AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Oh Yeon Ju

avatar

That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
♦♦♦

MessageSujet: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Sam 30 Sep - 15:23


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

   Après ma rencontre avec Kay plus rien n’avait été. Le restant de la journée avait été un véritable cauchemar enchaînant les distractions, les maladresses et j’en passe et des meilleurs. Plus la journée avançait, plus je sentais que mon état allait aller de mal en pire. Je ne cessais de repenser à ses lèvres sur les miennes, à son souffle contre ma peau tant et si bien que je dus faire de nombreuses poses pour tenter de calmer la douleur qui s’était formé dans mon cœur. À ce stade-là, je n’avais plus qu’une solution me changer les idées. Et pour cela, je n’avais véritablement qu’un remède efficace pour combattre mon mal.

M’emparant de mon portable qui trône toujours dans le fond de la poche de ma blouse, je composai son numéro avant de raccrocher. Au vu de l’heure, il était d’avantage plus prudent de lui envoyer un sms. Mes doigts pianotèrent donc rapidement sur les touches de mon clavier pour former le message suivant : « Ça ne va vraiment pas. J’ai besoin de te voir !! » Je savais pertinemment qu’il n’était pas bon de faire appel à lui. Mais dans ce genre de circonstance, il était véritablement la seule personne sur qui je pouvais m’appuyer sans crainte qu’il vienne à m’apprécier. Oui, il s’agit du mari de mon ami et oui coucher de temps à autre avec lui est l’une des pires choses que je peux faire, mais c’est plus fort que moi. Et puis face à Kay, ce genre de relation m’avait bien été utile pour justifier ma froideur à son égard… Bien que cela n’ait, enfin de compte, pas aussi bien fonctionné que prévu.

Alors oui, comme à chaque fois, il a fini par me rappeler et m’a donné rendez-vous dans un hôtel plus tard dans la soirée. Et j’y suis allée, sans aucun remord. J’avais à tout prix besoin de parler, de me confier et d’oublier dans ses bras les lèvres de cet homme qui n’avait fait que jouer avec moi.

En sortant de l’hôpital, je n’ai pas pris le temps de rentrer chez moi. Je savais qu’il serait déjà là-bas à m’attendre alors j’ai directement pris le chemin de l’hôtel. Inutile de demander le numéro de chambre celui-ci m’avait été directement envoyé par sms. Alors comme tous les autres soirs, je me suis directement dirigé vers l’ascenseur. M’observant dans le miroir, je pris soin de me recoiffer et me remaquiller. Après tout, ce n’est pas parce qu’il n’y a aucun amour entre nous, que je dois pour autant me laisser aller.

La sonnerie de l’ascenseur fini par retentir, m’informant que j’étais arrivé. Tout naturellement et complètement décontracté, je m’engouffre alors dans le couloir. Contrairement aux amants qui stressent par peur de se faire prendre en flagrant délit, moi, j’aborde une sérénité consternante. Bien sûr faire ce genre de chose dans le dos d’Hanae ne me plaît pas particulièrement, mais avec le temps, j’ai pris mon attirance pour son mari comme bonne excuse pour creuser un peu plus la distance que j’essaye de garder avec elle. Oui, je suis une femme horrible et oui, il y aurait de quoi me traiter de tous les noms, mais en toute honnêteté, je préfère faire ce genre de chose plutôt que de devoir aller identifier son corps à la morgue comme toutes les personnes qui m'ont approchées de trop près.

Arrivé devant la porte, je viens toquer à celle-ci délicatement. Bien, vite, le visage de Tetsuya se fait finalement apercevoir dans l’ouverture. En l’apercevant, je ne peux m’empêcher de lui sourire tendrement. Ma relation avec lui est un peu spéciale. Je ne sais pas, il y a quelque chose entre lui et moi qui a plutôt bien fonctionné. Sans prise de tête, ni attachement notre relation est uniquement destiné à nous apporter un peu de plaisir et d’affection quand notre cœur à besoin de se reposer.

-« Bonjour toi, murmurais-je tout en posant mes lèvres sur les siennes pendant quelques secondes avant de m’engouffrer dans la chambre. Je suis vraiment désolé de t’avoir contacté comme ça en dernière minute, mais … j’ai vraiment besoin de me changer les idées »

   
Code by Sleepy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Dim 1 Oct - 15:00


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

  Allongé sur le lit, le jeune homme attendait confortablement. Il s’était rendu à l’hôtel directement après avoir fini son service, séchant son entraînement pour aujourd’hui. Yeon Ju l’avait contacté il y a quelques jours et rapidement, Tetsuya avait remarqué le désespoir qui semblait l’accaparer. Ca l’avait immédiatement inquiété si bien que dés qu’il avait pu, il l’avait rappelé puis avait convenu d’un rendez-vous. C’était vrai, leur relation était censée être basé sur un non-attachement néanmoins il ne fallait pas être idiot pour constater que bien sûr, dans le fond, il y avait une partie d’eux qui tenait à l’autre. De toute manière lui s’attachait trop facilement pour nier le contraire. Si ce n’était pas le cas, il n’aurait pas autant besoin d’affection, il ne serait pas autant demandeur d’attention et il ne tromperait pas sa femme non plus. Une chose dont il avait conscience que c’était mal, qu’Hanae en souffrirait énormément si elle apprenait la vérité toutefois ça ne l’empêchait pas de continuer. Cela faisait longtemps qu’il avait arrêté de culpabiliser. Il était ce genre de d’individu... Il avait besoin d’être entouré, il avait besoin de compagnie et il n’avait jamais été en mesure d’expliquer pourquoi. S’il consultait un psychologue, sûrement qu’on lui dirait qu’il avait du manquer d’amour pendant son enfance et qu’il essayait de le combler. Tetsuya n’était pas méchant, n’importe qui raconterait qu’il était adorable. Il était toujours très attachant, très doux dans chacun de ses gestes et prenait soin de chaque femme qu’il voyait, comme si chacune était précieuse. Parce qu’elles l’étaient... C’était des bijoux qu’il fallait traiter avec le plus de précaution, qu’il fallait entretenir et ne jamais détruire. Néanmoins, malgré cela, ça ne signifiait pas que son attitude était juste ou bien... Dans le fond, il n’était qu’un égoïste qui n’était pas en mesure de limiter ses besoins personnels, qui n’était pas capable de se contenter de sa propre épouse, qui lui promettait monts et merveilles alors qu’en réalité, dés qu’elle avait le dos tourné, il en profitait pour aller voir ailleurs. Il l’adorait pourtant. Si elle était disponible, il était le premier à se tenir à ses côtés puis la couver d’amour. Hanae était moins démonstrative que lui, plus indépendante cependant elle ne l’avait jamais rejeté, au contraire, elle lui souriait et se moquait toujours gentiment de lui.

D’un point de vue extérieur, ils avaient toujours formé le couple parfait, aucune ombre au tableau ne paraissait se dresser devant eux et pourtant... Tetsuya était la plus grosse tâche qui en une seconde d’inattention pouvait tout briser. Mettre la faute uniquement sur l’absence de sa femme n’était pas une excuse, sa personnalité l’était également. Il n’était pas quelqu’un de bien. On pouvait le lui clamer le contraire, au fond de lui, le garçon savait que ce n’était pas le cas.

Il n’avait pourtant pas hésité à se rendre à l’hôtel aujourd’hui et attendre son amante sans une once de culpabilité qui habitait son esprit. Il avait même plutôt hâte bien qu’il soit aussi inquiet parce que Yeon Ju ne lui avait pas paru en forme au téléphone. Pas du tout.

Son visage se redressa aussitôt à l’entente de léger coup contre la porte puis d’un sourire accroché à ses lèvres, il se leva afin d’aller lui ouvrir. Il accueillit son baiser tendrement, la saluant à son tour avant de la suivre puis de lui rétorquer ce n’était pas grave. Ses bras s’encerclèrent machinalement autour de sa taille tandis qu’il collait son torse contre son dos, tout ceci dans une profonde douceur. Puis, tout aussi naturellement, il vint déposer un tendre baiser sur la peau du cou de la demoiselle, égarant ensuite ses prunelles sur la figure de cette dernière.

- Qu’est-ce qu’il se passe ? Lui demanda le jeune homme d’un ton calme, Tu veux en parler ?

Non, il n’était pas ce genre d’amant qui ne cherchait qu’à coucher. En réalité, il s’en fichait même si ça n’allait pas plus loin que quelques caresses et des baisers échangés. Tout ce qu’il adorait, c’était cette proximité, ce parfum de femme qui chatouillait ses narines, cette complicité qu’ils avaient et qui avait le don d’installer une flamme chaleureuse dans le creux de son coeur.


   
Code by Sleepy



_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Oh Yeon Ju

avatar

That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Lun 2 Oct - 13:11


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

   Habituellement, je fuis toute tendresse venant de la part des autres. Pourtant, lorsque Tetsuya enlaça mon corps de ses bras, je ne pus m’empêcher de ressentir une douche chaleur au creux de mon cœur. Il est la seule personne que je laisse m’approcher. La seule personne à qui j’ai confié que si je me montrais froide et distante avec les autres, c’était intentionnellement. Il faut croire qu’avoir ce genre de relation m’a finalement poussé à dévoiler un peu plus mes sentiments. Tetsuya est un peu un genre de confident sur l’oreille pour moi. Et j’avoue que pouvoir, de temps à autre, lui parler de ce que je peux vivre ou ressentir m’aide à continuer à avancer. Il m’aide à retrouver de la force et du courage pour continuer à m’occuper inlassablement de ma mère mourante. Et encore cette fois, il trouvera les mots pour m’aider à avancer et oublier une nouvelle fois Kay.

Tournant légèrement la tête pour pouvoir admirer son doux visage, je prends tout de même le temps de réfléchir à, si oui ou non, il est vraiment bon de l’embêter avec mes histoires. Même s’il sait que je fuis le contact humain, il n'en connaît pas pour autant la cause. Je ne suis donc pas certaine qu’il comprenne pourquoi je suis si bouleversé à l’idée de revoir une personne qui fait, je ne peux me le cacher, battre mon cœur. Et en même, je sais que si je n’en parle pas à quelqu’un, je n’arriverais pas à me sortir de la tête ce qu’il sait produit dans cette salle.

-« C’est juste que ….j’ai revu une personne que j’aie fuie à mon arrivée sur cette île »

Par où commencer ? Comment lui raconter ce que j’éprouve sans pour autant trop en dévoiler sur ma vie. Je sais qu’il ne me jugera pas et que jamais il ne lui viendrait à l’idée de me critiquer. C’est simplement extrêmement difficile, pour moi, de mettre des mots sur quelque chose où je mets beaucoup d’énergie à le cacher aux autres.

-« Le genre de personne que j’ai commencé à aimer à l’époque …. Que j’aurais voulu oublier… Mais qui lui n’a pas pu m’oublier. »

Mais si seulement, c’était véritablement ça le problème. Si seulement, il n’avait pas joué avec mes sentiments. Rien que d’y repenser une douleur insoutenable naquit à nouveau dans mon cœur. La douleur fut-elle que je ne pus m’empêcher de me retourner pour me blottir dans les bras de Tetsuya.

-« J’ai vraiment mis beaucoup d’énergie pour l’oublier. Et lui, il est réapparu comme une fleur dans ma vie en m’enfermant dans une pièce pour exiger des réponses …. Je ne comprends pas …. S’il est revenu uniquement pour avoir des réponses pourquoi m’embrasser ? Pourquoi faire ça alors que juste avant il m’a dit que si j’étais belle alors toutes les femmes l’étaient aussi …. »

Je pourrais également confier à Tetsuya que Kay m’a juré qu’il ne me laisserait pas tranquille tant qu’il n’aurait pas de réponse. Mais jugeant qu’il en a déjà entendu assez, je préfère omettre ce détail et me contente d’enfuir mon visage dans son coup.

-« C’est idiot …. Je pensais être plus fort que ça… »

Avec le temps, je pensais vraiment avoir appris à faire face à ce genre de situation. Appris à étouffer n’importe lequel de mes sentiments, et cela, peut importe la personne qui se trouve devant moi. Même devant le lit d’hôpital de ma mère, j’arrive à rester forte, à faire comme si de rien était… Alors pourquoi avec Kay, je me suis laissé aussi facilement submergé par mes émotions.

-« Tu dois vraiment me prendre pour une folle avec mes histoires d’adolescente. » Terminais-je finalement tout en redressant mon regard vers lui dans un sourire.



   
Code by Sleepy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Dim 8 Oct - 11:46


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

  Qu’est-ce que l’amour ? Est-ce que quelqu’un avait-il déjà connu l’exacte définition de ce sentiment ? Lui avait conscience de ne pas la connaître... Puisque s’il le savait, serait-il en cet instant précis avec quelqu’un d’autre que sa femme ? Pourtant, il était une boule de tendresse, une boule de douceur et il était toujours le premier à désirer le bonheur de ses proches. Qu’il ne s’agisse d’Hanae, de Yeon Ju ou une autre de ses amantes. Malgré son égoïsme, il prenait soin de tout le monde parce qu’elles étaient précieuses, parce que c’était son devoir de les chérir et de leur donner tout ce que lui souhaiterait recevoir en retour. Non, il n’avait jamais eu d’explication du pourquoi il était ainsi... Peut-être un trop manque d’amour de lorsqu’il était jeune, peut-être l’absence d’une mère qui n’était pas souvent à la maison pour s’occuper de lui et lui raconter des histoires. Peut-être que simplement, il n’y avait aucune raison à cela... Que c’était juste dans son caractère d’avoir besoin d’être entouré, d’avoir de l’attention et de réclamer de l’affection. D’aussi loin que remontaient ses souvenirs, Tetsuya avait toujours été tactile avec ses proches, il les avait toujours collé et surtout, il n’avait jamais supporté l’idée d’être seul. Probablement la raison pour laquelle il n’avait pas été en mesure d’accepter la mort de ami et qu’aujourd’hui encore, il ne parvenait pas à la surmonter, qu’il préférait vivre en s’imaginant que Jun était parti en voyage loin quelque part, plutôt qu’affronter la dure réalité. Evidemment qu’il le savait au plus profond de lui-même que son ancien coéquipier n’était plus de ce monde néanmoins il n’avait jamais réussi à l’accepter...

Sans bouger, installé confortablement dans ses bras, il écoutait attentivement ce que lui confiait son amante, essayant tant bien que mal de comprendre où cette dernière souhaitait en venir. Si elle lui avait dit, il avait également saisi de lui-même que la jeune femme créait intentionnellement des barrières avec les autres. La raison ? Il ne la connaissait pas. Toutefois lorsqu’il s’observait lui et elle, le garçon se sentait quelque peu privilégié au vue de la relation que tous deux entretenaient.

Ses bras s’étaient machinalement serrées autour de la demoiselle, renforçant un peu plus l’étreinte alors qu’elle lui faisait face et ses sourcils s’étaient machinalement froncés à l’entente de son aveux. Comment ça ce garçon l’avait enfermé de force ? Puisque oui, il s’en excusait, toutefois Tetsuya n’avait entendu que cela... Depuis quand est-ce qu’on enfermait les femmes pour obtenir des réponses ? Et depuis quand est-ce qu’on leur disait de telles méchancetés ? Oui, il avait ses torts. Oui, il était mal placé pour juger et se permettre de faire des réflexions puisqu’il ne se gênait pas d’en fréquenter plusieurs en même temps. Hors, malgré ça, il ne leur avait jamais manqué de respect. Il ne leur avait jamais mal parlé ni traité comme des moins que rien.

Ses phalanges se faufilèrent doucement dans sa chevelure en silence, la laissant exprimer tout ce qu’elle avait sur le coeur, sans jamais l’interrompre. Elle en avait sûrement besoin. Une fois qu’elle eut terminé, le jeune homme secoua lentement sa tête afin de lui faire comprendre que ce n’était pas grave. Il se recula alors de quelques centimètres, plaçant ses doigts contre ses joues de façon à les lui caresser avec tendresse, une somptueuse et douce esquisse venant étirer ses lèvres.  

- Jamais je ne te prendrais pour une folle. C’est normal que cette histoire te tracasse, Lui déclara-t-il avant de déposer un suave baiser contre son front.

Sa main s’empara délicatement de la sienne puis sans prononcer un mot, il l’obligea à s’assoir sur le lit, s’installant à côté d’elle, gardant ainsi leurs phalanges entremêlées. Son pouce lui choyait le dos de sa main tandis que son regard s’était replongé dans ses yeux sombres.

- Les hommes sont des idiots tu sais ? Et ce n’est pas demain que cela va changer.

Bien sûr, il se comptait dedans. Tetsuya était le premier à savoir qu’il était le dernier des imbéciles néanmoins ce n’était pas lui le sujet.

- Il ne doit pas savoir ce qu’il veut... Et franchement, on n’enferme pas les femmes juste pour avoir des réponses. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça, je ne le connais pas.

Tout comme il ignorait assurément la grande majorité de leur histoire et non, il n’avait aucunement l’intention d’en demander plus. Peu importait si ça l’intriguait, si ça l’inquiétait aussi, Yeon Ju le lui dirait uniquement si elle le désirait. Il refusait de la brusquer. Et pourtant...

- Est-ce que tu l’aimes encore ? L’interrogea le jeune homme d’une voix emplie de douceur. Ce n’était pas que ça le dérangeait ou non mais parce que cette question était nécessaire pour comprendre sa vis-à-vis. Et qu’il avait envie de l’aider.



   
Code by Sleepy



_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Oh Yeon Ju

avatar

That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Mar 10 Oct - 12:35


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

  Peu importe à quel point je souffre. Peu importe à quel point je suis tourmentée Tetsuya arrivera toujours à me réchauffer le cœur. Que ce soit par ses gestes ou dans ce cas-ci par ses paroles. Il ne le sait probablement pas, mais cela me touche particulièrement qu’il ne remette pas en cause ma santé mentale. Beaucoup de personne dans ma vie ne me trouve pas normal. Ne comprenne pas que je puisse être médecin tout en étant si distante avec les autres. Oui, mes gestes ne concordent bien souvent pas avec ma pensée, mais j’ai mes raisons. Et le fait que mon amant puisse le comprendre sans jamais me poser de question me fait véritablement du bien.
Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de lui sourire tendrement tout en m’installant sur le lit. Si pendant l’espace de quelque jour, j’avais remis en question notre liaison, il ne fait à présent plus aucun doute pour moi que sans Tetsuya ma vie serait bien plus difficile à gérer. Il est le seul sur qui je peux me reposer. Le seul avec qui je peux pleurer et dire que cela ne va pas. Le seul avec qui, pendant l’espace d’une nuit, je peux ressentir de l’affection et de la chaleur humaine.

Alors oui, il a raison les hommes sont des idiots. Il ne fait d’ailleurs pas exception à la règle bien que je sois extrêmement mal placé pour le juger. Oui, il trompe sa femme. Oui, c’est mal, mais qui suis-je pour lui faire la morale ? Après tout, quand on y pense, je suis dans le même bateau que lui. Il trompe sa femme et moi, je trompe mon ami. Malgré cela à chaque fois que j’y songe, j’arrive à lui trouver des excuses. Ce qui n’est pas le cas pour Kay. Car contrairement à Tetsuya qui pense constamment au bien-être des autres, Kay lui sait jouer de mon cœur sans pitié en ne pensant qu’à lui.
Alors oui, peut-être qu’effectivement, il ne sait pas ce qu’il veut. Qu’il est perdu ou qu’il n’arrive pas à gérer son amnésie, mais… est-ce un raison pour que je passe au-dessus de ce qu’il sait produit ?
Pourtant, je le sais, pour mon bien, il serait plus sage de rapidement oublier cette histoire. Mais j’ai beau y mettre toute la volonté du monde, je n’arrive pas à chasser de mon esprit la sensation de ses lèvres sur les miennes.
Et c’est là que la question de Tetsuya me piqua à vif. Mon regard plongé dans le sien, je ne sais quoi lui répondre. Tant et si bien, qu’envahie par un profond malaise, je détourne mon regard instinctivement du sien.
Aimer Kay est une chose à laquelle je n’ai pas songé depuis longtemps. Avec la distance et le temps, je me suis persuadé d’avoir effacé le moindre de mes sentiments pour lui. Et pourtant, à l’instant même où mon regard s’est posé sur lui mon cœur s’est mis à chavirer.
Bien qu’à y réfléchir, la réponse à cette question est plutôt évidente. Si je n’arrive pas à oublier ce baiser. Si je suis profondément blessé par ses paroles et ses actions, c’est que finalement, je ne suis pas parvenu à l’effacer complètement de mon cœur…

-« Ne m’en veux pas, mais …. Je ne suis pas capable de le dire à voix haute. » Prononcer le mot "je l’aime " rendrait finalement la chose bien trop réelle à mes yeux. Pour moi, il est bien plus facile d’occulter la vérité pour arriver à le garder loin de moi. Et c’est la seule chance que j’ai de garder, un tant soit peu la tête hors de l’eau lorsque mon chemin viendra à recroiser le sien.

-« De toute façon, ce que je peux ressentir pour lui importe peu. Cela ne changera pas grand-chose à la situation. Enchainais-je tout en plongeant à nouveau mon regard dans celui de Tetsuya. Je ne le veux pas à mes côtés. Je le veux loin de moi …. L’oublier… »

Si seulement j’avais pu avoir de pouvoir magique. Claquer des doigts et le renvoyer de là où il vient. Lui rendre sa mémoire pour qu’il puisse reprendre sa vie et être heureux dans les bras d’autres filles. Malheureusement, rien de tout cela n’existe… Je n’ai que mon intelligence à ma disposition pour le repousser une bonne fois pour toute hors de ma vie.

-« Je lui ai carrément dit que j’ai quelqu’un dans ma vie pour essayer de le repousser. » Inutile de dire à Tetsuya qu’en disant ce genre de chose, j’avais bien entendu fait allusion à la relation que j’entretiens avec lui. Sur le coup, cela m’avait même semblé une bonne idée. Bien qu’au final cela n’ait pas du tout eu l’effet escompté.

-« Je suis pathétique, lâchais-je finalement dans un soupire tout en me laissant tomber en arrière. Si je ne m’étais pas entêté à repousser tout le monde, aujourd’hui, j’aurais un vrai petit copain. Un garçon bien déterminé à chasser loin de ma vue cet individu »

Mais malheureusement, c’est encore pour moi une chose impossible aujourd’hui. Je refuse de mettre la vie des autres en danger, simplement pour mon propre intérêt personnelle. Je suis donc condamné à vivre avec Kay jusqu’à ce qu’il finisse par abandonner. Il n’y a pas d’autre option de toute façon.

-« Enfin bon …. C’est sans importance. Il finira bien par en avoir marre de moi. Toi en revanche, commençais je avant de le tirer à moi tendrement, je n’ai pas envie de te soûler avec mes histoires. » D’un geste de la main, je viens alors caresser délicatement sa joue. Inutile de plomber l’ambiance plus qu’elle ne l’a déjà été. D’autant plus que Tetsuya doit avoir suffisamment de problème à gérer que pour en plus entendre les miens.


   
Code by Sleepy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Lun 30 Oct - 16:07


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

Qu’elle ne parvienne pas à le prononcer à voix haute était la plus évidente des réponses que Yeon Ju aurait pu lui donner. Tetsuya ignorait si elle avait conscience de ses sentiments ou non, toutefois réagir ainsi signifiait forcément qu’elle l’aimait encore. Lorsqu’on y songeait, n’était-ce pas étrange d’avoir ce genre de discussion avec son amant ? Pourtant, il n’éprouvait pas la moindre once de jalousie... Il la comprenait et tout ce qu’il désirait était qu’elle soit rassurée. Il tenait à elle, autant qu’il tenait aux autres cependant si elle le laissait parce qu’elle avait rencontré l’homme de sa vie, ce n’était pas son rôle de la retenir et de l’obliger à rester au sein d’une relation plus que néfaste et destructrices. Hors, il mentirait s’il déclarait que ça ne lui ferait rien... Parce que, évidemment, il aurait toujours l’opportunité d’aller voir ailleurs, que cette jeune femme n’était pas la seule avec qui il partageait de bons moments toutefois ça n’effaçait pas les instants qu’ils avaient échangé tous les deux. Mais, il se connaissait assez, il passerait sûrement vite à autre chose... A moins que. La vérité était qu’il ignorait ce qui arriverait si tous deux ne se voyaient plus. Il n’y avait jamais vraiment réfléchi cependant c’était vrai que, comparé à la grande majorité des individus, sa peur la plus profonde était loin d’être stupide. Il était effrayé de la solitude, il était effrayé à l’idée de se retrouver seul et d’être laissé de côté. S’ils disparaissaient tous un par un, Tetsuya ne savait pas ce qu’il deviendrait, il suffoquerait, ça l’oppresserait et il ne se souviendrait même plus ce que c’était de respirer. Depuis sa plus tendre enfance, il avait toujours été entouré... Certaines personnes avaient disparu de son existence néanmoins d’autres y étaient rentrés, laissant des marques importantes dans le creux de son âme. Probablement qu’il s’attachait trop vite, ça aussi il en avait conscience, toutefois il n’était pas comme sa vis-à-vis. Parfois il aimerait être plus fort, plus courageux, et avoir l’audace d’éloigner chaque nouvel personne qui tentait de s’immiscer dans son existence cependant il n’y parvenait pas. Lui était d’ailleurs plutôt son contraire. Elle construisait des barrières afin de bloquer le passage à quiconque espérait entrer dans sa vie. Lui ouvrait très grands les bras pour accueillir chacun d’entre eux.

Et dans le fond, une partie de lui se retrouvait peinée de la réaction de la demoiselle. Pas pour lui, mais plus pour elle qui devait souffrir à se comporter de la sorte. Personne n’aimait la solitude... Bien qu’il ne l’ait jamais réellement connu, il se doutait qu’être seul n’était pas quelque chose qu’on était censé apprécier. Avoir des amis, des amours, des amants, étaient ce qui nous rendaient plus vivant non ? Alors, ça devait la blesser, ça devait compresser durement son coeur de rejeter les personnes qu’elle aime et d’un certain point de vue, c’était triste. Malheureusement, il ignorait ce que la jeune femme avait traversé pour être ainsi, qu’est-ce qu’elle craignait le plus pour vouloir à ce point contourner l’attachement ?

Ses phalanges n’avaient pas quitté ses cheveux, les lui choyant avec une douceur inouïe tandis qu’il l’écoutait attentivement, ne manquant pas de relever subitement son regard en sa direction quand elle mentionna avoir dit à ce garçon avoir déjà quelqu’un dans sa vie. Hors, il était resté silencieux, refusant de l’interrompre dans ses explications et une tendre esquisse étira ses lèvres tandis qu’il penchait légèrement son visage afin d’apprécier un peu plus ses caresses que sa vis-à-vis accordait à sa joue.

- Tu ne me soûles jamais avec tes histoires, Lui confia le garçon sans détacher ses prunelles des siennes, Si tu as besoin de ne parler, tu ne dois pas hésiter.

Il n’était ici que pour coucher avec elle. Il n’était pas ce genre d’homme qui ne cherchait qu’à satisfaire ses plaisirs personnels puis s’en aller. Tout ce qu’il cherchait était de la compagnie, de l’affection, quelqu’un à qui parler, quelqu’un avec qui passer un agréable moment. Ce n’était pas grave s’ils ne faisaient rien. Yeon Ju était une personne précieuse à ses yeux, il se devait d’en prendre soin et la chérir comme toute femme méritait d’être chérie. Lui souriant de plus bel, ses doigts se faufilèrent sur sa joue, la lui câlinant tendrement à l’aide de son pouce avant qu’il ne reprenne la parole :

- Tu sais, tu es celle qui finira blessée en agissant ainsi... Je veux dire, je comprends ce que tu peux ressentir mais à fuir tout le temps comme ça, tu dois en souffrir non ?

La lueur dans ses pupilles reflétaient à quel point il s’en faisait pour elle, à quel point lui ne désirait que son bonheur et non pas de la voir se morfondre la sorte. La raison pour laquelle, sans hésiter, il s’était rapproché un peu plus de la jeune femme avant que ses bras ne viennent délicatement encercler ses épaules et l’enlacer. C’était une manière comme une autre de lui faire comprendre que quoi qu’elle décide, lui serait là.

- Je suis sur qu’un jour ou l’autre, tu y arriveras. Mais en attendant, je compte sur toi pour ne pas trop te surmener d’accord ?

Même si elle n’était pas capable de le voir, le sourire que Tetsuya avait esquissé elle avait du le ressentir au travers du ton chaleureux qu’il avait employé. Naturellement ses phalanges étaient remontés dans sa chevelure, ne cessant jamais de la lui caresser avec douceur alors qu’il espérait sincèrement que ses gestes la réconfortaient ne serait-ce qu’un petit peu.


   
Code by Sleepy



_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Oh Yeon Ju

avatar

That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   Dim 5 Nov - 14:06


   

   
"Softness, tenderness and big hug"

   
Amour et amitié, c'est la nuit et le jour.- Jules Renard

   
   

 La solitude est douloureuse, c’est un fait. Il m’arrive parfois même de ne plus le supporter, de souffrir de l’absence de ses gens que j’ai choisi délibérément d’exclure de ma vie. Alors de temps à autre, le soir, quand je suis seule dans mon lit, je laisse mes larmes couler dans l’obscurité. Seule la nuit est témoins de ce spectacle et garde pour secret la faiblesse de mon cœur. Durant ses instants, j’ai envie de tout laisser tomber, d’envoyer aux oubliettes les promesses que je me suis faites. Seulement à chaque fois que je songe à reprendre une vie normale, le visage mourant de mon petit ami et de celui de ma meilleure amie me revient violemment en mémoire. Le sang, la mort, la douleur de la perte d’un être cher …. Ce sont finalement des souffrances bien pires que la solitude. Alors comme à chaque fois, je finis par reprendre ma froideur habituelle et reprends le cours de ma vie avec courage.

-«  Avec ou sans cela, je suis déjà une personne blessée … »

Tetsuya pense pouvoir comprendre, seulement jamais il ne pourra réellement savoir la douleur que je peux éprouver à chaque instant. Jamais il ne pourra ressentir ce que je ressens principalement parce que je ne lui ai jamais avoué mon passé. Cette nuit ne fera d’ailleurs pas exceptions, puisque blottie dans ses bras je préfère garder le silence en profitant de ses douces caresses.

-«  Me surmener moi ? Tu sais bien que c’est impossible » lâchais-je finalement dans un souffle avant de le gratifier d’un sourire qui s’esquissa dans le creux de son cou. Mon amant me connait, il sait que je ne suis pas bien différent de sa femme. Bien que les raisons soient différentes, nous passons toutes les deux nos vies sur notre lieu de travail. Si je ne faisais pas cela, je me sentirais impuissante face à la maladie dégénérative de ma mère. La voir mourir à petit feu un peu plus chaque jour est douloureux voilà pourquoi je préfère me plonger dans le travail pour ne pas trop y penser.

-«  Merci …. » Bien que je ne le considère pas comme un ami ou une personne proche, Tetsuya restera toujours une personne particulière pour moi. Mon amant, mon confident peut import comme il se voit, pour moi, il restera toujours une personne qui part son simple sourire arrive à me redonner la force d’avancer. Pouvoir discuter de mes tourments avec lui m’a permis comme à chaque fois de me libérer d’un poids, même si ce n’est que pour quelques heures.

-« Ça m’a fait du bien de te parler »

Ce n’est pas pour rien que machinalement, j’avais composé son numéro peu de temps avant notre rencontre nocturne.  Son prénom est gravé inconsciemment dans mon cerveau à côté du mot apaisement. Je ne suis même pas certaine qu’il se rendre compte du bien fou que cela me fait de passer ce genre de moment en sa compagnie. J’espère simplement, que j’arrive au moins à lui procurer autant de bonheur qu’il arrive à me donner durant nos frasques nocturnes.

En guise de remerciement, je me redresse alors et pose délicatement mes lèvres sur les siennes. Je sais qu’il souffre également mais qu’il n’aime pas en parler. Plutôt que de le forcer à mettre des mots sur la douleur qu’il peut ressentir en l’absence de sa femme, je préfère donc l’inonder de caresse et de baiser durant le reste de la soirée.


   
Code by Sleepy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya   



Revenir en haut Aller en bas
 

Softness, tenderness and big hug || Ft. Tetsuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tetsuya Toyoda - Undercurrent
» Asao Takamori et Tetsuya Chiba - Ashita no Joe T1
» Ashita no Joe - Tetsuya Chiba & Asao Takamori
» [Gensou] Tetsuya Nomura
» Yamaha TZM 250 Nescafé modèle 1992 - Tetsuya Harada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Tanayama-