AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 …and I thought I had a day off! - Megumi & Sho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.
Arakawa Megumi
avatar


That's my job : Infirmière... dire qu'elle aurait pu être médecin!
That's where I live : Dans un appartement à Uetani avec son petit frère
.
.
.

MessageSujet: …and I thought I had a day off! - Megumi & Sho   Mar 8 Nov - 2:12



Enfin une journée de congé!

Après elle ne savait pas combien de jours de suite, elle en avait enfin une! À la base, elle était censée avoir plus de journée sans travail que cela, mais il y avait eu de la maladie qui avait couru au travers le personnel de l’hôpital, et donc certains de ses collègues et elle-même avaient dû prendre la relève des postes laissés vacants par ceux qui avaient été vaincus par les virus. Alors lorsque sa patronne lui avait dit qu’elle avait le droit d’aller se poser pour plus de dix heures chez elle, elle n’avait pas eu besoin de se le faire dire deux fois. Elle avait pris ses choses et elle avait filé avant que quelqu’un ne lui demande de faire quelque chose ou de rester encore un moment.

Elle était rentrée à 22 heures ce soir-là, avait trouvé Sakuya assis en indien devant la télévision, en train de littéralement démolir un record sur une vieille console de jeu – il l’avait trouvée où d’ailleurs? – tout en ayant une toast entre les dents. Il avait vraiment 25 ans celui-là? L’ayant perçue du coin de l’œil, il avait mis le jeu sur pause et s’était tourné vers elle.

Wow, je pensais que tu ne reviendrais jamais!

J’ai enfin une journée de congé demain! On se fait une journée films muets?

Je dois passer à l’université demain…


Et zut. Plans ruinés! Ayant assuré à Sakuya que ses études passaient en premier, elle lui demanda de couper le son de la télévision – il ne l’entendait pas, mais elle oui – afin qu’elle puisse aller se coucher. Elle était complètement vidée! Tellement épuisée qu’elle avait à peine réussi à se mettre en pyjamas avant de se laisser choir dans son lit et plonger dans un sommeil profond qui dura plusieurs heures… Plusieurs… Elle en eut même la surprise en ouvrant les yeux et voyant l’heure sur le cadran.

13 :23

Woah. Elle en avait dormi un coup. S’extirpant du lit avec cette horrible sensation d’avoir trop dormi, elle avait pris le chemin de la salle de bain, avait pris une bonne douche, puis s’était habillée dans ce qu’elle avait de plus confortable dans la catégorie ‘présentable’ : un jeans à peine trop grand et un hoodie sur lequel était brodé plusieurs petites fleurs ici et là. Elle venait de finir de s’arranger les cheveux que son estomac lui fit signe qu’il fallait peut-être qu’elle se mette quelque chose sous la dent. Laissant brosses et séchoir sur le comptoir, elle avait filer droit vers le réfrigérateur, faisant un face à face avec un post-it collé dessus.

J’ai rien préparé, et tu ne fais pas à manger!

Sakuya… Sérieusement. Avec un soupir, elle était allée chercher sa bourse et ses clés, direction l’extérieur. Son petit frère avait une assez bonne mémoire pour remarquer si elle prenait une pomme dans le frigo alors qu’il lui avait interdit de le faire. Elle irait donc se prendre un morceau hors de la maison, pas trop le choix, elle avait des ordres assez clairs merci. Où, elle en avait aucune idée, mais il lui faudrait assurément quitter l’immeuble. Alors qu’elle se rendait à la porte, elle aperçut la même couleur verte que sur le frigo. Encore Sakuya.

J’ai vu cette place en allant à l’université, c’est à quelques rues, ça s’appelle Feline Good. J’ai besoin de te dire ce qu’ils ont par dizaines? :3

Des chats! Un Neko-café! Sakuya lui avait trouvé un Neko-café, de toutes les choses à trouver!  Il fallait le dire, Megumi adoooore les chats, mais Hajime étant allergique, ils n’en avaient jamais eu à la maison, et elle n’avait pas plus le droit d’y aller au risque de ramener des poils à la maison. Maintenant qu’il n’y avait malheureusement qu’elle et Sakuya, elle pouvait bien se permettre d’y aller… les chats ne lui donneraient pas son jumeau plus rapidement, mais ils pourraient bien la réconforter pour un moment.

Prenant le post-it avec elle – son vaillant cadet lui avait écrit l’adresse – elle avait barré la porte et s’était dirigé sur place, le cœur lui battant dans les oreilles tant elle était excitée. Des chats!
Ouvrant la porte avec l’anticipation d’une enfant de maternelle qui va rencontrer le Père Noël, elle devait se retenir de pousser des sons embarrassants alors qu’elle craquait déjà pour les quelques petites boules de poils qu’elle avait déjà aperçu. Un peu mal à l’aise, elle cherchait des yeux un employé ou une affiche qui lui indiquerait qu’elle avait le droit de prendre place quelque part. Elle voulait s’asseoir avant de satisfaire son besoin de fourrure, mais elle ne tiendrait pas trop longtemps si les ronrons n’arrêtaient pas!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Hanamaki Sho
avatar
Admin ♦ Here for you


That's my job : Etudiant en droit × serveur au Feline Good
Juste une photo de toi :
.
.
.

MessageSujet: Re: …and I thought I had a day off! - Megumi & Sho   Ven 11 Nov - 23:21


Megumi & Jun
... and I thought I had a day off!




Pour ne pas changer, Sho se réveilla tôt ce matin.
Sa main s’aplatit mollement sur son réveil, éteignant la musique qui résonnait contre les murs de sa chambre. Il bailla mollement tout en s'étirant de la même façon, avant de sauter littéralement hors du lit, un sourire bien large déjà présent sur ses lèvres. Il aéra sa chambre en ouvrant la fenêtre et partit dans la cuisine, histoire d'avaler un peu quelque chose.
Il refit son apparition dans la pièce où se trouvait son lit quelques minutes plus tard et mit les draps droits. Il s'aventura un peu à la fenêtre, observant le ciel et les quelques passants dans cet éternel sourire. Il n'avait pas l'air de faire très froid. Et son sourire s'élargit un peu plus – c'était le temps idéal pour courir !
Il ne perdit pas une seconde de plus et se changea, avant de filer hors de son appartement. Il dévala littéralement les escaliers et inspirant bruyamment en arrivant dehors.
Il s'échauffa aux pieds de son immeuble, saluant poliment les quelques personnes qui marchaient pas loin, avant de commencer à courir. Cela lui rappelait de vieux souvenirs. Les sessions footing avec son père. Ce dernier lui manquait terriblement. Il lui manquait un peu plus chaque jour. Mais l'espoir de le revoir ne mourait pas. Il viendrait le rejoindre, il était sûr. Il viendrait vivre ici à son tour et il le retrouverait. Ils pourront alors se raconter tout un tas de choses. Sho profitait de la vie. Il la croquait à pleine dent, assumant totalement passer pour un imbécile heureux. Il appréciait la vie, il adorait sourire et rire. Il n'avait pas de raisons de broyer du noir. Il n'en voyait pas l'utilité de toute façon, ça n'apportait rien. En plus, c'était toujours plus avantageux d'aller de l'avant plutôt que de rester coincé dans le passé, ou même dans le présent.
Il voulait aussi avoir le maximum de choses à raconter à son père quand il le retrouverait. Alors il s'amusait, jouer, riant, courait, apprenait. Il s'enrichissait de connaissances – du moins autant qu'il le pouvait – et s'enrichissait surtout de ses amis.
Il ne pouvait pas le nier, il adorait la vie qu'il menait ici à Nikkou, même s'il lui manquait la personne la plus importante à ses yeux. Il adorait le paysage qu'offrait la ville. Elle n'avait rien à envier aux villes américaines qu'il avait pu visiter par le passé. Elle en imposait pas mal, et c'était impressionnant de voir les efforts qui étaient faits tous les jours pour le bien-être des habitants.

Sa petite course fut rapide. Il n'avait pas le temps de courir partout, il se contenta alors d'un petit tour dans le parc. Juste assez pour se remettre en forme, juste assez pour bien s'éveiller, juste assez pour se maintenir en bonne santé. L'enseignement militaire de son père était vraiment une bonne chose.

Retournant chez lui, il alla directement se détendre sous une douche avant de sortir et de se changer. Son service ne commençait qu'à onze heures. Etant étudiant, il avait un planning moins chargé que les autres. Il profita donc de ces quelques heures de libre pour travailler. Il se pencha avec sérieux sur ses cours jusqu'à ce qu'il soit l'heure pour lui de rejoindre le café.

Arrivé devant l'enseigne, un léger rire ronronna dans sa gorge. Il aimait toujours autant le jeu de mot. Et c'était un peu pour ça qu'il avait demandé à travailler ici. Pour ça, et pour les chats.
Parce que Sho adorait les chats. Sa première journée il l'avait passé à caresser les félins et à leur donner des petits noms plutôt qu'à s'occuper des clients – oups.

« Bonjour », déclara-t-il tout sourire à la jeune femme qui entra quelques heures plus tard, « Et bienvenue au Feline Good », il ne put empêcher le rire à la fin de cette phrase. Ca l'amusait toujours autant de le dire à voix haute. Il s'excusa d'un bref mouvement de tête et lui indiqua une table à laquelle elle pouvait s'asseoir.

« Je vous laisse regarder la carte », et il montra la dite carte au centre de la table, « Et je vous laisse avec Purr-incess », un nouveau rire éclaira sa gorge et il se dandina joyeusement au jeu de mot. Oui, c'était lui qui avait le nom ainsi – cet imbécile vivait clairement dans un autre monde. Il lui fit ensuite comprendre de l'appeler quand elle aurait décidé de ce qu'elle souhaitait commander.

Un bruit de verre qui s'écrasait sur le sol le fit pencher la tête, et il se tourna rapidement vers la source du bruit. Il s'excusa auprès de sa cliente, et alla aider sa collègue à ramasser les débris, expliquant que c'était dangereux. Il lui demanda d'aller chercher le balai, parce que ce serait plus prudent.
Mais l'imbécile maladroit qu'il était réussit tout de même à se couper. Il se releva dans une exclamation soudaine, une grimace plissant les traits de son visage, l'une de ses mains écrasant l'autre.

« Je me suis coupé », dit-il à sa collègue qui était revenue en l'entendant, « Ca va, c'est rien », tenta-t-il de la rassurer, et de se rassurer dans un sourire avant qu'ils n'abaissent tous les deux leurs regards vers ses mains, « Ca saigne juste c'est tout », et ses mains s'écrasèrent une nouvelle fois l'une contre l'autre, « Ca fait super mal en fait... »

Sa collègue le regarda un instant et lui ordonna de s'asseoir pendant qu'elle allait appeler un médecin.
luckyred.



_________________

be happy, be bright, be you
We tend to forget that happiness doesn’t come as a result of getting something we don’t have, but rather of recognizing and appreciating what we do have
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Arakawa Megumi
avatar


That's my job : Infirmière... dire qu'elle aurait pu être médecin!
That's where I live : Dans un appartement à Uetani avec son petit frère
.
.
.

MessageSujet: Re: …and I thought I had a day off! - Megumi & Sho   Dim 11 Déc - 19:37


Remerciant le jeune serveur d’un signe poli de la tête, Megumi prit place à l’endroit qui lui avait été indiqué, ne perdant pas une seconde avant de caler sa main dans l’épaisse fourrure du premier félin venu. Elle ne pouvait pas se souvenir la dernière fois qu’elle avait pu flatter un chat, s’étant toujours inquiétée des risques pour son frère jumeau. C’était un peu ironique, considérant qu’elle pouvait aisément comparer Hajime à un vieux matou grognon. Se faisant présenter la carte par l’employé qui l’avait accueillie, elle sourit en signe de remerciement et tandis sa main libre vers la dite carte. Elle avait tellement faim, et ce n’était certainement pas de flatter un chat qui règlerait ses problèmes d’appétit, royauté ou pas.

Prenant finalement la carte à deux mains – adieu purr-incess – l’infirmière de profession essayait de se décider sur ce qu’elle commanderait. Si elle écoutait son ventre, elle aurait tout pris, mais il lui fallait être logique, et surtout, il lui fallait écouter son budget. Son salaire ne soutenait pas seulement elle mais aussi Sakuya dont la surdité empêchait de travailler dans les emplois typiques d’étudiant. Elle devait donc limiter les folies, comme elle l’avait fait toute sa vie, en fait… Regarder le menu comme ça lui rappelait toutes les fois où leur mère avait voulu les sortir au restaurant, ses frères et elle, pour finalement leur annoncer qu’il leur faudrait se contenter du minimum. C’était probablement parce qu’il se souvenait de ces moments-là lui aussi que Sakuya avait décidé qu’elle se présenterait au Feline Good toute seule.

Le fait restait qu’elle devait décider ce qu’elle prendrait. Il était sûr qu’elle flancherait pour un bubble tea à la pêche…. Woah, c’était quoi ce bruit? Levant la tête d’un coup, elle comprit assez vite d’où venait la commotion. De la vaisselle cassée. Par expérience, elle pouvait dire que ça n’apporterait rien de bon, et que ça viendrait fort probablement avec des coupures. Allons Megumi, tu es en congé, de plus ce n’est probablement pas la première fois qu’ils échappent de la vaisselle, à en manier aussi souvent qu’ils le font.

Ne voulant pas dévisager les employés et les faire sentir mal à l’aise devant ce qui était déjà assez embarrassant – elle-même pouvait raconter une fois où elle avait échappé un bol plein de céréales et non seulement Hajime l’avait entendue mais Sakuya l’avait aussi vue en pleine action… oh la honte – elle s’était redirigée vers la carte pour réévaluer ses options de repas. Déconcentrée par de la visite, un magnifique himalayen qui lui donnait des envies de le ramener à la maison, elle avait déposé le menu une fois de plus pour lui frotter les oreilles délicatement. Elle serait bien restée comme ça, à s’amuser avec le fabuleux félin, si son ouïe n’avait pas perçu une exclamation qu’elle n’avait que trop souvent entendue dans sa vie, étant infirmière. Soudainement très alerte, elle n’avait pu s’empêcher d’observer la scène, tant pis la bienséance et le fait de ne pas vouloir embarrasser les employés, s’il y avait des blessures d’Impliquées, il était de son devoir d’assister, congé ou pas.

Voyant la jeune employée déclarer qu’elle appelait un médecin, Megumi déposa rapidement le chat et se leva rapidement.

« Pas besoin, je suis infirmière. Pouvez-vous aller me chercher la trousse de premiers soins? Vous devez en avoir une dans l’arrière-boutique, je présume?»

Alors que la jeune femme hochait de la tête et s’affairait à aller chercher la dite trousse, l’aînée se pencha vers le blessé et tendit la main.

« Je peux voir? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
.
.
Contenu sponsorisé


.
.
.

MessageSujet: Re: …and I thought I had a day off! - Megumi & Sho   



Revenir en haut Aller en bas
 

…and I thought I had a day off! - Megumi & Sho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marathon JE - Episode 3
» La Langue de Shakespeare
» Livres sur les Zippo
» Thought of the day.
» (M/LIBRE) JOSEPH MORGAN ⚓︎ Never thought I would meet someone like you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't forget to smile :: Welcome to Nikkou :: Uetani :: Feline Good-