée ne faisait que commencer.

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 8 Oct - 18:18

You and me until the early morning [Partie 1]
EXORDIUM.
Je déteste ce genre de fille. Comment peuvent-elles penser sérieusement que des garçons peuvent être attirés, avec un comportement comme ça. Je ne sais pas moi, je ne suis pas une experte dans la matière, mais il y a des signes bien plus discret à envoyer à un homme non ? Et puis en plus faire ça en bande… Rien que d’y penser, j’en ai la nausée. Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de lever les yeux au ciel, en les entendant glousser comme des filles de douze ans lorsqu’Hiro dédaigne poser sur regard sur elles. Pitoyable ! Sans compte que si je ne lui avais pas fait remarquer leur présence, jamais mon ami ne les aurait vues. Mais encore, ce n’est pas le pire. Avec ce genre de filles, on ne sait jamais ce dont-elles sont capable. D’autant plus que généralement, elles ne laissent pas tomber aussi facilement. Mon pauvre petit Hiro, quelle cruauté que d’être née avec autant de sex a pile.
Mais finalement, de nous deux c’est plutôt moi qui suis à plaindre. Contrairement à mon ami, je n’ai droit qu’à des regards foudroyant de leur part. C’est dans ce genre de cas, que je regrette vraiment de ne pas sortir avec Hiro. Là, au moins, elle aurait vraiment de quoi me détester. Quoi qu’en y réfléchissant, il y a peut-être un moyen de les rendre folles de rage tout en libérant mon ami de leur regard. Mais comment ?

Je ne peux malheureusement pas y songer bien longtemps, car mon ami vient à me tirer de mes pensées en me proposant un nouveau verre. Et avec moi, rien n’est plus important qu’un bon verre d’alcool. M’en emparant donc dans une grâce infinie, je relève intérieurement le fait qu’Hiro veuille rejoindre la piste de danse. Bien entendu, venant de sa part, j’aurais dû m’y attendre. Après tout, c’est sa passion. Rien de plus naturel pour lui que de se défouler sur le dancefloor. Malheureusement, c’est loin d’être mon cas. Et ça, il en a parfaitement conscience. Ce n’est pas pour rien qu’il en vient à jouer la carte de sa moue boudeuse tout en me signalant qu’il est hors de question de me séparer de lui. Ce garçon est fort, très fort même. Comment voulez-vous que je dise non à un mec comme ça ?
Ce n’est pas pour rien que cette bande de groupies hystérique n’arrivent pas à voir autre chose que lui. D’autant plus quand il s’amuse à lécher sa lèvre aussi sensuellement. Sérieusement, parfois, je me demande s’il ne le fait pas exprès de faire ce genre de chose quand je suis avec lui. Heureusement pour lui que l’on est ami et que mon cœur est déjà occupé… Si non, c’est certain, je ne répondrais plus de rien.

-« Ne t’inquiète pas. Il n’y a aucune raison que je quitte tes beaux yeux pour ceux d’un autre homme ou pour le fond de mon verre. » Frôlant sa joue d’un geste de la main pour appuyer mes paroles, je termine à mon tour mon verre avant de faire signe au serveur de nous en apporter à nouveau.

Je ne le relève pas, mais je suis extrême flatté qu’il aie remarqué mon effort vestimentaire. Après tout, si je me suis habillé ainsi, c’est uniquement pour lui. « Tu n’es pas mal non plus tu sais » lui lançais je en guise de réponse, dans un sourire, tout en y ajoutant un petit clin d’œil.
Seigneur, c’est dans ce genre de moment que j’aimerais être une petite souris pour entendre ce que les filles pensent de nous en nous voyant. Probablement, que de l’extérieur, la situation doit être ambiguë. Mais ce n’est finalement pas pour me déplaire.

-« Va pour quelque verre en plus, dis-je tout en lui tendant le nouveau verre apporté par le serveur. En revanche, tu sais parfaitement ce que j’en pense de la piste de danse. » Je n’ai pas besoin de le spécifier, il sait que j’ai une peur bleue de danser à nouveau. Surtout, quand on sait ce que le médecin m’a dit à propos de mon état. « Je ne suis pas sûr qu’elle tienne le coup doudou. » Et pour appuyer mes paroles, bien que je n’en ai pas vraiment besoin, je désigne ma jambe droit, pile à l’endroit où se trouve ma cicatrice parfaitement dissimulée par un montage de crème. Il est la seule personne, excepté Jiro, à connaître la présence de mon passé sur ma peau. Je n’ai donc pas besoin d’y faire d’avantage allusion et détourne mon regard quelques seconds pour évaluer la situation en ce qui concerne les amoureuses transies.

-« En revanche, si tu veux danser en toute tranquillité… Parce que oui je t’aime bien trop que pour arriver à te résister plus d’une seconde, il va falloir se débarrasser de tes nouvelles conquêtes. »

Parce que oui, il est hors de question de passer le restant de la soirée avec ses filles collées au basket. Sans compter, qu’à chaque secondes qui s’écoule, elles tentent un rapprochement en bande pour être au plus près d’Hiro. Me rapprochant donc sensuellement de mon ami, je viens à glisser une main dans ses cheveux. Elles veulent avoir du spectacle et bien soit. Pas de chance pour elle, l’alcool commence à faire doucement effet sur mon cerveau. Et quand ce genre de chose commence à arriver peu de chose arrive à me maintenir raisonnable.
Voilà pourquoi sans prévenir mon ami, je me laisse finalement embarquer par mon idée complètement irréfléchie. Je viens alors poser délicatement et sensuellement mes lèvres sur les siennes. Le contact est chaud, agréable avec une saveur alcoolisé. En réalité, ce baiser ne représente rien, mais ça ces filles ne le savent pas. Et au vu de petits cris que je perçois à travers la musique, mon but doit être atteint.

   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 8 Oct - 21:12


You and me until the early morning
Murakami Emi & Hopkins Hiro
La soirée se passait relativement bien, sous le signe de la bonne humeur ainsi que sous celui de l’amitié. L’amusement et l’alcool étaient au rendez-vous, de même que la musique, ça faisait du bien de ne penser à rien. Hiro commençait vraiment à oublier tout ce qui avait pu le tracasser jusqu’à aujourd’hui, boire était le meilleur remède contre les prises de tête. Néanmoins, cela ne permettait d’éloigner les filles ni de faire oublier les blessures comme la cicatrice que Emi montrait et qui était camouflé sous des tonnes de crème, comme toujours mais ce n’était pas assez pour lui qui savait où elle était. Il voyait au-delà de tout le maquillage qu’elle pouvait porter parfois, parce qu’elle lui avait autorisée à voir ce qui la faisait le plus souffrir actuellement. « Ne t’inquiète pas ma douce, tu sais très bien que je ne vais pas te forcer ni abuser si tu sens que tu n’y arrives, on retournera boire. » Il lui offrit un sourire avant de se remettre à boire, et de repasser une main dans ses cheveux, évitant de passer sa langue sur ses lèvres. Il préférait ne pas passer sa langue sur ses lèvres pour ne pas avoir une réaction similaire du groupe de filles, il n’aimait vraiment mais alors vraiment pas ce genre de personne. Un rire s’échappa de ses lèvres en entendant les dires de la jeune femme, heureusement qu’ils n’étaient qu’amis sinon il aurait pu s’imaginer certaines choses comme le fait qu’elle ressente quelque chose pour lui. Ce n’était pas possible, n’est-ce pas ? « Et que comptes-tu faire pour les éloigner chérie ? » Certes, si on entendait leur conversation, si on les voyait agir l’un envers l’autre, on pouvait croire à un couple mais il n’y en avait rien. Il n’y avait rien de plus que de l’amitié entre eux… Enfin, c’est ce que Hiro croyait. « Oh putain ! » Ce fut la seule chose à laquelle il pensait alors que ses yeux s’écarquillaient comme des soucoupes parce qu’un truc mouillé était venu se poser contre ses lèvres.

Emi venait de l’embrasser.

Oh merde, il l’avait pas venu venir celle-là et il se demandait comment la rejeter en douceur parce que ce contact était peut-être agréable pour elle mais pas pour lui. Il aimait les hommes lui, y avait que Kazuya qu’il avait envie d’embrasser, que lui qui avait le droit de faire ça sans son acco… Non, non, non. Il pensait à quoi maintenant ? Il n’avait pas envie d’embrasser Kazuya ! Enfin si mais il était trop fier pour accepter que si et que l’écrivain ne le laissait pas indifférent. « Au secouuuurs ! »
Reprenant ses esprits, le jeune homme posa ses mains sur la taille de la demoiselle afin de l’éloigner doucement. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas embrassé quelqu’un et il aurait aimé que la première personne qu’il embrasse soit un homme, si possible Kazuya… Non pas lui. Il fallait qu’il se sorte cet homme de la tête pour ce soir au moins.

Après avoir vidé son verre en un coup, il fit alterner son regard entre le groupe et Emi avant de gonfler les joues. « Tu aurais pu faire un baiser de cinéma pour éloigner ces filles, c’est pas du jeu Mi-chan. » Il recommanda un verre avant de se demander ce qu’il pouvait bien dire parce que, pour le coup, elle lui avait coupé l’herbe sous le pied même si ça partait d’un bon sentiment. Est-ce qu’il devait dire quelque chose à propos de ce baiser ou est-ce qu’il devait faire comme si de rien n’était… Encore s’il avait ressenti quelque chose, d’accord, mais ce n’était absolument pas le cas. Eh merde.

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Mar 10 Oct - 12:59

You and me until the early morning [Partie 1]
EXORDIUM.
Bon d’accord, j’ai déconné. Et à voir la tête de mon ami il est clair et net que je n’aurais pas dû faire ce genre de chose. Après, il n’y a vraiment pas de quoi se formaliser pour si peu. Ce n’était qu’un petit kiss et puis au moins grâce à moi, ces folles hystériques se sont enfin éloignées. Et puis honnêtement, en voyant la réaction d’Hiro, je ne peux m’empêcher de rire gentiment suite à ses propos.

-« Si j’avais fait cela, jamais je n’aurais pu voir la tête que tu fais en ce moment » Terminais-je tout en vidant mon verre à sa suite. Cependant, bien que la situation m’amuse grandement, je peux parfaitement ressentir que ce n’est pas du tout le cas de mon ami. Pourquoi donc ce baisser pose t’il autant problème ? Il n’est tout de même pas venu à remettre en doute notre amitié à cause de ça toute de même ? Il le sait qu’il est comme un frère pour moi …. Il le sait hein ? Quoi qu'à voir sa tête, il ne le sait peut-être pas non…

-« Ça va Hiro calme toi, je te jure ce que baisser ne veux rien dire. Je voulais juste te rendre service. Je suis désolé, si ça t’a troublé. Tu sais, j’ai déjà une personne dans ma vie qui me tuerais s’il apprenait pour ça donc ne te pose pas trop de question. »

Et encore, je pense que le mot « tuer » est un faible mot pour décrire l’état de Jiro s’il vient à apprendre que j’ai embrassé un autre garçon. Déjà qu’à cause de cette soirée, je ne peux pas être avec lui alors si en plus je m’amuse à faire ce genre de truc …. C’est sur entre nous cela deviendrait rapidement la troisième guerre mondiale. Nul doute que cette fois, il m’enfermerait vraiment dans une cage.

-« Contente-toi d’essayer d’oublier ma bêtise en vidant ton verre et on enchainera sur la piste pour me faire pardonner » Pour appuyer mes mots, je commende d’ailleurs encore deux verres.
Avec celui qu’Hiro à en main plus celui que je viens de poser sous son nez, il ne peut pas continuer à se triturer les méninges par rapport à ça. C’est impossible !!

-« Bon alors prêt à te défouler ? Lançais-je finalement quelques minutes après en engouffrant les derniers goûtes d’alcool présent dans mon verre. De toute façon même si ce n’est pas le cas, tu n’as pas le choix » M’emparant de sa main, je le conduis donc à ma suite sur la piste. Certes, je ne suis bien moins alaise que devant le bar, mais j’ai envie de faire plaisir à Hiro. Surtout après l’avoir embrassé sans permission.

-« Détend toi et profite de la musique. Je promets de rester sage le restant de la soirée quoi qu'il arrive »
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Hopkins Hiro

avatar

That's my job : Etudiant en danse & escroc
That's where I live : Uetani, pas loin de la fac
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Sam 14 Oct - 19:07


You and me until the early morning
Murakami Emi & Hopkins Hiro
L’alcool coulait à flot, il faisait chaud dans ce bar où l’ambiance était bonne et amicale entre Hiro et Emi jusqu’à ce moment. Jusqu’à ce baiser. Baiser qu’il n’avait pas apprécié, bien au contraire, et avait pensé à une seule autre personne pendant ce moment, une personne qu’il voulait s’enlever de la tête. Il n’avait pu que penser aux lèvres de Kazuya contre les siennes, à la sensation que cela pourrait lui procurer avant qu’elle retire ses lippes, ce qui était un soulagement à la personne qui avait du sang irlandais qui coulait dans les veines. Il s’apprêta à demander à son amie ce qui lui avait pris, prêt à devoir la remettre à sa place si jamais elle lui disait qu’elle voulait approfondir leur relation avant de comprendre. Elle avait fait ça pour éloigner le groupe de fille. Soulagement. Néanmoins, il râla pour dire qu’elle aurait pu faire un baiser de cinéma, ça lui aurait éviter de penser à l’écrivain qui hantait ses pensées. Il vida un verre d’alcool afin de ne plus penser à l’évènement puis croisa les bras, une moue boudeuse sur le visage tout en regardant son amie. « Cette personne, si jamais elle te fait du mal, je crois qu’elle risque de le sentir passer… Surtout si c’est à cause de moi. » La jeune femme était l’une des rares personnes à laquelle il tenait et avec qui il était plus ou moins sincère, il refusait que quiconque essaye de la blesser. Après avoir bu un nouveau verre il se tapota les joues puis, sans rien répondre, prit la main de Emi avec sa main droite et posa la gauche dans le creux de son dos. Il la suivit ensuite alors pour rejoindre la pise de danse et posa ses lèvres sur son oreille avant de lui parler. Avec la musique c’était compliqué de se parler normalement, il fallait être assez proche, heureusement qu’il appréciait quand même la compagnie de son amie. « Sache que je suis toujours prêt à danser Mi-chan, et surtout si tu commences à avoir mal, tu me le dis. On retournera se saouler un peu… Beaucoup… Passionnément… A la folie ! Je veux oublier quelqu’un et y a que cette soirée qui peut m’aider alors profitons ! »
Il rigola puis, toujours sa main dans le dos de la jeune femme, il se permit de positionner la seconde sur sa taille pour la rapprocha. Il commença à se déhancher au rythme de la musique alors que son esprit se vider. Le mieux dans tout ça ? Les bêtises qu’ils ne feraient pas. A part leur passion commune pour la danse, Hiro ne ressentait rien de plus alors qu’ils étaient très proches l’un de l’autre. Les femmes ne l’intéressaient vraiment pas à moins de pouvoir être escroqué et, encore, là, il ne faisait rien d’autre que jouer avec leurs sentiments pour les escroquer et les faire souffrir. L’étudiant reposa ses lèvres contre l’oreille de la jeune femme. « C’est moi ou t’es tendue princesse ? » Il recula son visage sans arrêter de se déhancher, arquant un sourcil en attendant sa réponse.

Emi Burton


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   Dim 15 Oct - 14:27

You and me until the early morning [Partie 1]
EXORDIUM.
« Cette personne, si jamais elle te fait du mal, je crois qu’elle risque de le sentir passer… Surtout si c’est à cause de moi. »

Cette phrase, je ne l’ai pas relevé. Me contentant de faire comme si de rien était pour finalement me retrouver sur la piste de danse. Pourtant, cette phrase m’a énormément touché. Il ne peut pas le savoir, mais en disant cela il m’a fait énormément pensé à mon frère. Toujours là pour prendre soin de moi et me protéger, quoi qu’il arrive.
Pourtant, dans ce genre de situation, j’ai finalement bien plus peur pour lui que pour moi. Je sais comment peut-être Jiro et je ne suis pas certaine que ma vie soi plus mise en danger que celle d’Hiro. Au contraire même. Je suis habitué aux sautes d’humeur de ce garçon qui hante mes rêves. Je suis habitué à ce qu’il fasse de moi ce qu’il veut. En revanche, la perspective qu’il puisse s’en prendre à Hiro me déchire le cœur. Je sais que je ne suis rien sans cet homme, mais imaginer Hiro en danger par sa faute m’est encore plus insupportable.
Par chance, il n’y a pas de raison pour que cela arrive. Je n’aime pas cacher des choses à l’homme le plus important de ma vie, mais parler de mon amitié avec Hiro n’est définitivement pas une bonne chose. Tout comme évoquer cette soirée d’ailleurs. Par chance, il ne saura donc jamais que je suis prête à remettre notre liaison en question pour cet homme que je considère aujourd’hui comme mon petit frère.

D’ailleurs, la perspective que mon ami puisse être tourmenté par une personne vient rapidement me contrarier. Extérieurement, j’essaye de ne pas lui montrer mon inquiétude. Je continue donc de lui sourire et de danser, tant bien que mal, contre lui. Cependant, je ne peux m’empêcher de me poser des questions. Qui est cette personne ? Pourquoi chercher-t-il à l’oublier avec cette soirée ? Lui a-t-elle fait du mal ?
Tant de questions et aucune réponse …. Je pourrais très bien le questionner à ce sujet. Seulement, je ne veux pas raviver des souvenirs qu’il essaye d’oublier en ma compagnie. Je garde donc le silence, après tout s’il veut m’en parler un jour, il sait parfaitement que je suis là pour lui.
En attendant, je continue donc à me questionner sur le sujet, jusqu’à ce que la douce voix de d’Hiro me ramène finalement à la réalité.

Tendue ? Il est vrai que maintenant que j’y prête attention mon corps est beaucoup moins détendu que précédemment. Il faut dire qu’entre le fait de me retrouver sur une piste de danse, mes préoccupations par rapport à Jiro et à la personne qu’Hiro veut oublier tout mon corps, c’est machinalement rédies sous le poids de mes pensées.

-« C’est dingue à quel point je n’arrive à rien te cache, lâchais-je finalement au creux de son oreille tout en rapprochant mon corps du sien pour faciliter notre danse, mais ne t’inquiète pas. Je ne suis juste pas à mon aise quand je danse. »

Ce qui est un comble pour une danseuse quand on y réfléchit. Si un jour, on m’avait dit que danser deviendrait pour moi la pire des choses jamais je ne l’aurais cru. Le pire dans tout cela, c’est que j’aime toujours cela. Cette passion me ronge le cœur à chaque instant. Elle me dévore et me consume tous les jours. Elle me pousse constamment dans des salles de danse alors que jamais plus je ne retrouverais mon niveau …. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis autant rapproché d’Hiro. Et c’est finalement pour ça que je ne m’attarde pas sur le sujet. Il sait que l’idée de danser me fait souffrir, inutiles dans rajouter une couche alors que nous sommes là pour passer un bon moment. Pour oublier, l’un comme l’autre nos soucis de la vie ….

En revanche, une idée n’arrive pas à s’effacer de mon esprit. Une idée, malgré le contact de mon ami contre mon corps, reste profondément ancré dans mon imagination. Naturellement, je me rapproche à mon tour de l’oreille de mon ami pour qu’il puisse parfaitement entendre ce que j’aie à lui dire.

-« En revanche, sois gentil, s’il arrive quelque chose en rapport avec cette soirée ne t’en occupe pas. Je m’occuperais de gérer mon ami moi-même… »

Un tendre sourire se dessine alors sur mes lèvres. Plus destiné à rassuré Hiro qu’autre chose, je l’avoue. Je ne cherche pas à le contrarier ou bien même à l’inquiéter. Disons simplement que je préfère prévenir que guérir. Ainsi, la tranquillité de mon esprit sera plus facile à atteindre durant cette soirée.

-« Et je t’interdis de protester ou bien même encore de t’inquiéter. Tu es là pour oublier alors vide ton esprit. » Terminais-je finalement tout en écartant mon visage du sien. Fort heureusement, nous avons bu suffisamment d’alcool pour que bientôt nos esprits soient totalement incapable de réfléchir à quoi que ce soit. Le plus naturellement possible, je laisse donc aller mon corps contre celui de mon ami au rythme de la musique, essayant de me détendre le plus possible.
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]   



Revenir en haut Aller en bas
 

You and me until the early morning || Ft. Hiro [PARTIE 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tabac dunhill early morning
» Dunhill Early Morning pipe
» Le Top des mélanges «anglais» (plus ou moins) légers
» Aprés plusieurs essais
» Ma premiére boite de l'EMP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Juhei :: Hazumu club-