AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 20:47



Lim
Saejin

saejin a eu la chance de naître avec un bon métabolisme, ainsi, quoiqu’elle mange, elle ne prend pas de poids. sous ses allures de petites filles parfois modèle, saejin obéit quand ça lui chante. en effet, si elle acquiesce toujours aux montagnes de restriction de ses frères, elle arrive toujours à échapper à quelques unes d’une façon ou d’une autre. si elle adore la nourriture luxueuse comme le foie gras poêlé ou encore les sushis et la viande, son péché mignon reste cependant son bol de céréales chaque matin. il lui arrive souvent de s’en refaire un à n’importe quel heure de la journée lorsqu’elle a faim d’ailleurs.la jeune femme n’est encore jamais tombée amoureuse, et si elle a toujours adoré ce qui était à l’eau de rose dans les films… elle n’est jamais tombé pour aucun homme, aussi romantique soit-il. en même temps, vu le level de ses frères, on comprend que la demoiselle fasse sa difficile.petite, elle voulait devenir médecin. elle pensait qu’ainsi elle pourrait trouver le remède empêchant les rechutes de nobu. elle a changé d’avis en cours de route. après tout, elle ne voulait pas qu’il ait le poids du choix de ses études sur la conscience. et puis, elle sait plus que n’importe qui qu’il aspire à être traité comme quelqu’un de normal. c’est une amoureuse de l’océan. elle aimerait être aussi libre et caractérielle que les flots. pouvoir voguer jusqu’au bout du monde et découvrir ce que révèle les tréfonds de cette grande bleue. dans son ancienne demeure, elle possédait d’ailleurs un aquarium immense devant lequel elle rêvassait souvent. elle a obtenu son permis de conduire de justesse, même si depuis, les fois où elle a conduit doivent se compter sur les doigts d’une main. en même temps, lorsqu’on possède un chauffeur et que nos frères seraient presque capable de nous conduire n’importe où pour vérifier qu’il n’y a pas d’hommes… on comprend. sa mère étant une grande adoratrice des fleurs, elle lui a légué sa passion et son savoir. ainsi, elle connaît la signification de la plupart, et adore en recevoir. les seuls hommes pour lesquels son cœur balance, ce sont les idoles coréennes. chanteurs comme acteurs, elle pourra vous faire une liste aussi grande qu’un papier peint des “hommes de sa vie”. la beauté de son visage a déjà servi à des fins monétaires, et aujourd’hui encore c’est le cas. si au début son père avait décidé d’utiliser l’image de sa fille pour promouvoir la maroquinerie de la société kudo, aujourd’hui elle est devenue l’égérie de la branche qu’il a ouvert pour elle : les cosmétiques. très expressive sans le vouloir, il est aisé de savoir ce qu’elle pense rien qu’en la regardant. ainsi, il est difficile pour elle de mentir, comme de cacher sa gêne par exemple, ou sa jalousie.son visage devenu connu, plusieurs sociétés ont tenté de l’engager, mais elle est toujours restée fidèle à sa famille. même s’ils n’ont pas le même sang, ils emplissent son cœur, et jamais elle n’a pensé à faire ce travail pour qui que ce soit d’autre.

Carte d'identité

Lieu de naissance : Séoul, ses parents étant coréens.
Date de naissance : 01/01/1995, autant dire qu’on a réellement débouché le champagne à sa naissance.
ge : 22 ans, bientôt 23.
Nationalité/origines : ses parents étant purement coréens et étant née à Séoul, il va de soit qu’elle est coréenne. et même si elle habite le Japon depuis ses huit ans, elle n’a jamais pensé à changer de nationalité. elle est une Kudo dans l’âme, mais elle aime son père biologique plus que tout également et ses racines.
Métier/etudes : mannequin et égérie dans la branche des cosmétiques, elle étudie en parallèle à l’université. artiste dans l’âme, elle s’oriente plus vers la photographie, aimant être à la fois devant et derrière l’appareil photo.
Situation amoureuse : à la fois célibataire et mariée à quantité de star coréennes dans ses rêves. autrement dit, sa vie amoureuse est rythmée par leur passage à la télé.
Orientation sexuelle : purement hétérosexuelle, elle n’a même jamais pensé à regarder une femme autrement.
Groupe : Chasing rainbow
Signe(s) distinctif(s) : son visage étant affiché un peu partout, il n’est pas compliqué de la reconnaître. aucun tatouage ne macule encore sa peau, sa tâche de naissance est cachée derrière son oreille droite, et il lui arrive parfois de porter l’alliance de son défunt père glissée  dans une chaîne autour de son cou.
Célébrité : kim jennie (jennie ; blackpink)


à l’écoute imprudente justenaïve sincère bornée amicalejoueuseenjouéejalouseadorablelégèrement rebellechaleureusepossessiveéblouissantesensibledynamiqueinsouciantecompliceperverse malgré ellepassionnée

Histoire

« Papa... ? » Les yeux écarquillés par la silhouette de mon paternel étalé au sol, je m'approchais à petits pas avant de le secouer doucement, comme pour vérifier qu'il ne dormait pas. J'élevais alors la voix pour appeler ma mère, comme d'accoutumé. Déjà petite, j'avais l'habitude que des choses anormales comme celles-ci se produisent. Sa santé n'était pas au top m'avait-on dit, mais rien de grave. Alors au fil du temps, je m'y étais habituée, stressant de moins en moins, n'ayant plus autant peur. C'était normal après tout, n'est-ce pas ? Il suffisait de l'envoyer dans ce bâtiment magique nommé hôpital pour l'y faire soigner, et il revenait comme neuf. Ou presque. Je n'avais pas compris qu'un jour... Les soins ne suffiraient plus. Qu'un jour, je ne le reverrais plus. Ma mère tentait de paraître calme à chaque fois, pour moi. Pour me donner confiance et continuer à y croire. Pourtant, c'était bel et bien une inquiétude féroce qui perçait à travers ses pupilles d'onyx cette fois là. La surface de son âme d'habitude si lisse était devenue tempétueuse, comme annonciatrice de la suite des événements. Et sûrement qu'au fond, elle savait. Elle avait toujours su, que la fin était proche.

Je me souviens encore de l'expression du docteur lorsqu'il était sorti de la salle d'opération. « Je suis désolé. » Il n'avait pas pu aller plus loin, car à son tour, ma mère s'était effondré. Et moi j'étais restée là, sans bouger, ne sachant pas où était mon père, ne comprenant pas ce qui arrivait à ma mère ni la cause de ses larmes passées. Tomber dans les pommes était-il contagieux ? Je n'en savais rien. Je n'en avais pas la moindre idée. Mais tandis qu'elle aussi était emmenée sur un brancard, pour la première fois de ma vie, j'étais seule à attendre leur retour. Seule à attendre que ce fameux hôpital ne me les rende. Une infirmière finit par se rappeler que j'existais, mais je ne la voyais ni ne l'entendais, mes pupilles fixées dans la direction où avait été emmenée ma génitrice. Je me souviens seulement avoir été prise par la main et emmenée jusqu'à une chambre où elle se trouvait, alitée. Les appareils étaient semblables à des engins de torture, le tube qui lui rentrait dans le bras me faisait peur et... Elle ne se réveillait pas, même quand je l'appelais. Il fallait lui laisser du repos. C'est ce qu'on ne cessait de me répéter. Mais si elle dormait trop longtemps, qui allait venir chercher papa à la sortie ? Assise sur ce tabouret trop grand dont mes pieds ne touchaient même pas le sol, seule face à une situation qui me dépassait, je m'accrochais à la main d'une mère qui n'était la que physiquement. L'attente fut la plus dure. Quant au réveil... Je ne m'en souviens pas. Moment effacé volontairement ou involontairement de ma mémoire, comme pour échapper à la douleur d'un décès que je ne savais pas. Je ne me rappelle plus à quel moment j'ai compris exactement qu'il ne reviendrait pas. Avant son réveil, à ses mots... Ou même à la sortie de l'hôpital. Tout ce dont je me souviens, c'est que lorsqu'Ahjussi vint nous chercher en voiture et que nous rentrèrent sans papa, quelque chose se brisa en moi. Je n'ai pas pleuré, du moins je ne crois pas. Comme si ça rendait les choses moins réelles. Comme si ça pouvait donner de la force à une femme déjà à bout et incapable en cet instant de s'occuper de moi. Pourtant, quand je passais le pas de la porte d'une maison dans lequel il ne serait plus jamais, c'est comme si un déclic s'activa. Et je pleurais. Et je criais. On venait de me voler mon père. Son sourire, ses bras, son réconfort... Il avait disparu dans un bâtiment blanc. J'avais six ans. Et aujourd'hui encore, je regrette de ne pas avoir pu lui dire au revoir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Il a été moins réticent au traitement, aujourd'hui ? » Levant la tête vers l'homme qui me faisait face, je l'hoche doucement, ma frange se balançant au gré de mes mouvements. Il m'avait été présenté comme mon nouveau père récemment, et s'il était d'une gentillesse sans borne avec moi, me traitant telle une princesse, j'avais du mal à le voir comme tel pour l'instant. Il était quelqu'un que j'appréciais, beaucoup. Pourtant j'avais l'impression qu'en l'acceptant, je trahirai mon ancien père. Était-ce normal d'en avoir plusieurs dans une vie ? Après tout, mes nouveaux frères avaient bien gagné une nouvelle mère en même temps. Le voyant soupirer de soulagement face à ma réponse, un sourire se dessina sur mes lèvres fines, heureuse de voir la joie percer un regard aussi fatigué que le sien. Peut être parce que je ne comprenais que trop bien ce sentiment. Celui de voir l'un de ses proches rendu par cet immeuble dont les propriétés magiques semblaient désormais pour moi déficientes. Alors ma main vint chercher la sienne, lentement, et je la serrais, comme si cela pouvait apaiser un tant soit peu ses tourments. Il n'avait plus de soucis à se faire désormais, je veillais sur Nobu en silence.

J'aurais du le détester pour être si peu assidu face à sa santé, sa survie en dépendant. Sûrement ai-je pensé une fois que c'était injuste que lui vive alors qu'il ne le voulait visiblement pas. Pourtant, plus le temps passait, moins j'étais capable de lui tourner le dos. Il me détestait, comme son frère jumeau. Mais je m'en fichais. Qu'importe au fond ? Je ne faisais pas ça pour qu'il m'aime. « Il a laissé faire l'infirmière et n'a rien omis. » Je refusais de laisser partir quelqu'un d'autre. Au fil du temps, plus qu'une satisfaction personnelle, c'était devenu un besoin. Je voulais faire rire ce sourire éteint, rallumer la flamme d'espoir dans ces yeux vides et transformer cet éclat de colère en quelque chose de plus beau. Il était mon frère, non ? Alors lui aussi avait le droit à la santé et au bonheur. Je me souviens encore de la première fois où il m'adressa vraiment la parole. Sur le coup je restais figée de stupeur et ne dit mot, me contentant de sourire de toutes mes dents, comme si c'était la réponse qu'il attendait. Celle d'une idiote. Pourtant, une fois réfugiée dans ma chambre à l'abris des regards, je pleurais. Ce n'était pas que le soulagement. J'avais juste... Pour la première fois l'impression d'appartenir réellement à cette maison. Alors je revins le voir dans sa chambre, chaque jour, avec ou sans sa permission. Allant jusqu'à lui lire des histoires qu'il ne voulait sûrement pas le soir, le dessinant en cachette et lui racontant les bêtises du personnel de la maison, dans l'espoir de voir l'esquisse d'un sourire sur son minois. C'était con de ma part et sûrement étais-je envahissante. Pourtant jamais il ne me repoussa vraiment. A l'époque, je fis le vœu de devenir médecin. Pour que jamais plus personne ne me soit dérober. Pour que plus jamais personne ne meurt sous mes yeux. J'étais persuadée que moi j'arriverai à le sauver, que la rechute n'existerait plus avec mes soins. La plus grande des magies était celle de l'amour, c'était ce que disait ma maman. Alors je décidais de l'aimer un peu plus chaque jour, donnant à lui et Akira toute mon attention. Nous ne partagions peut être pas le même sang, et pourtant... Rien ne pouvait se mettre entre nous. Mes frères devinrent rapidement la clé de mon existence, et au fil du temps, je devins celle qu'ils protégèrent des autres, me choyant à outrance. Mais je ne disais pas non, après tout, j'adorais avoir toute leur attention. De toute façon, je l'avais décidé et maintes fois répété : plus tard, je me marierai à eux pour que jamais, nous ne soyons séparés. Mais l'enfance est insouciante, et les rêves éphémères. Si j'avais su que tout volerait en éclats...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Pardon ? » Pourquoi les bonnes choses ont-elles toujours une fin ? Pourquoi le bonheur a-t-il une durée limitée sur cette Terre ? Pourquoi cela avait-il dû arriver ? Était-ce vraiment la bonne question ? Au final, celle que je voulais le plus poser, je n'osais pas. Pourquoi était-il parti ? Pourquoi nous avait-il laissé seuls ? Voulait-il à ce point mourir pour s'engager dans l'armée ? Ce n'était pas de simples exercices de routine... Une guerre avait commencé. Mais je ne savais même pas s'il avait été envoyé au front ou non, ni où il se trouvait. A vrai dire, il ne m'avait pas dit au revoir, comme si je n'avais rien représenté à ses yeux. Je le détestais. Et je voulais me convaincre qu'il ne représentait plus rien pour moi non plus. Sauf que contrairement à lui, je fus incapable de la tourner, cette page. D'oublier son sourire espiègle, de dire adieu à ce regard sauvage, d'effacer ce dos large et rassurant. Il était une partie de moi, l'un des deux seuls hommes que j'avais jamais aimé autant. Alors pourquoi t'étais-tu enfuit loin de moi, Akira ? La vie à nos côtés te pesait-elle autant ? Ou avais-tu à ce point besoin de liberté ? Aujourd'hui encore, je ne connais pas la réponse. Comme je ne sais toujours pas plus, si oui ou non tu es vivant.

Je me mis à lui écrire des lettres, chaque semaine, ne sachant pas plus si elles lui parviendraient ou non. Espoir futile de ma part, sœur égoïste qui ne voulait pas lâcher un frère qu'elle avait trop aimé. Même une fois que j'eu déménager sur l'île pour suivre mon deuxième frère et la volonté de mon père, je continuais de penser à lui. Parfois je m'en voulais même de sourire et d'être sur cette île idyllique alors que lui devait affronter la mort chaque jour. Seulement, je n'y pouvais rien. C'était son choix, et j'avais fait les miens. « On va reprendre la séance. » Hochant la tête vivement, je me préparai à redevenir professionnelle. Alors j'effaçais l'espace d'un instant la peine et le sentiment d'abandon pour ne me concentrer que sur l'instant présent. On m'avait apprit à profiter de la vie et ses trésors. Car jamais on ne rattraperait le temps perdu. Qu'il fallait être heureuse aussi, qu'importe la tournure des événements. Peut être aussi qu'en restant la même... Je finirais par lui manquer, qui sait ? J'étais une femme qui avait toujours ses yeux d'enfant et était incapable d'arrêter d'espérer. Son départ m'avait fait devenir un brin plus rebelle sûrement, et ce pauvre Nobu devait parfois s'arracher les cheveux mais... Je savais me faire pardonner. Alors je continuais à exister, dans l'attente d'une heureuse nouvelle... Me refusant d'imaginer qu'elle puisse être mauvaise. Après tout, il était mon frère. Le plus beau, le plus vaillant, le plus fort... Il était impossible qu'il perde. Un léger sourire fier orna mes lèvres et se dépeint sur la photo prise, trace de son passage dans mon esprit. Et je ris, en voyant le cliché. La vie n'est pas toujours ce qu'on attend, des imprévus arrivent, des surprises aussi, et on est jamais assez prêt pour les affronter. Pourtant, tant qu'on est ensemble, tant qu'on est aimé... On peut tout surmonter. Alors je vis, qu'importe le prix. Le regard vers l'horizon, une main tenant fermement celle de mon frère... On se comprend. On attend. Un miracle, un retour... Une nouvelle. Tout et n'importe quoi à la fois. Car rêver, c'est exister. Alors je rêve. Je rêve qu'un jour Nobu n'ait plus le poids du futur de la société. Je rêve qu'Akira se décide enfin à rentrer. Je rêve qu'enfin la guerre se termine et l'espoir s'insinue dans ces corps asséchés. Je rêve d'un avenir meilleur où je pourrais déployer mes ailes et voler. Pouvez-vous me le donner ?


Pseudo : Muse
ge : 21 ans
Présence : quotidienne au possible, même si mon année de cours est assez chaude ;;;; en tout cas, à partir de janvier, je serais beaaaucoup plus présente :3
Un petit mot ? : j'ai trouvé le forum grâce à michi, et il est super ** je suis tombée amoureuse du contexte ♡


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Kudo Shinobu

avatar

That's my job : Homme d'affaire en formation
That's where I live : Nikkou
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 20:49

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
MA PETITE SOEUR D'AMOUR :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove: :**: :yeuxlove:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Ito Shunsuke

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 20:51

:oo:
je viens éditer petit amour. imagine la misère que je vais te faire une fois validé ://
je vais te donner l'amour que personne ne peut te donner... tu vas être la femme de ma vie. je ne verrais que toi, je vais te chérir. tu vas devenir ma vie en peu de temps :yeuxlove: :yeuxlove: :yeuxlove:
alors dépêche moi de finir sa fiche pour qu'on soit ensemble le plus vite possible :hug:
je t'aime :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 20:56

Bienvenuuuuuuuuuuue :inluv:
Michi ramène plein de monde dis donc o: mais bon, soyons honnêtes, j'vais pas m'en plaindre  :malin:
Bon courage pour ta fiche ! La madame sur l'avatar est bien choupette ** (je ne la connais pas par contre)(c'est probablement la phrase que je vais dire sur chaque présentation jpp)
N'hésite pas à nous mp si tu as le moindre souci ou la moindre question :heart:



_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Kay

avatar

That's my job : Informaticien
That's where I live : Tanayama
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:06

Merci de jouer mes faiblesses pour pas que je craque pour un DC :yes:

Bienvenue avec la jolie Jennie cutie :hug:

Courage pour la fichette, j'espère que tu t'amuseras bien sur bb :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:16

Heyyyy bienvenue *donne des cookies* :choco: :choco: :choco:
Amuse toi bien parmi nous et surtout courage pour ta fiche
Au plaisir de te recroiser dans les rues de cette ville par la suite :kittyhappy:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:21

shin, shun, kei, kay... puis deux murakami... ON CHERCHE A M EMBROUILLER ICI  :kittyshock: arrêtez de faire des prénoms similaires nom de diou u.u

nobu + je t'ai manqué ? :kittycute:

shun + c'est tout ? :kittyshock: je suis déçue :/
AAAAAH un edit, je préfère :malin: c'est beaucoup mieux comme ça :**:
toi, me faire la misère ? c'est moi qui vais te faire la misère, t'as cru :/ de toute façon, t'as intérêt de m'aimer et me chérir plus que ta vie, parce que sinon t'as deux frangins qui vont te tomber sur le coin du bec :kitty:
j'essaie de me dépêcher, promis, et moi aussi je t'aime :kittycute: :kittycute: :kittycute:

kei + merciiii :heart:
et oui, michi a le don de faire craquer masse de monde, pour ça qu'on l'appelle lucifer cette rapace :kitty: l'avatar c'est Jennie des Blackpink, elle est plutôt connue, même si elle a débuté y a pas super longtemps XD en tout cas merci beaucoup :kittycute: je n'hésiterai pas à vous spam :exciterlove:

kay + mais de rien, ce fut un plaisir :malin: et merci à toi :kittycute:

emi + héhé, thaaanks ! :kittycute: //attrape un cookie :inluv:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Oh Yeon Ju

avatar

That's my job : Médecin
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:28

C'est vrai qu'en y réfléchissant y a vraiment de quoi confondre avec tous ces prénoms du même genre XD Après pour Kay et Emi c'est des frères et soeurs comme ça tu situes.

PS: Je suis Emi ( c'est mon autre compte)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:35

oui j'avais compris pour Kay et Emi, mais l’enchaînement était tellement improbable entre tous ces prénoms puis ces deux noms que... je me suis tapée une barre XDDD

magnifique sous tes deux comptes donc :kittycute:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 21:41

Je vais me faire taper je flood >.<
promis les Admin après je suis sage

C'est vrai que l'ordre est digne du pure destin. Les astres étaient alignés pour t'embrouiller le cerveaux xD Enfin bref, sur ce encore une fois courage pour la suite et hâte de lire tous ça :love:

EDIT: je love tes gifs de signature **


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Mar 26 Sep - 22:27

mooooh, mais c'est pas bien grave, tu souhaites la bienvenue gentiment :kitty:
mais grave, ce fo voulait m'emmêler les pinceaux, moi je dis, il y a complot ! :kittyshock: encore merci pour tout et... t'as vu, ces gifs sont une pure merveille !!! :kittycute: (enfin Jennie est une merveille tout court mais well <<)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Tôda Ichiro
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Officier de police judiciaire
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Jeu 28 Sep - 2:03

Ce flood de fifou plus rien ne va par ici ahlalala !  :malin:

Moi j'aime quand vous flooder, je peux utiliser mon gif #meurs

Sinon à part ma bêtise :emo:, j'ai pas encore eu le temps de venir ici so bienvenuuuuuuuuuuue :inluv: :heart: c'est cool tout ce monde qui débarque fufu !! Et aussi happy vraiment que le contexte te plaise :heart:

Courage pour ta fichette en tout cas ! :hero: et si tu as des questions, promis on ne mord pas :luv:

amuse-toi bien parmi nous !! :**: :youpi:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Sam 7 Oct - 21:24

MDRRRRRRR CE GIF JPP

merci beaucoup, et oui, michi a embarqué toute la bande :kitty:
je n'hésiterai pas, je vais me bouger le cul, et je m'amuserai à coup sur :kittycute: d'ailleurs, je viens de voir... :kittyshock: est ce que je pourrais avoir un petit délais ? j'ai été totalement débordée et je n'avais pas vu que le temps passait aussi rapidement :sorry:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Sam 7 Oct - 21:37

Oui oui bien sûr tu peux avoir un délai !  :heart:
7 jours, ça irait ou il te faudrait un peu plus ?



_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Dim 8 Oct - 10:13

c'est parfait :kitty: merci beaucoup :kittycute:
j'essaie de faire au plus vite, si j'ai le temps je pourrais finir très rapidement, c'est juste question d'organisation, pour pas être supprimée bêtement :sorry:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Dim 8 Oct - 10:30

Y a pas de soucis !
Courage en tout cas :hug2:



_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Lim Saejin

avatar

♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Dim 15 Oct - 17:41

merciiiii, j'ai pu finir dans les temps, comme prévu :kittycute:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   Dim 15 Oct - 18:04

Mawwww ton histoire est triste mais tellement cute en même temps. Je sais pas comment expliquer XD mais j'adore en tout cas !! J'aime beaucoup ta manière d'écrire aussi (tout le monde a trop une belle plume jpp)
J'espère qu'elle retrouvera son frère ! Et j'ai hâte de la voir évoluer en rp. Elle est tellement chou  :heart:  :heart:
Amuse-toi bien !


© blend & every


Tu es validé(e) !



Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship et n'hésite pas à venir recenser ton métier De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
©️ _Viviie.





_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.   



Revenir en haut Aller en bas
 

lim saejin + le bonheur aux lèvres, un peu naïvement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oiseau bleu du bonheur
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-