AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Matsuyama Tôru
avatar


That's my job : Artiste à mes heures perdus, peinture principalement rien de bien extraordinaire
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Mer 14 Déc - 17:31


 
Matsuyama Tôru feat Miura Shohei

 
Qui je suis

+ Anecdotes +
Gosse de riche × Issu d'un famille sans aucun équilibre, il n'a pas conscience de la réalité × Habitué à être le leader × Collectionneur de femme × Ne connait pas l'amour × Suite à la crise il a tout perdu × Sa mère est partie après la chute de l'empire de son père × Son paternel lui s'est suicidé après avoir touché le fond × Aujourd'hui il est un paria et se cache de son ancien monde × Il garde espoir de pouvoir rebondir mais ne sait pas encore comment × Fait de la peinture, n'est pas très doué pour ça mais ça fait gagner un peu d'argent ×

passe ta souris si tu veux en savoir plus
Surnom: enfoiré ? sinon aucunAge: 27 ans et toutes ces dents (j'ai vérifié)Ville de naissance: TokyoMétier/études: plus ou moins artiste peintreOrientation sexuelle: hétéroSituation amoureuse: célibatardGroupe: lost souls
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Moi c'est Aline/Infinity.  et j'ai 26 ans. J'ai connu le forum grâce à une certaine Lauly. Mon personnage est un scénario et je n'ai rien à ajouté si ce n'est que je ne pouvais pas ne pas jouer Shohei ♥


en savoir un peu plus sur moi

 
+ Caractère

Hautain × Manipulateur × Egocentrique × Narcissique × Déconnecté de le réalité × Impulsif × Trop sur de lui × Brisé par la vie

+ Histoire

Quand on nait dans une famille riche comme la mienne, tout le monde croit que la vie est plus facile, plus belle, plus heureuse, comme si l'argent achetait le bonheur. J'imagine que pour les pauvres c'est un genre d'espoir qu'ils gardent au fond d'eux, pour se motiver à faire un boulot de merde qui rapporte une misère juste dans l'espoir que leur salaire les sauve de la pauvreté. Connerie !

Et non mesdames et messieurs l'argent n'achète pas le bonheur, pourtant il achète bien des choses, voir même des gens, mais le prix du bonheur est peut-être tout simplement trop élevé en tout cas malgré un compte en banque avec plein de chiffres je crois que je n'ai jamais connu le bonheur …

Ma vie a commencé à Tokyo, capitale nippone probablement la plus belle ville du monde, en tout cas elle a beaucoup à offrir. Mon père était un géant de l'imobillier avec des billes dans pas mal de domaines : bourse, nouvelles technologies, agroalimentaire, textile bref un vrai touche à tout qui l'a classé parmis les fortunes les plus importantes du Japon voir même d'Asie. Depuis gamin j'ai pris exemple sur mon père, il était mon modèle et à une certaine époque mon héro, mais ça c'est révolu. Je l'imitais dans tous ces gestes, dans sa façon de parler, de s'habiller, quand j'étais gosse ça amusait tout le monde, les amis de la famille trouvait ça mignon. Les choses ont changés à l'adolescence, dans le fond moi je n'avais pas changé, je continuais de faire tout comme mon paternel, le problème c'est que sous ces apparences d'homme d'affaire irréprochable c'était avant tout un salaud, mais puisqu'il était mon modèle … Notre plus grande différence c'était que lui cachait bien son jeu, tout le monde le prenait pour un homme parfait, poli, aimant et travailleur, mon cul ouai. C'était en réalité un homme à femme qui a trompé ma mère plus de fois que je n'ai pu le compter, qui a même eu des enfants illégitime mais quelques chèques ont permis d'éttoufé les scandales, qui ne se tuait pas à la tâche mais qui mettait la pression sur ces employés pour faire le boulot. Et si on parle de famille je suis au regret de vous annoncer que l'image de la belle famille Japonaise cachait en réalité des engueulades permanentes. Ma mère savait qui était mon père, elle lui reprochait ces infidèlités alors qu'elle aurait tout aussi bien pu le quitter, elle n'en avait simplement pas la force, après tout il était riche, c'est dans ce milieu là, les dessous de la vie dorée des Matsuyama que j'ai grandis. Dans mon esprit d'enfant, l'homme était le patron, le tout puissant qui avait le droit de faire ce qui lui plaisait du moment qu'il pouvait payer pour couvrir ces traces, et la femme était une pauvre créature sans dignité qui s'applatissait à la vu d'un gros billet. Ca fait moins rêvé d'un coup pas vrai ?

Vous comprendrez donc sans mal qu'à l'adolescence j'ai simplement reproduit le schéma que je connaissais, j'ai toujours eu une âme de leader, et les jeunes de l'école était tous à ma botte, je n'avais pas besoin d'être très fort à l'école, le minimum suffisait, j'achetais l'aide de mes camarades au besoin et eux étaient trop heureux que je leur parle pour refuser. Mais comme je l'ai dis plus haut, mon père et moi étions différent sur un point, avec les femmes contrairement à lui, je ne prétendais pas, j'assumais. Je n'avais aucun sentiment, je n'y croyais pas en même temps pour moi l'amour était un concept mythique plus qu'une réalité, mais toutes les filles que je fréquentais le savait, je ne me cachais pas d'être celui que j'étais mais le fait que j'avais autant de filles qui gravitaient autour de moi m'a simplement convaincu qu'elles étaient toutes idiotes et trop faciles à acheter. Vous devez me prendre pour un monstre, quelque part c'est peut-être vrai, mais je ne connaissais rien d'autre, pour moi c'était la normalité.

A la fin du lycée, mon père m'a acheté mon billet pour l'université, et si mes camarades n'étaient plus les mêmes j'ai vite repris le contrôle et instauré une fois encore ma supériorité. C'était presque trop simple mais ça m'allait très bien. J'ai aussi découvert à quel point les femmes étaient faibles. Au lycée je jouais dans la cours des gosses, c'était encore presque innocent, j'ai bien dit presque, mais là je passais au niveau supérieur. Le choix était plus vaste et puisque j'avais quitté le lycée privé pour gosse de bonne famille, je découvrais aussi les étudiantes de bas étages, venant de famille miséreuse et vivant de bourse d'étude. Croyez-le ou non ces filles étaient nettement plus intéressante pour moi. Les riches ne cherchaient que des mecs plus fortuné pour faire grossir un peu plus leur compte en banque mais puisqu'elles avaient déjà tout, il n'y avait pas de challenge, elle me voulait juste parce que j'avais le plus gros patrimoine. Alors que les pauvres étaient plus sauvages, plus mystérieuses et le moindre petit cadeau de ma part les émerveillaient, je passais presque pour un prince charmant et autant dire que c'était enivrant. J'aimais ce jeu mais j'y mettais des barrières, je ne promettais rien à ces filles, si ce n'était un peu de bon temps en ma compagnie mais toutes savaient que je ne les épouserais pas, et puisqu'elles étaient d'accord je ne me privais pas. Je ne sais pas combien de fille j'ai pu mettre dans mon lit, je n'ai jamais tenu de compte mais il arrivait avec les potes qu'on se lance des défis, et c'est comme ça que j'ai rencontré Karen. Elle c'était le stéréotype même de la pauvre fille, née dans une famille pauvre, faisant des études dans l'espoir de sortir de la misère bref exactement mon type. Comme je l'avais fais pour les autres j'ai sortie le grand jeu, belles paroles, sortie dans des endroits dont elle n'aurait même pas pu rêvé, je n'ai eu aucun mal à la mettre dans mon lit, rien de bien exceptionnel. La ou j'ai un peu changer avec elle c'est que le pari incluait une rémunération, mes potes étaient persuadé qu'elle ferait un scandale si je lui laissais un billet mais moi j'étais certain qu'elle l'accepterais, comme n'importe quelle femme, comme ma mère l'avait toujours fais avec mon père sauf que lui la payait avec une maison de luxe et des vêtements hors de prix, mais le résultat était le même. Alors au matin de notre première nuit ensemble, je me suis habillé mine de rien, et alors qu'elle se réveillait, j'ai sortie un gros billet de la poche de ma veste, je me suis retourné je lui envoyé l'argent en lançant simplement « tiens après tout tu l'a mérité. » et je suis partie. Sans surprise elle l'a accepté et j'ai gagné mon pari. Après ça on a recommencé, encore et encore, je ne saurais pas trop l'expliquer mais j'aimais bien passer du temps avec elle, même si ce n'était qu'une femme parmi tant d'autre, elle me faisait rire et sa compagnie n'était pas désagréable alors j'étais content qu'elle continue notre petit jeu. Bien entendu elle comme les autres savaient que j'étais un homme libre, mais ça ne semblait pas la déranger, en même temps elle y trouvait son compte, les enveloppes étaient d'ailleurs de plus en plus garnis, je pouvais lui demander ce que je voulais, elle acceptait et lorsqu'elle se montrait hésitante, il suffisait d'un cadeau supplémentaire pour l'amadouer, c'était presque trop facile, mais pour être honnête j'aurais vraiment été déçu qu'elle se refuse à moi, question d'égo surement.

Puis un jour sans prévenir elle est partie. Je n'ai pas compris, et j'étais très en colère qu'elle se barre de la sorte, mais que pouvais-je faire ? Je n'allais certainement pas lui courir après ! J'ai donc continuer ma vie, mes études, mes sorties mais mes nuits avec toutes ces filles n'avaient plus le même goût, j'ai jamais vraiment compris pourquoi …
Je menais une vie que certain m'enviait, j'étais le prince héritié, j'avais littéralement le monde à pied, jusqu'à ce que la crise frappe. Puisque je ne m'intéresse pas vraiment à la finance, à l'économie et au business, préférant me contenté de ramasser l'argent, je n'ai rien vu venir. Certains ont dit que c'était prévisible, j'aurais surement pu prévoir le coup si j'avais été un peu attentif mais je m'en foutais royalement. Dans toutes cette merde, ma famille à tout perdu, l'empire imobilier a chuté du jour au lendemain, les filiales sont tombés les unes après les autres, petit à petit mon héritage brûlait pour finir en cendre, plus rien … Au début mon père à voulu sauver les apparences, tentant de revendre des biens pour récupéré de l'argent, mais plus rien ou presque n'avait de valeur ou en tout cas plus suffisament pour maintenir notre train de vie. Ma famille à littéralement explosé, ma mère n'a pas mis longtemps à partir, mon père n'ayant plus rien, elle n'avait plus de raison de rester, j'ai entendu dire qu'elle avait trouvé un homme qui avait réussi à inverser la tendance, quand nous perdions de l'argent, lui en gagnait, elle l'a donc suivis, nous laissant mon père et moi. A ce moment là j'ai découvert un visage de mon père que je ne connaissais pas. Il avait peur, je pouvais le lire sur son visage, il n'avait aucun plan pour se relever, il a bien tenté de remonter un business mais plus personne ne voulait lui faire confiance, si nous avions tout perdu d'autre montait en flèche et ce sont vers eux que ces anciens associés et amis se sont tournés. Après quelques années de lutte, il a lâché prise, il s'est donné la mort l'année de mes 25 ans, je me souviens encore le jour où je l'ai retrouvé pendu. Je ne peux pas lui en vouloir, et pour être honnête, il y a des moments où j'y ai pensé aussi, à en finir, mais je n'en ai jamais eu le courage …

Parce que je n'avais plus ni famille, ni argent, je n'avais plus non plus d'amis. J'étais devenu un paria, tous les gentils moutons qui me suivais avaient trouvé un nouveau berger, j'ai fini par quitter Tokyo. Puisque je n'avais plus rien de toute manière, rien ne me retenait. J'ai entendu parler d'une île où la vie était soit disant plus belle. J'ai compris pour la première fois ce que ressentait les pauvres. Cet espoir que quelque chose de mieux existe, je n'avais jamais connu ça avant puisque je vivais dans le mieux, mais aujourd'hui je partais à sa recherche, j'étais devenu un pauvre, j'étais passé de l'autre côté malgré moi.

Une fois sur l'île il a fallu trouver un emploi, j'avais beau avoir un joli diplôme d'une grande école il n'avait aucune valeur ici, aucune utilité surtout, l'économie c'était cassé la gueule alors comment faire valoir un diplôme basé sur ce système qui avait tout ruiné ? Puis j'ai croisé la route d'artiste, des peintres et sculpteurs, des marginaux le genre de personne que j'avais toujours méprisé pourtant ce sont eux qui m'ont aidé. Ils m'ont assurés que tout le monde était un artiste, qu'il fallait trouvé sa voie. Au jours d'aujourd'hui je l'ai toujours pas trouvé, je fais des peintures, j'arrive à en tirer quelques billets mais d'après mes nouveaux amis, ça manque de cœur, le problème c'est que j'ai pas la moindre idée de ce que ça veut dire, ou de comment changer ça … Enfin bon aujourd'hui je ne vis plus, je survis plutôt, mon seul avantage c'est qu'ici on ne me connait pas, j'arrive à me fondre dans la masse, je déteste être en bas de la chaine alimentaire, mais pour le moment je n'ai pas le choix, tant que je n'ai pas une idée pour rebondir, je reste dans mon coin, je me tiens loins de ceux qui pourraient me reconnaître et j'espère pouvoir réussir un jour à reprendre le dessus sur ma vie.
 
 
Code:
[color=#ff0000]★[/color] miura shohei — matsuyama tôru


 
© Nalex


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Hwang Karen
avatar
Admin ♦ belongs to Chonchon


That's my job : Neurochirurgienne
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Mer 14 Déc - 17:47

Bon et bien rebienvenuuuuuuuuue :excited: :héhé:

j'ai hâte de voir ce que tu vas faire du scéna rohlalala :**: Puis bon je pardonne le changement de vava, shohei est cool :inluv:

Courage pour ta fichette en tout cas ♥ \o/ Et si besoin comme d'hab, n'hésite pas :youpi:



_________________

THERE WILL BE TOMORROW
And then a hero comes along with the strength to carry on and you cast your fears aside and you know you can survive. So when you feel like hope is gone, look inside you and be strong and you'll finally see the truth that a hero lies in you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Matsuyama Tôru
avatar


That's my job : Artiste à mes heures perdus, peinture principalement rien de bien extraordinaire
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Mer 14 Déc - 19:16

Merci♥

Ahah je sais que tu l'aime ce jeune homme :P

je ferais surement ma fiche demain j'ai déjà des idées :D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Callahan Jun
avatar
Admin ♦ belongs to Lauly


That's my job : Serveur au Owl-ways en compagnie d'un beau cuisinier ~
That's where I live : Juhei
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Jeu 15 Déc - 15:17

Rebienvenuuuuuuuuuuue !!

Shoheeeeeeeei ** ♥ très bon choix d'ava !
Courage pour ta fiche ~

:love:



_________________


   
   
if only
Memories are dangerous things. You turn them over and over, until you know every touch and corner, but still you'll find an edge to cut you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Matsuyama Tôru
avatar


That's my job : Artiste à mes heures perdus, peinture principalement rien de bien extraordinaire
That's where I live : Uetani
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Ven 16 Déc - 14:04

ahah merci ! et oui Shohei il est perf ce mec *bave*

j'ai fini ma fichette enfin je pense XD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Hwang Karen
avatar
Admin ♦ belongs to Chonchon


That's my job : Neurochirurgienne
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Ven 16 Déc - 18:01


© blend & every


Tu es validé(e) !


Comme je l'ai déjà dit, c'est parfait ahah ♥ hâte de pouvoir rp du coup :luv:


Bienvenue parmi nous et ravi de t’accueillir à Nikko puisque tu viens d’être validé ! Tu vas pouvoir gambader dans les différents quartiers de la ville et profiter pleinement de la vie paisible de l'île.

Mais avant de pouvoir pleinement t’amuser sur le forum, il faut que tu te trouves des amis en créant ta relationship et n'hésite pas à venir recenser ton métier De plus, si tu souhaites être constamnent en contact avec tes amis, tu peux aussi te créer un Multimédia. Et n’hésite pas non plus à venir nous rejoindre sur le flood et dialoguer, t’amuser avec tout le monde !

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l'île, les bons à savoir se trouvent ici.

Bon jeu à toi et encore bienvenue sur le forum !
© _Viviie.





_________________

THERE WILL BE TOMORROW
And then a hero comes along with the strength to carry on and you cast your fears aside and you know you can survive. So when you feel like hope is gone, look inside you and be strong and you'll finally see the truth that a hero lies in you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Murakami Emi
avatar


That's my job : Serveuse au Kaizoku Paradise
That's where I live : Muranaka
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   Dim 18 Déc - 9:30

Rebienvenueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee :crazy: :crazy: :crazy: :crazy:
Qu'elle magnifique choix d'avatar *tombe dans les pommes*

C'est trop cool que tu as pris un scénario.
En tous cas amuse toi encore parmi nous et au plaisir de faire de potentielle futur rp avec mes perso :kittyhappy:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Contenu sponsorisé


.
.
.

MessageSujet: Re: Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais   



Revenir en haut Aller en bas
 

Tôru × la vie change et évolue pour le mieux ou pour le pire, les gens par contre ne changent jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Strap pour Vostok Amphibia?
» Echange d'images étampées ENVOI
» Le grand livre des secrets les mieux gardés du monde
» Échange ATC entre nos enfants -RESTE 4 JOURS POUR POSTER!
» Ca change mais pas forcément en mieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Les premiers pas :: Contrôle des passeports :: Fiches validées-