AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Murakami Emi ~ Shattered Dancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 17:03



Murakami
Emi
Elle a un air très hautain et supérieure qui en agace plus d’un mais au fond elle a un cœur gros comme ça \o/ Elle adore le gout de la fraise par-dessus tout   C’est une fanatique de glace en tous genre Ça lui arrive de changer régulièrement de couleur de cheveux Elle a un frère qu’elle aime par-dessus toutEn privée elle peut être très enfantine, adorable et à croquer Trilingues, elle parle parfaitement l’anglais, le japonais et le coréen Danser était son plus grand plaisir et défouloir Elle est toujours la première à faire la fête jusqu’au bout de la nuit Elle déteste pleurer devant les autres et se mord la lèvres quand c’est sur le point d’arriver On la surnomme Mimi +++

Carte d'identité

Lieu de naissance : Tokyo, Japon
Date de naissance : 11 juillet 1991
Âge : 26 ans
Nationalité/origines : Japonaise / Coréenne et japonaise
Métier/etudes : Serveuse
Situation amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : Lost soul
Signe(s) distinctif(s) : Possède un tatouage entre les omoplates (My brother is the heart that Keeps me alive) et a égallement un tatouage en forme de croix sur l’intérieure du bras gauche
Célébrité : Kim Hyuna



Directe Hardie IntelligenteObservatrice Attentionné Aimante FêtardeTorturée Fleur bleu Froide Défaitiste
Histoire

Bon, je pense que je ne peux pas y couper …. Si ? Non… C’est bien ce qu’il me semblait. Cependant, je tiens à vous prévenir d’avance que ma vie est tout ce qui est de plus normal. Du moins avant que tous ceci n’arrive ….

Comme n’importe quelle petite fille je suis donc née d’un père et d’une mère aimant un 11 juillet 1991 à Tokyo. La seule différence que j’ai peut-être avec votre famille, c’est que mon père et ma mère étaient de grand politicien très reconnu dans le monde entier.

Je sais ce que vous allez me dire, vous pensez certainement que naître dans une famille ancrée dans la politique est un enfer pour un enfant. Et je vous répondrais que vous avez probablement raison. Seulement, en naissant, j’ai eu la chance de déjà avoir un grand frère à mes côtés. Du coup, j’ai pu grandir naturellement sans trop de pression sur mes épaules.

D’accord, cette façon de penser est certainement très égoïste, mais je ne peux pas non plus changer le passer. C’est mon frère qui a irrité du lourd fardeau de la famille et pas moi, je ne vais pas m’en plaindre tout de même ? D’autant plus que mon frère ne m’en a jamais voulu d’être né après lui. Attention, je ne dis pas non plus qu’il n’a jamais voulu être le plus jeune de la famille. Je veux simplement dire que très vite mon frère m’a fait comprendre que je n’avais pas à m’en vouloir pour ma position dans la famille.

Comme je vous l’ai donc déjà dit, j’ai pu grandir sans avoir d’horribles responsabilités. Cependant, il ne faut pas croire que ma vie était pour autant toute rose. Vous devez certainement le savoir, quand on naît dans une famille de haut rang, on se doit d’avoir un certain prestige dans le moindre de nos mots et de nos gestes. Tout comme mon frère, je n’ai donc pas échappé au cours de bonne manière, de langage et j’en passe… Bon après je n’en suis pas morte, mais c’est ce qui me donne encore actuellement cet air hautain et supérieur que beaucoup de personnes me reprochent.

Pour le reste de mon enfance, je n’ai pas grande chose à vous confier d’autre, hormis le fait que non, je n’ai pas eu de cours à domicile. Sérieusement, tous les enfants de riches ne sont pas cloîtrés chez eux à tout prix, vous savez ? J’étais même une petite fille plutôt sociable qui se faisait assez facilement des amis, si vous voulez tous savoir. Et comme toute enfant j’avais même une passion dévorante qui me prenait tout mon temps libre. Certain avec le foot, d’autres la musique et moi, j’avais la danse.

Bon je vous l’accorde grâce à la fortune de ma famille, j’ai pu me permettre d’avoir les meilleurs professeurs qui existaient dans notre ancien monde. C’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai très vite gravi les échelons de la renommée. Bon, il ne faut tout de même pas oublier mes parents qui sans leur accord et leur soutient m’aurait très certainement enfermé dans ma chambre. Par chance, il voyait en mon talent, un nouveau moyen de se faire un nom et de gagner de l’argent. J’ai donc grandi entre mes cours de danse intensifs et mes cours obligatoires d’économie et de politique. J’étais vraiment destinée à devenir une grande danseuse et une grande politicienne si seulement du jour ou lendemain tout n’avait pas commencé à partir en vrille ….

À l’époque j’étais encore jeune et je ne comprenais pas encore bien la situation. Je me souviens cependant que mes parentes ont commencé à être de moins en moins présentes dans nos vies à mon frère et à mon moi. Horriblement pris dans leur travail, je sentais une tension s’installer peu à peu dans notre maison au fils de mois qui s’écoulait lentement. Et par la suite, je ne pouvais plus allumer la TV ou sorti de chez-moi sans entendre parler d’une puissante crise économique et politique qui arrivait tout droit sur le Japon. Je me souviens qu’à cette époque mes parents avaient même envisagé de retourner vivre en Corée, pays natal de ma mère. Seulement ce n’était pas bien mieux là-bas, nous n’avions donc pas d’autre choix que de faire face à cet épouvantable raz-de-marée de désespoir qui arrivait droit sur nous.

Après cela, tout est arrivé très vite. Les personnes pauvres sont tombées les premières, suivis assez rapidement par la classe moyenne. Une foule de gens en colère se trouvaient constamment dans les rues pour hurler leur colère et leur mécontentement. Des voitures étaient brûlées et très vite des attaques sur des personnes hautes placées ont vu le jour.

Dès cet instant, mon père nous a ordonné de rester cloîtrés à la maison. Cependant, c’était déjà trop tard… Notre famille était trop importante et bien trop mise en avant dans toute cette affaire pour que les gens nous laissent tranquilles …. Nous le savions tous ….

Nous avons toute de même réussi à vivre un mois … un mois avant qu’un soir des personnes mal intentionné arrive à rentrer de nuit dans notre propriété… Je me souviens encore de ce jour comme si c’était hier. Nous étions allés nous coucher assez tôt ce soir-là. Le début de la nuit avait été paisible jusqu’à ce que vers 2 heures du matin, je me fasse réveiller en sursaut par mon frère qui me suppliait d’ouvrir les yeux. Immédiatement, les hurlements de terreur de ma mère avaient gagné mes oreilles avant qu’un bruit sourd ne se fasse retentir dans toute la maison. Je pouvais lire dans les yeux de mon frère que cette fois-ci, c’était grave. Sans, donc, poser de questions, j’avais sauté de mon lit en essayant d’écouter la moindre indication qui pouvait arriver jusqu’à mon cerveau complètement paralysé par la peur.

En sortant de ma chambre, une épaisse fumée noire avait rapidement gagné mes poumons. Je pouvais voir au loin, les flammes lécher les murs et envahir tout sur leur passage. Nous devions rapidement sortir d’ici, si nous ne voulions pas finir brûlé vif. Seulement, en progressant dans la maison, j’entraperçus soudainement la silhouette de mon père qui fessait face à deux hommes armés. Sans réfléchir, j’avais alors couru dans sa direction tandis que mon frère me hurlait de revenir. Pour moi, à cet instant, il était tout bonnement impossible que je laisse mon père dans cet enfer.
Après ça, les évènements qui ont suivi sont assez flous dans ma tête. Je sais que je suis arrivée à la hauteur de mon père et que je me suis interposé devant lui pour éviter de lui prendre un coup. Après ça, c’est le trou noir, je me souviens seulement d’une extrême douleur au niveau de mes jambes ainsi que mon frère fessant barrière avec son corps pour me protéger tandis que le corps ensanglanté de mon père gisait à côté de moi.

À cet instant j’étais comme morte. Il m’était impossible de bouger ou bien encore même de crier. Mon cerveau se remit seulement en marche à l’instant même où j’avais senti le sang de mon frère couler sur moi. Mon regard horrifié s’était alors posé sur ses prunelles tandis qu’il m’ordonnait de m’en aller. Je me souviens alors lui avoir dit que je ne voulais pas l’abandonner.

-« Ne t’inquiète pas, je te retrouverais dehors », c’est la dernière chose qu’il m’a dit avant de se jeter sur nos agresseurs pour me donner une meilleure chance de m’enfuir.

Après ça, je ne sais pas comment je suis arrivée à sortir de chez-moi avec mes jambes en morceaux. La seule chose dont je me souviens, c’est qu’à mon réveil, j’étais sur un bateau direction l’île de Gensou. L’homme qui m’avait secouru m’a alors raconté qu’il m’avait retrouvée non loin de chez-moi en très mauvais état et que mes jambes avaient subi de lourds dégâts durant l’attaque due à la chute d’un objet lourd. Certains dégâts étaient même irrécupérables, puisqu’il m’avait annoncé à ce moment-là sans aucune forme de ménagement que je ne pourrais très certainement plus jamais marcher.
Peu de temps après, j’ai également appris que le corps sans vie de mon père et de ma mère avait été retrouvé. Tout naturellement, j’avais alors demandé des nouvelles de mon frère, mais personne n’avait entendu parler de lui. Pire encore, le médecin m’avait même certifié qu’il était très probablement mort comme le reste de ma famille.

À cet instant, tout mon monde s’était écroulé. Je n’avais plus rien. Plus d’argent, plus de maisons, plus d’identité, plus de jambes, plus de mères, plus de pères et ….. Plus de frères… L’espoir que j’avais de le retrouver en vie venait de se briser en mille morceaux …. Et avec cet espoir, la jeune fille que j’avais pu être s’était totalement envolée.

Après cela, il me fallut un long moment avant de me forcer à reprendre vie. Pendant des mois et des mois, j’avais refusé de manger. Jusqu’à ce qu’un beau jour je réalise que mon frère avait donné sa vie, par ma faute, pour que je vive la mienne. Donc, pour lui, je me devais de continuer à avancer. Je devais vivre la vie que lui n’aurait plus jamais l’occasion de vivre.

Aujourd’hui, j’essaye tant bien que mal d’avancer dans ce nouveau monde. Grâce à la rééducation, j’ai réussi à retrouver l’usage de mes jambes à 99 %. Les 1% qui manquent sont restés sous cette poutre avec tous mes espoirs d’un jour devenir une grande danseuse. Sans argent, ni objectif de vie, j’ai fini par prendre un travail de serveuse non loin des quartiers chaud de la ville. De toute manière, rien ne peut plus m’arriver à présent puisque je n’ai plus rien, sauf le souvenir de mon frère qui me pousse à continuer à avancer en gardant la tête hors de l’eau…


Pseudo : Keiko113
Âge : 25 ans
Présence : 7/7
Un petit mot ? : I love you Admin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Kay

avatar

That's my job : Informaticien
That's where I live : Tanayama
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 17:23

Rebienvenue avec Hyuna Bae... Avec my sister Emi :hug:

:keur: :keur: :keur:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 18:09

My brother *.*
I love Youuuuuuu ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 18:20

(re)bienvenuuuuuuuuuue :inluv:
La fiche est déjà toute complétée, c'est beau ;;
Contente que tu sois là en tout cas :hug2:



_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Murakami Emi

avatar

That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 18:23

Toi, toi, toiiiiiiii ♥️
Rohhhh et cet avatar, comment je l'aime, que de souvenir avec Tada :ily:

Attend, je me dois de remplir cette fiche en mode vitesse grand V pour pouvoir Rp avec vous non mais ho XD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Nishimura Kei
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Infirmier
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Lun 25 Sep - 18:46

T'es trop adorable jpp :heart: :heart:


© blend & every


Tu es validé(e) !


Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship. De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
©️ _Viviie.





_________________

more than you know ♒︎ Problem is, though, sooner or later, physical pain, it's... it's manageable. See, real pain is emotional pain. That is the kind of pain that lasts© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Sato Tetsuya
Admin ♦ Here for you

avatar

That's my job : Serveur au Kaizoku Paradise + Joueur de baseball
That's where I live : Juhei
Juste une photo de toi :
♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   Mar 26 Sep - 1:33

:heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:



_________________

Above the clouds
Hold me now, I need to feel You. Show me how to make it new again. There’s no one I can run to and nothing I could ever do. I’m nowhere if I’m here without You.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦♦♦
Contenu sponsorisé


♦♦♦

MessageSujet: Re: Murakami Emi ~ Shattered Dancer   



Revenir en haut Aller en bas
 

Murakami Emi ~ Shattered Dancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Murakami, Ryû] Kyoko
» [Murakami, Haruki] Saules aveugles, femme endormie
» [PSP/WII/PS2] Silent Hill; Shattered Memoris.
» MISO SOUP de Ryû Murakami
» 1Q84 (Tome 01) AVRIL - JUIN, de Haruki Murakami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-